Qu’est-ce que le burn out ?

Le terme « burn out » a fait son apparition dans les années 60. À l’origine, il désignait un état de fatigue extrême chez des travailleurs bénévoles. Aujourd’hui, il est passé dans le langage courant et s’applique à d’autres sphères que la vie professionnelle (on parle par exemple de burn out parental, de dating burn out etc.)

Syndrome d’épuisement professionnel en français, le burn out désigne un épuisement total (physique, émotionnel et mental) sur un temps long qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes, sur le plan mental, physique et émotionnel. Aujourd’hui reconnu par l’OMS, le syndrome du burn-out peut toucher n’importe quelle profession, bien qu’il soit plus généralement associé aux métiers à forte sollicitation et aux postes à responsabilités.

 

Quels sont les symptômes du burn out ?

Le burn out entraîne de nombreux symptômes, tels que :

  • fatigue intense et persistante, qui ne se résout pas par le repos
  • irritabilité, agressivité, difficulté à gérer ses émotions
  • intolérance au bruit, à la lumière
  • manque d’attention, de concentration
  • manque de motivation et désengagement professionnel
  • insomnie, crises d’angoisse, perte d’estime de soi
  • douleurs variées et persistantes (migraines, douleurs digestives, maux de dos)
  • maladies à répétition (états grippaux), perturbations hormonales
  • apparition ou aggravation de comportements addictifs (alcool, cigarette, substances, médicaments)

 

Quelles sont les causes du burn out ?

Un burn out peut être causé par une exposition constante et prolongée à un stress trop important en milieu professionnel.

Les causes peuvent être multiples :

  • objectifs difficiles voire irréalisables
  • pression de délais intenables
  • charge de travail trop importante
  • plages horaires de travail très larges
  • sollicitations incessantes, absence de déconnexion
  • manque de reconnaissance
  • management toxique
  • situation de discrimination, harcèlement moral et/ou sexuel

 

Le burn out : quelles solutions ?

Si un collaborateur se trouve en situation de détresse psychologique qui peut laisser penser à un burn out, des actions peuvent et doivent être mises en place :

Côté employeur :

En France, un employeur a l’obligation de garantir la santé de ses salariés et notamment leur santé mentale.

Par conséquent, l’entreprise se doit de prévenir les risques psychosociaux.

En effet, la prévention est essentielle, en commençant par garantir à chaque collaborateur de pouvoir effectuer ses tâches dans les meilleures conditions.

L’employeur doit s’assurer que :

  • nul n’est soumis à une charge de travail excessive et/ou à des cadences intenables
  • le périmètre des postes et les responsabilités sont bien définis
  • les temps de pause sont effectifs (sur la journée mais aussi périodes de récupération : congés, RTT etc.)
  • le droit à la déconnexion est respecté
  • aucune situation de détresse morale ne résulte du style ou du système de management.

Face au risque avéré de burn out, l’employeur doit en priorité identifier les causes. Il est impératif d’ouvrir le dialogue en proposant au collaborateur un entretien individuel. Si la communication est difficile, il est conseillé de recourir à la présence d’un tiers tel qu’un.e délégué.e du personnel ou un.e représentant.e syndical.e.

Côté collaborateur :

En premier lieu, il est impératif de consulter son médecin traitant, qui pourra aiguiller vers des examens complémentaires, poser un diagnostic et délivrer un arrêt maladie.

En effet, la priorité est au repos et à la prise de recul, en coupant avec le lieu du travail.

Face au burn out, les employés peuvent faire valoir leurs droits, par des actions diverses qui peuvent être conjointes:

  • Alerte sur la situation auprès des collègues, du N+1, du service RH etc.
  • Rapprochement et information auprès des instances représentatives du personnel (délégué du personnel, CSE, syndicats)
  • Demande de visite auprès de la médecine du travail
  • Saisie de l’inspection du travail

  

Les chiffres du burn out en France : 

  • 3 salariés français sur 10 se dit en détresse psychologique
  • Les burn-out sévères ont augmenté de +25% depuis mai 2021
  • 2,55 millions de travailleurs sont en burn-out grave
  • En 2022, 2 managers sur 10 (soit 18%) seraient en burn-out

 

Découvrez la plateforme Cegid Wittyfit pour piloter votre transformation RH !