AAF International fait le choix de la réactivité et passe au mode SaaS pour la gestion de sa paie

AAF International fait le choix de la réactivité et passe au mode SaaS pour la gestion de sa paie

Faire migrer notre solution de paie Cegid d’un mode « on premise » vers un mode SaaS a été pour nous une source de réactivité. Réactivité par rapport aux montées de version, désormais assurées sans dépendre des disponibilités de notre DSI. Réactivité par rapport au calendrier de la paie, que je peux prendre en charge de n’importe où grâce au Cloud.

Olivier Lapeyre

Responsable Paie de AAF International

Dans le cadre de sa transformation digitale, AAF International France a décidé de faire héberger sa gestion de paie dans le Cloud Cegid. Transparente pour les salariés, la migration donne un surcroît d’agilité à l’entreprise…

AAF International fabrique et maintient des systèmes de filtration d’air entrant et sortant. AAF International dispose en France de deux sites de production et d’agences commerciales, qui accompagnent les clients sur le territoire national. Les systèmes de filtration de l’entreprise de l’Eure équipent soit des espaces, comme des salles blanches, soit des matériels, comme des turbines.
Le passage en mode SaaS de la paie correspond à un mouvement stratégique de AAF International vers davantage d’agilité. Le désengagement des contraintes d’infrastructures nourrit la capacité de l’entreprise à mobiliser ses ressources sur son cœur de métier.

Dans quelle mesure la gestion de la paie est-elle impliquée dans la performance globale de l’entreprise ?

Le secteur d’activité des équipements de filtration d’air est extrêmement bataillé. AAF International tire son épingle du jeu grâce à un pilotage rigoureux des paramètres de sa compétitivité.

Dans ce combat incessant pour maintenir notre part de marché, chaque processus de l’entreprise est mis à profit. C’est en particulier le cas des ressources humaines et de la paie, qui participent à l’effort global de bonne gestion. Nous veillons en permanence à maintenir notre productivité et sommes naturellement à l’écoute de toute solution qui puisse nous aider à améliorer notre performance.

Le transfert de votre gestion de paie dans le Cloud Cegid est donc d’abord un élément de compétitivité ?

La décision de passer en mode SaaS correspond en effet à notre engagement dans la compétitivité globale de notre organisation. Transférer une immobilisation dans un logiciel et dans une infrastructure, les serveurs, vers une charge mensuelle fixe et prévisible allait dans le sens de notre politique globale de maîtrise des coûts. Le recours au Cloud Cegid apporte également un surcroît d’agilité, en nous permettant d’ajuster notre capacité de stockage et de traitement des données de paie en fonction de nos besoins réels. Avec la possibilité de pouvoir augmenter temporairement notre bande passante en cas de pic de besoin.

L’agilité vient aussi du temps redonné à notre service informatique, moins sollicité pour les montées en version de la paie, désormais à la charge de Cegid, et plus du tout sollicité pour la maintenance de notre infrastructure, avec la suppression des serveurs.

Comment le projet de migration de votre hébergement a-t-il été accompagné par Cegid ?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la migration de l’hébergement de notre paie depuis nos propres serveurs vers ceux de Cegid est d’une grande simplicité en termes opérationnels. L’impact de la migration est à noter, avec le passage à un abonnement mensuel et du point de vue de notre fonctionnement, avec notre autonomisation vis-à-vis de notre service informatique. Mais son impact est faible en termes de mobilisation pour passer du mode « on premise » au mode SaaS. J’exagère à peine en disant que l’on débranche d’un côté et que l’on rebranche de l’autre !

Nous utilisons la même solution de paie. Nous avons changé d’hébergeur. Concrètement, l’équipe Cegid, après avoir opéré le transfert, nous a accompagnés en phase de test de la nouvelle configuration. À une ou deux anomalies près, que nous avons corrigées avec les consultants Cegid, rien à signaler !

