Etude Cegid / IDC : les solutions de gestion à l'heure de la transformation digitale des entreprises : tendances et évolutions à venir

6 Oct 2020

Selon l’étude Cegid publiée avec IDC, plus de la moitié des entreprises françaises sont désormais engagées dans un processus de transformation numérique

Paris, le 6 octobre 2020 – Cegid, spécialiste des solutions de gestion pour les professionnels des métiers de l’Expertise Comptable, de la Fiscalité, de la Paie et des Ressources Humaines, de l’ERP et du Retail, dévoile aujourd’hui les résultats de sa première étude sur la transformation numérique des entreprises et l’évolution digitale des marchés. Réalisée en collaboration avec IDC, cette étude met en évidence un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur en France, la transformation digitale des entreprises, et l’émergence de l’ERP comme un moteur de cette transformation.

Les PME se rapprochent des ETI dans la course à la digitalisation

Selon l’étude, 70 % des grandes entreprises ont engagé aujourd’hui une transformation numérique, contre 53 % des PME. Une majorité d’entreprises accélèrent leur transformation numérique dans le but de gagner en efficacité grâce à une meilleure organisation (60 %), davantage de productivité
(59 %) et une plus grande agilité (57 %). Pour presque la moitié d’entre elles (47 %), c’est aussi un moyen de mieux maîtriser leurs coûts, en s’appuyant notamment sur l’intelligence artificielle et le machine learning.

 

L’ERP : un moteur de la digitalisation des entreprises

Cette mutation impacte les systèmes de gestion qui sont en train d’évoluer. Plus d’une organisation sur quatre qui ne recourt pas encore au SaaS est prête à franchir le pas à l’avenir. L’épisode du confinement lié au Covid-19 et les risques qui continuent de peser sur leur activité, vont conduire de plus en plus d’entreprises à reconsidérer leur position vis-à-vis du cloud car il autorise l’accès à distance aux applications. IDC estime qu’en France, le SaaS représentera, d’ici 2024, 48 % du marché des solutions de gestion, tous domaines confondus (finance, achats, logistique, paie, …).

 

 

Les entreprises connaissant actuellement de profondes mutations dans leur fonctionnement – transfert de compétences, augmentation du nombre de collaborateurs en « freelance », travail à distance, interactions entre les services, … – les ERP jouent également un rôle stratégique dans la modernisation des organisations de toutes tailles et de tous secteurs. En premier lieu, parce qu’ils dominent désormais tous les domaines étudiés dans le cadre de l’étude (comptabilité-finance, achats, ventes, logistique) y compris au sein des PME de 20 à 199 salariés. Ensuite, la moitié des entreprises engagées dans une transformation numérique considère l’ERP comme un moteur en la matière, en particulier parce qu’il facilite, selon 81 % d’entre elles, la centralisation des données, ce qui est structurant.

 

 

Pour suivre la tendance, les ERP doivent donc eux aussi muter dans leur forme et leur ergonomie, pensées pour correspondre aux nouvelles expériences utilisateurs. Ces nouvelles ergonomies s’inspirent donc de visuels web agiles, auxquels tous sont habitués. Par ailleurs, les nouvelles générations d’ERP dans le cloud – personnalisées et ouvertes – sont privilégiées par les entreprises souhaitant renouveler leurs équipements. Sur la durée, l’adoption d’ERP en SaaS affranchit également les entreprises des contraintes d’infrastructures liées à leur système informatique et leur permet de se recentrer sur leur cœur de métier. Aujourd’hui plus de 80 % des entreprises interrogées souhaitent faire évoluer leur système de gestion.

 

L’accessibilité est plébiscitée et la sécurité n’est plus un frein au SaaS

L’accessibilité et la sécurité constituent deux facteurs clefs liés aux nouveaux modes de fonctionnement des entreprises. Désormais, les collaborateurs se déplacent, travaillent de chez eux et doivent pouvoir avoir accès à leurs outils et leurs données en permanence, n’importe où et sur tous types de supports. Se pose alors la question de la sécurité des données : si certaines entreprises craignent encore des problèmes de sécurité avec des solutions en mode SaaS, 31 % des organisations qui sont prêtes à franchir le pas voient dans le cloud la promesse de logiciels hautement sécurisés, les éditeurs et hébergeurs disposant de moyens de protection très souvent supérieurs aux leurs.

