Cabinet de 44 personnes fondé en 1998 par François Biais-Sauvêtre, rejoint plus tard par Samuel Pasquet et Benoît Limoges, JeSuisTonDaf a imaginé un monde où le dirigeant, l’expert-comptable et tous les acteurs de la gestion des entreprises pourraient collaborer afin d’assurer la réussite des entrepreneurs. Le Cloud est au centre de son offre. Entretien avec Samuel Pasquet, associé, et Mathias Besson, en charge de la digitalisation du cabinet et de sa spin-off GoodWill, architecte de systèmes d’information.

Histoire d’un passage au Cloud

«Quand je suis arrivé au cabinet comme collaborateur en 2015, nous venions de basculer dans le premier cloud Cegid Quadra. Dans les faits, nous utilisions l’application que nous connaissions tous, mais hébergée sur les serveurs Cegid. Le client n’était pas concerné. Le vrai changement s’est produit fin 2019, avec l’intégration dans Microsoft Teams, résume Mathias Besson, en charge de la digitalisation du cabinet et de sa spin-off GoodWill, architecte de systèmes d’information. Le Cloud nous permet d’automatiser les tâches, mais aussi les interconnexions entre applications ».

Samuel Pasquet, expert-comptable et associé du cabinet JeSuisTonDaf, se souvient lui-aussi : « Nous voulions absolument passer dans le cloud. Pas par idéologie, mais par pragmatisme : maintenir un serveur, sécuriser les accès, faire les mises à jour, gérer les sauvegardes… je me disais qu’il y avait autre chose à faire. Et nos collaborateurs, qui utilisaient internet pour leurs besoins personnels depuis 10 ans et plus, se le disaient aussi : pourquoi auraient-ils dû continuer à utiliser au travail une technologie moins performante que celle de leur quotidien individuel ? »

En septembre 2019, le cabinet passe à la dématérialisation intégrale, avec la collaboration de Cegid et d’IT Systèmes.

Des bénéfices immédiats

Samuel Pasquet est très satisfait de la façon dont s’est déroulée la bascule dans le Cloud avec Cegid Loop et Microsoft Teams.

« En septembre 2019 nous avons annoncé notre décision aux collaborateurs, et leur avons fourni des PC, des scans, en même temps qu’un accord de télétravail. Nous avons alors beaucoup insisté sur la sécurité du Cloud Cegid/Microsoft, et aussi sur la façon dont nous allions pouvoir fournir un service plus qualitatif à nos clients ».

 

Le cabinet est à Poitiers, les embouteillages y sont rares. Mais le cabinet fait aussi face à une nouvelle génération soucieuse de l’équilibre vie professionnelle – vie personnelle. Tous les collaborateurs ont désormais droit à 2 jours de télétravail par semaine. « C’est une évolution culturelle, mais ça s’est très bien passé », se réjouit l’expert-comptable.

 

Le confinement du 17 mars 2020 ? Même pas mal ! Dès le lendemain matin, toute l’équipe travaillait à la maison, sur le mode collaboratif habituel. Toujours grâce au Cloud. « La direction doit être prête à assumer ses décisions ; la crise sanitaire a démontré la justesse de notre choix ».

De nouvelles pratiques collaboratives

Notre mission, c’est de faciliter la vie de l’entrepreneur

Samuel Pasquet

expert-comptable, cabinet Je Suis Ton DAF

 

Et donc, de lui fournir des outils pour conduire son exploitation, comme visualiser toutes ses données professionnelles, comptables, bancaires, ou lui permettre de retrouver instantanément une facture par mots-clés dans le moteur de recherche. Avec le Cloud, chaque dirigeant dispose de son espace où il trouvera toutes les informations nécessaires à la bonne marche de son exploitation. Conséquence :

Les clients constatent que le service rendu est meilleur qu’avant

Samuel Pasquet

expert-comptable, cabinet Je Suis Ton DAF

 

