Maxime Lepoutre, 38 ans, a commencé sa carrière en cabinet comptable. Diplômé en 2014, il a racheté une clientèle quatre ans plus tard. Son cabinet de Draguignan, CPEX, gère 180 clients sur la région et compte 7 collaborateurs dont deux assurent également le social. Utilisateur convaincu de Cegid Quadra, il a choisi de basculer toute sa production sur Cegid Loop.

J’étais content de Cegid Quadra, mais Cegid Loop ouvre de nouvelles perspectives pour le cabinet, ses clients et ses collaborateurs. Il faut croire au futur ! J’investis dans la pérennité.

Maxime Lepoutre

Expert-comptable, cabinet CPEX

Le fruit d’une remise en question

« Je voulais me différencier. Plutôt que de repartir comme mes confrères, je voulais quelque chose de neuf, d’attractif, voire… de fun ! J’étais content de Cegid Quadra, c’est un logiciel très abouti, mais je souhaitais créer une nouvelle expérience professionnelle pour moi et mes collaborateurs, et me projeter dans l’avenir. J’ai donc remis en question tout mon mode de production, dont la production comptable.

Je me suis alors mis en recherche d’un logiciel novateur, qui aurait de l’avenir pour les 30 ans qui viennent ! Une amie chez KPMG a partagé avec moi son expérience de Cegid Loop. Elle m’a dit : tu peux y aller ! A l’époque – mai 2018 – la solution était moins fonctionnelle que Cegid Quadra, mais je me suis vite décidé à plonger, tant le potentiel offert était énorme. Je n’ai pas regretté. »

A court terme cependant, le premier enjeu de Maxime Lepoutre était bien d’assurer le cœur de la mission d’expertise-comptable, autrement dit : sortir les liasses de 2018 en temps et en heure. Comment gérer la transition ? Il a fait un choix radical : basculer tous ses clients en une fois.

Une bascule complète en 3 mois

Ça ne s’est pas fait sans quelques sueurs froides au début. Fallait-il craindre « du sang et des larmes », comme disait Churchill ? Comment gérer une telle révolution dans les méthodes ? « J’ai expliqué ma décision à l’équipe. L’avenir, c’est maintenant. Le métier évolue, nous devons tous apprendre à travailler différemment. Autant commencer tout de suite ! A mon avis, c’est encore bien plus compliqué d’utiliser plusieurs systèmes en parallèle. »

La période de transition s’est donc concentrée de septembre à décembre 2018. « Il faut bien choisir son calendrier : le choix du changement doit être acté au 1er semestre pour être mis en œuvre au second », précise l’expert-comptable. Après un dossier test, place au paramètrage. Et au 1er janvier 2019, tous les dossiers étaient sur Cegid Loop. Mission accomplie : « Nous avons déposé toutes les liasses fiscales dans les délais ! La production réglementaire est aujourd’hui bien au point, et mes collaborateurs ne voudraient pas revenir en arrière », précise-t-il.

Evoluer, tous ensemble

Premier constat : moins d’informaticien, plus de mise à jour, plus de maintenance. « Tout ce qu’il faut, c’est une machine et une bonne liaison internet. Le Cloud nous épargne les contraintes de l’informatique. La connexion est possible de partout, y compris chez le client ».

Mais le portail unique apporte bien d’autres avantages au quotidien. « Il n’y a plus de problème de transfert de données, les clients ne s’embarrassent plus de sauvegarde ; on peut vérifier la compta en temps réel, et répondre aux questions de manière plus fluide. Nos contacts ont le sentiment qu’on est sur le dossier tout le temps ! ». Maxime Lepoutre attend beaucoup de l’application photographique mobile. La facture s’incrémente toute seule dans le robot comptable Cegid Pia. « C’est idéal en clientèle, particulièrement avec les petits tickets ». Une fonction qui fait partie intégrante du logiciel de production comptable – et pas un simple patch.