Enfin, les entreprises souhaitent également que les outils de gestion évoluent vers plus d’ouverture, d’intelligence et de collaboration : plus d’ouverture, pour plus d’interopérabilité des données issues d’autres applicatifs ou sources de données externes ; plus d’intelligence, grâce à l’intelligence artificielle et au machine learning qui révolutionnent la prise de décision ; plus de collaboration, pour faciliter les échanges et la communication avec tout l’écosystème de l‘entreprise (clients, fournisseurs, partenaires bancaires, administrations, …).

« Les résultats de l’étude que nous avons menée pour Cegid montrent que le marché des solutions de gestion est en pleine évolution », constate Thierry Hamelin, Directeur des études chez IDC France. « D’abord, les ERP s’imposent de plus en plus comme la norme, y compris dans les PME. Ensuite, le SaaS monte en puissance, soutenu par un besoin croissant d’accessibilité aux outils de gestion, qui dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons, va conduire de plus en plus d’entreprises à envisager le Cloud. Enfin, les entreprises attendent de leurs systèmes de gestion qu’ils les aident à être plus performantes, ce qui se traduit par une demande pour davantage d’automation et d’interopérabilité ».

 

Le rôle clef des éditeurs

Face à ces enjeux, les organisations recherchent l’assistance des éditeurs et de leurs partenaires revendeurs et intégrateurs. Plus de la moitié des responsables métiers (56 % des responsables administratif et financier, des ventes, des achats ou encore de la logistique) interrogés dans le cadre de cette étude attendent avant tout d’un éditeur de l’aide pour moderniser et personnaliser leur solution de gestion. Ils souhaitent également être accompagnés pour optimiser la performance de leur organisation et faciliter ou accélérer leur transformation digitale.

« À l’heure où une grande majorité des organisations est engagée dans la transformation digitale, nous voyons émerger un mouvement de fond, corrélé entre les attentes qu’expriment les entreprises sur la gestion de leurs informations et celles des nouvelles générations de collaborateurs : nous anticipons une appétence vers les nouvelles générations d’ERP, qui facilitent la digitalisation des entreprises pour plus de liberté. Liberté qui s’exprime par plus d’accessibilité, de mobilité, d’agilité et de fluidité dans les interactions avec leur écosystème », explique Norbert Jamet, Responsable Marketing Produit, ERP Entreprises, Cegid. « Cegid, qui propose des ERP en mode SaaS particulièrement innovants et dispose de fortes capacités de conseil en organisation et en transformation digitale, est fin prêt pour répondre aux nouvelles attentes des entreprises et à les accompagner tout au long de leur évolution ».

Les résultats présentés dans ce document reposent sur une enquête téléphonique menée par IDC France, entre mai et juillet 2020, auprès de 480 entreprises de toutes tailles, de la PME jusqu’aux grandes organisations.
Dans le cadre de cette étude, IDC a interrogé des directeurs et responsables métiers (responsables administratifs et financiers, des ventes, des achats ou encore de la logistique) et informatiques.

 

A propos de Cegid

Cegid est un acteur majeur des solutions de gestion pour les professionnels des métiers de l’Expertise Comptable, de la Fiscalité, de la Paie et des Ressources Humaines, de l’ERP et du Retail. Fort de son expérience de leader des solutions de gestion SaaS, Cegid accompagne la digitalisation des entreprises et des organisations publiques. Cegid combine une vision prospective et pragmatique des métiers, et la maitrise des nouvelles technologies afin d’apporter des solutions innovantes et utiles. Avec une maitrise unique du réglementaire, Cegid s’engage dans la durée avec ses clients. Dans un monde en évolution rapide, Cegid ouvre les possibles et permet à chaque métier d’augmenter sa valeur ajoutée.

Cegid compte 3 000 collaborateurs et vend ses solutions dans 75 pays. Cegid a réalisé un chiffre d’affaires de 480 M€ en 2019. Pascal Houillon est le Directeur Général depuis mars 2017.

Plus d’informations : www.cegid.com ; http://jobs.cegid.com/

 

Télécharger le communiqué de presse en version PDF

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner

Relations
médias
Cegid