Bonnet Thirode renouvelle sa confiance et fait le choix du Cloud Cegid pour sa solution de paie !

Nous avons décidé de faire héberger notre solution de paie Cegid dans le Cloud Cegid pour deux raisons principales. La première est l’économie de ressources : ce transfert nous a évité de renouveler nos serveurs dédiés et a allégé la charge du service informatique. La deuxième est l’économie de temps : nous n’avons plus à prendre en charge dans l’urgence les évolutions réglementaires.

Christophe Augait

Responsable Ressources Humaines des usines et du SIRH de Bonnet Thirode Grande Cuisine

Engagé dans un programme de rationalisation de ses paramètres de gestion, Bonnet Thirode Grande Cuisine est passé du mode « on premise » au mode SaaS pour sa gestion de paie. Dès le premier mois de production, le soulagement est réel au sein de l’équipe RH, délestée des urgences réglementaires quasi mensuelles.

Bonnet Thirode Grande Cuisine conçoit et fabrique en France des équipements de cuisson professionnels. L’entreprise est reconnue dans le monde entier comme un expert, notamment pour la qualité de ses productions et sa capacité à adapter ses modèles à toutes les énergies. Ses gammes (fours, fourneaux, braisières, rôtissoires, friteuses…), à usage de la restauration collective comme de la restauration privée, s’exportent de plus en plus.

Client depuis 20 ans de Cegid pour la paie, Bonnet Thirode Grande Cuisine est intégré dans un groupe international, ITW. La division française réalise 700 paies chaque mois, réparties entre les deux usines de production, le siège parisien et le réseau commercial d’agences.

Quelle est la contribution de la gestion de la paie à la dynamique globale de l’entreprise ?

La gestion de la paie est principalement engagée sur deux leviers pour contribuer à son niveau à la performance de notre organisation.

Le premier levier est la reconnaissance des efforts consentis par nos équipes. Bonnet Thirode Grande Cuisine bénéficie de son intégration dans le réseau international de notre maison-mère, ITW. Nos produits connaissent un succès grandissant à l’export et nous devons nous adapter sans cesse à de nouvelles spécifications. Cette souplesse que nous demandons à nos équipes de production, nous nous efforçons de la leur rendre à travers notre politique de ressources humaines. Notre gestion de la paie se doit en particulier d’être souple et réactive.

Le second levier correspond à une exigence forte de productivité dans l’utilisation des ressources. Bonnet Thirode Grande Cuisine est engagé depuis trois ans dans une ambition globale d’amélioration de ses paramètres de gestion. Nous nous sommes collectivement penchés sur l’augmentation de notre rentabilité et chaque fonction s’est attachée à apporter sa pierre à l’édifice. La gestion de la paie fait évidemment partie des processus sur lesquels nous avons travaillé.

En quoi le passage de votre gestion de paie dans le Cloud Cegid améliore-t-elle votre souplesse et votre rentabilité ?

Notre décision de transférer notre gestion de paie Cegid dans le Cloud a été prise dans un contexte où l’une des clés de l’amélioration de notre rentabilité a été de décentraliser, c’est-à-dire de supprimer des goulots d’étranglement en donnant la maîtrise des outils à leurs utilisateurs.

Passer notre gestion de paie dans le Cloud Cegid, c’est décharger notre service informatique de la responsabilité de piloter les mises à jour, fréquentes, comme on le sait, dans le domaine de la paie. En matière de rémunération, il est impossible de dire aux collaborateurs : ‘’nous effectuerons l’ajustement des prélèvements sur les heures supplémentaires seulement dans deux mois.’’ Un changement règlementaire en paie, c’est forcément urgent. Et rarement possible à anticiper.

Dans le contexte précédent, avec notre gestion de paie « on premise », nous étions pratiquement chaque mois obligés de quémander une disponibilité à notre service informatique et de supporter de voir le système bloqué quelques heures sur plusieurs jours pour les montées en version les plus importantes.

Nous avons gagné avec le passage dans le Cloud Cegid la souplesse de bénéficier sans stress et sans rupture de l’automatisation des mises à jour.