L’intégration avec Office 365 ouvre aussi de nouvelles perspectives pour le personnel. Elle permet à une collaboratrice de télétravailler, un argument qui porte quand il s’agit de recruter. Et puis… « c’est excitant intellectuellement. Chacun a le sentiment d’avancer, d’utiliser les méthodes de travail d’aujourd’hui », ajoute-t-il.

Prendre un chemin de progrès

L’Intelligence Artificielle n’a pas constitué le premier déclencheur à sa décision. Mais elle gagne à être découverte… « A l’origine je n’étais pas forcément hyper conscient de l’apport de l’IA, témoigne Maxime Lepoutre. C’est la démonstration de la solution et les formations qui ont suivi qui m’ont vraiment montré le champ des possibles ». Les nouvelles générations de clients sont particulièrement réceptives à Cegid Pia et à l’idée d’un flux qui déverse automatiquement les pièces collectées en pdf par mail dans le logiciel comptable – un système déjà installé avec des clients parisiens du cabinet.

« C’est un chemin qu’il faut mettre en place, explique l’expert-comptable. Nous disposons désormais du bon outil ; à nous de maîtriser sa technologie, et de proposer la démarche à nos clients ». La deuxième étape a commencé après une formation reçue cet automne ; elle concerne le déploiement du collaboratif et de la récupération automatique des données. « La saisie va disparaître. Aujourd’hui, 95% des relevés bancaires sont intégrés, mais d’ici 5 ans toutes les factures d’achat seront dématérialisées. Pourquoi attendre ? ».

Investir dans la pérennité

« J’investis dans la pérennité. Il faut croire au futur ! Une fois assumées les missions règlementaires d’aujourd’hui, les méthodes de travail devront évoluer. Un jour ou l’autre, il faudra transmettre le FEC avec la déclaration de TVA, et disposer d’une compta à jour au mois le mois », complète le professionnel.

Difficile d’estimer déjà le R.O.I. de la solution, tant son déploiement est récent. Mais vu le coût maîtrisé de la solution, Maxime Lepoutre n’a pas de doute sur son amortissement « en tous cas la deuxième année ». Le cabinet devrait être rapidement gagnant sur le temps de saisie et de traitement, et les clients sur les délais de réponse à leurs questions.

L’acquisition de Loop par Cegid l’avait pris de court : « quand je cherchais ma nouvelle solution, je me disais « tout sauf Cegid – tant j’avais envie d’essayer autre chose. J’ai plongé pour Loop… et trois mois plus tard Cegid l’avait racheté. On dirait que ma vision a été partagée ! » plaisante-t-il. Aujourd’hui il y voit une raison qui confirme son choix : « J’espère que l’éditeur prendra le meilleur de Cegid Quadra pour l’implémenter dans Cegid Loop ». Le meilleur des deux mondes ? En tous cas CPEX sera cabinet pilote pour l’outil de gestion interne en janvier 2020.

J’aime :

  • L’efficacité une fois déployé
  • Le portail unique client/cabinet
  • La souplesse du cloud
  • La puissance de la plateforme d’intelligence augmentée intégrée (Cegid Pia)
  • L’intégration avec Microsoft Office 365
  • L’application mobile

Cabinet CPEX en bref

Situé à Draguignan, CPEX est un cabinet généraliste assurant aussi bien les missions traditionnelles de la comptabilité, la fiscalité ou la gestion sociale que le conseil sur les questions fiscales, juridiques ou de gestion de la trésorerie.
Appréciant tout particulièrement l’accompagnement des créateurs d’entreprise, CPEX est partenaire de http://www.business-story.biz/, le dispositif créé par l’Ordre des Experts Comptables pour soutenir les créateurs d’entreprise.
https://www.cpex.fr/.

Cegid Loop en bref

Cegid Loop est une solution intelligente 100 % web pensée pour les experts-comptables et leurs clients afin de faciliter leur collaboration et améliorer la productivité du cabinet.

Découvrir Cegid Loop

Demander une démo