Le déroulement du projet a de plus été facilité par l’excellente coordination entre les parties prenantes : le service paie, le service informatique et Cegid. Je connais et pratique Cegid depuis longtemps. Je suis en confiance. Je maîtrise bien le logiciel, ce qui a simplifié la phase de test. Nous avions programmé le transfert suffisamment en amont pour disposer de la disponibilité de notre service informatique. La migration est simple si l’on aborde le projet simplement, avec la bonne équipe au bon moment !

Vous recherchiez des leviers de compétitivité à travers votre passage en mode SaaS. Le compte y est ?

À l’échelle de l’entreprise, nous sommes convaincus qu’adopter les standards de l’industrie 4.0, dématérialisation, Cloud, autonomie des opérateurs et des équipes opérationnelles dans la maîtrise de leurs outils digitaux, est la voie dans laquelle nous devons nous engager pour maintenir notre compétitivité.

La Direction des ressources humaines est comme tous les autres services engagée dans cette montée en capacité. Le transfert de notre gestion de paie dans le Cloud Cegid n’est que l’un des nombreux projets conduits dans cette perspective. Ce qui est intéressant, c’est qu’il coche toutes les cases. L’abandon du mode « on premise » pour le mode SaaS donne au service paie une complète autonomie vis-à-vis du service informatique. Nous gagnons du temps et de la sérénité pour les montées de version et ils gagnent de la disponibilité pour d’autres projets, plus en rapport avec notre cœur de métier. Le transfert s’est accompagné de la dématérialisation des bulletins de paie et de leur dépôt dans des coffres-forts numériques. Et à titre personnel, avec le Cloud, j’ai gagné la possibilité de traiter facilement la paie en télétravail. Je crois que l’on peut dire en effet que le compte y est !

Que retenez-vous de cette expérience de transfert de votre gestion de paie dans le Cloud Cegid ?

Je dirais tout simplement, avec maintenant quelques mois de recul, qu’il n’y a aucune contre-indication ! Au quotidien, pour les utilisateurs, le transfert est transparent. Rien n’a changé dans l’usage de notre gestion de paie Cegid. Lors des besoins de montées en version ou d’intégration de changements réglementaires, plutôt fréquents, si on y songe bien, nous sommes passés d’une gestion de l’urgence qui mobilisait à chaque fois le service paie et le service informatique à un non-événement, au moins à notre niveau. Le transfert dans le Cloud est au fond une mutualisation de la conduite du changement, où Cegid gère pour l’ensemble de ses clients hébergés, dans un même mouvement, l’actualisation de la gestion de paie.

Du point de vue de l’entreprise enfin, le changement du mode d’hébergement du logiciel de paie est l’un des multiples leviers de son agilité.

Quels sont vos futurs projets impliquant votre paie Cegid, désormais gérée en mode SaaS ?

Le rythme des besoins d’évolution de notre gestion de la paie induits par les transformations réglementaires reste élevé, Cloud ou pas Cloud. Nous avons par exemple à intégrer un module complémentaire pour prendre en charge les requêtes prouvant notre engagement sur le plan de l’égalité femmes/hommes. Ce qui est nouveau, c’est la possibilité de déléguer à Cegid la prise en charge de cette mise à jour. La notion de SaaS est une réalité. Un service supplémentaire implique éventuellement une revalorisation de notre abonnement, mais aucunement un surcroît de travail ou d’énergie pour notre équipe.

Par ailleurs, il n’y a pas que les évolutions dictées par l’exigence réglementaire. Nous avons aussi dans les cartons d’avancer dans la ligne que nous nous sommes fixée au niveau de l’entreprise, en dématérialisant les contrats de travail et les documents RH après les bulletins de salaire.

AAF International en bref

  • Premier fabricant mondial de systèmes de filtration de l’air
  • Présent dans 22 pays, dont la France
  • 160 salariés
  • Filiale de Daikin Industries Ltd
  • La migration de la gestion de paie vers le Cloud Cegid RHP Cloud Advanced.
  • Des montées en version plus rapides en toute autonomie.
  • L’ouverture au télétravail pour les utilisateurs.

Solution

Envie de découvrir Cegid HR Ultimate ?