Notre outil est actualisé en temps et heure sans que nous ayons besoin de mobiliser qui que ce soit en interne.

Le passage dans le Cloud est aussi le passage du mode ‘’licence + infrastructure propriétaire’’ au mode ‘’abonnement à un usage’’. Louer plutôt qu’acheter et remplacer une immobilisation qu’il faut maintenir par un loyer constant est un arbitrage qui contribue à notre engagement de bonne gestion.

Il se trouve dans le cas de la gestion de paie que les serveurs qui hébergeaient notre solution Cegid se trouvaient devoir être renouvelés. Cela a précipité une décision que nous aurions prise de toute façon.

Une fois votre décision prise d’adopter le mode SaaS, quelles ont été les modalités de la migration ?

Techniquement, nous n’avons pas changé de solution. Il s’agit juste d’un transfert de mode d’hébergement, de chez nous à chez Cegid. Franchement, ce n’est pas un projet lourd.

Nous avons pris la décision fin août pour une première paie en mode SaaS en octobre. Je dirais que pour nous, et encore une fois c’est exactement le but poursuivi, le transfert a été très transparent.

L’équipe Cegid en charge a fait ce qu’il fallait pour que d’une part ça se passe sans rupture ou désagrément pour nous et d’autre part dans les délais convenus. Et c’est ce qui s’est passé. Notre seule implication d’envergure a été de procéder à une paie à blanc pour vérifier que tout était ok. Ce qui était le cas. Depuis, rien à signaler !

Avez-vous eu des freins à surmonter avant de pouvoir passer ainsi en mode abonnement ?

Nous n’avons pas traité avec des inconnus. Pour ma part, cela doit faire 20 ans que je travaille avec Cegid et je suis en totale confiance. Certes, nos données de paie sont passées chez Cegid. Mais notre partenaire y a accès depuis toujours à travers ses interventions à distance ou sur site. Le juge de paix, au fond, c’est le RGPD, qui s’applique aux équipes de Cegid dans les mêmes conditions qu’à nos équipes !

Ce que je voudrais souligner également, qui a été un élément de confiance, c’est que c’est notre interlocuteur habituel chez Cegid qui a piloté le transfert. En fait, nous n’avons changé ni de solution, ni d’interlocuteur.

Après quelques mois d’utilisation, quel est votre retour sur le passage dans le Cloud Cegid ?

Il se trouve que dès le mois suivant, nous avons eu une modification importante dans le domaine des réductions de charges. Ce qui fait que nous avons pu, la fonction paie comme la fonction informatique, apprécier grandeur nature les effets de la migration. Ou plutôt le non effet, puisque l’actualisation de la solution s’est déroulé, pour la première fois, sans nous, mise à part la modification des paramétrages utilisateurs !

Le passage au mode SaaS a été aussi l’occasion pour nous de dématérialiser les bulletins de paie pour les collaborateurs qui le souhaitaient et pour l’ensemble de ceux qui nous rejoignent désormais. Chacun chez Bonnet Thirode Grande Cuisine dispose ainsi de son coffre-fort électronique personnel.

Pour demain, qu’attendez-vous de Cegid ?

Nous regardons notre gestion de paie comme une plateforme, ce que l’accès dans le Cloud Cegid est venu encore accentuer.

Nous avons déjà deux projets de modules à adjoindre à notre brique centrale, avec toujours l’optique qui est la nôtre d’accélérer, de simplifier et d’alléger tout ce qui peut l’être :

  • Un module de reporting automatisé en relation avec nos obligations d’égalité hommes/femmes.
  • Un module de traitement automatisé de notre Base de Données Économiques et Sociales.

Bonnet Thirode Grande Cuisine en bref

  • Conception et fabrication française d’équipements culinaires professionnels
  • Fondation en 1830
  • 700 salariés
  • Filiale du groupe ITW
  • La migration de la gestion de paie vers le Cloud Cegid RHP Cloud Advanced.
  • Des évolutions réglementaires gérées sans stress.
  • L’allégement des charges d’investissement en infrastructures et en maintenance.

Solution

Envie de découvrir Cegid HR Ultimate ?