Ce service est aussi plus diversifié : « Tant qu’à relancer les règlements pour un client, pourquoi ne pas encaisser pour lui ? Tant qu’à constater une prévision de BFR en hausse, pourquoi ne pas mettre en place tout de suite un financement ? »

Le Cloud permet de travailler en simultané en interne, avec le dirigeant, mais aussi avec les partenaires de l’entrepreneur : avocats, huissiers, banquiers, assureurs…

Samuel Pasquet

expert-comptable, cabinet Je Suis Ton DAF

 

Tous ces éléments facilitent et fluidifient la relation client au quotidien. Ils simplifient aussi la vie des experts-comptables : « Avec le Cloud je ne cherche plus mes affaires dans les placards, continue l’expert-comptable. Et d’ailleurs nous n’aurons bientôt plus de placards ! ».

Côté collaborateurs, le changement est aussi sensible : les silos tombent, ne serait-ce que parce s’il faut provisionner une prime, par exemple, social et compta en sont avisés en même temps.

Un moteur de croissance

Les services informatiques doivent démontrer leur valeur en développant des offres utiles au client plutôt qu’en maintenant des serveurs !

Mathias Besson

en charge de la digitalisation du cabinet Je Suis Ton DAF.

 

Comprendre les vrais besoins des dirigeants pour leur proposer les bons services est par conséquent fondamental.
Ce que résume ainsi Samuel Pasquet :

La trésorerie prédictive, ils en veulent ! Les liasses fiscales, ils s’en moquent.

Samuel Pasquet

expert-comptable, cabinet Je Suis Ton DAF

 

Les attentes des chefs d’entreprise ont évolué. Ils ont besoin d’un expert-comptable qui soit de leur côté, capable de les aider dans une prise de décision d’exploitation sur la base de données temps-réel. Ils veulent aussi, de plus en plus, disposer d’une vision permanente des indicateurs-clés de leur entreprise. Les services rendus doivent être visiblement utiles : tableaux de bord, prévisions de trésorerie à jour, mission de règlement des fournisseurs ou de paiement clients…

L’immense majorité des 1200 clients du cabinet acceptent de payer un abonnement correspondant. Mais ces services ne seraient pas disponibles sans le Cloud ! « Le Cloud permet d’interconnecter les outils entre eux. Microsoft Teams et Cegid Loop fonctionnent et évoluent ensemble. Il y a des dizaines de nouvelles fonctionnalités chaque trimestre, et quand l’une d’entre elles retient notre attention, il n’y a pas de question à se poser : si c’est disponible, c’est que ça marche ! », illustre Mathias Besson.

Mon quotidien professionnel a changé. J’ai d’autres missions à vendre, et elles sont plus intéressantes pour les équipes. Les clients comprennent à quoi je sers : je suis revenu au centre des flux. Le recrutement des talents de demain ? Sans projet, sans passion, ils ne viendront pas dans votre cabinet

Samuel Pasquet

expert-comptable, cabinet Je Suis Ton DAF

 

Est-ce que le Cloud, c’est plus cher ?

« On gagne beaucoup de choses quand on choisit le Cloud », souligne Samuel Pasquet :

– Le coût d’un serveur, de ses sauvegardes et périphériques
– Le coût d’un VPN
– Le coût d’un canal sécurisé entre 2 bureaux distants
– La maintenance informatique et la sécurisation de l’ensemble
– De l’espace : disparition progressive des placards !
– Productivité accrue en télétravail

« Oui, le coût unitaire peut sembler plus élevé que l’usage d’un serveur. Mais en ajoutant le loyer du mètre carré et la productivité gagnée, ce n’est plus vrai. Surtout, notre vision du métier ne serait pas possible sans le Cloud. Et dans un monde où le recrutement est souvent difficile, il faut garder à l’esprit que personne ne veut travailler à l’ancienne ».

L’IA au service des cabinets d’expertise-comptable

Un cabinet plus efficace fait les collaborateurs plus disponibles… qui font des clients plus satisfaits ! Découvrez ce que l’IA peut vous apporter dans notre nouvel eBook.

Découvrir Cegid Loop

Demander une démo