A un moment où le recrutement est plus difficile que jamais, comment pouvoir accueillir de nouveaux clients ? Où retrouver du temps à consacrer aux capacités de conseil ? Yuksel Ozkan est associé du cabinet Sofi-Est, à Metz. Après avoir basculé dans le Cloud avec Cegid en décembre 2019, il a fait le choix de Cegid Conciliator à l’été 2021.

Yuksel Ozkan

Le cabinet SOFI-EST s’est implanté à Metz en 2006. Il compte aujourd’hui 10 personnes, au service d’une clientèle locale variée : TPE, PME, artisans, commerçants, CHR, libéraux, associations…, soit environ 250 dossiers, en expertise-comptable et en social. Présent depuis l’origine et associé du cabinet, Yuksel Ozkan a une longue pratique des gammes Cegid Quadra.

 

Un marché de l’emploi sous tension

Le recrutement constitue le point noir de beaucoup de cabinets français, mais la pénurie de candidats est encore plus aigüe dans cette région frontalière – le Luxembourg, tout proche et francophone, offre des salaires bien supérieurs. Ces difficultés entraînent des conséquences directes :

Nous étions obligés de refuser des dossiers.

Yuksel Ozkan

Associé du cabinet Sofi-Est

Dans le même temps, les besoins des dirigeants ont changé de nature – et de volume.

Le Covid a montré qu’il leur en fallait plus. Il était indispensable de dégager du temps, pour pouvoir à la fois être en capacité de prendre de nouveaux dossiers, et de nous tourner davantage vers le conseil. En juillet dernier nous avons décidé d’utiliser Cegid Conciliator.

Yuksel Ozkan

Associé du cabinet Sofi-Est

 

 

Une solution efficace et puissante

Le cabinet a commencé par une phase de test pour vérifier les performances de la solution, en achetant quelques packs, et en traitant d’abord les entreprises dont les activités ne présentent pas de particularismes, et les factures dont la comptabilisation n’entraîne pas d’exigences particulières.

« Le commercial nous avait dit que les affectations seraient sûres à 100%. Ce n’était

pas le cas au départ, mais je constate qu’à force d’affecter, Cegid Conciliator fait bien mieux qu’au début. Aujourd’hui, la justesse des écritures proposées atteint les 95%. Les 5% restant tiennent à des particularités de métiers, comme avec les tabacs, ou les garages et leur TVA sur les ventes de véhicules d’occasion. »

Cegid Conciliator reprend le plan comptable propre au dossier. En le paramétrant correctement, il peut exécuter immédiatement des tâches que l’on ne traitait qu’au moment de la révision. Par exemple, il sait intégrer les règles de récupération de la TVA sur le gasoil des véhicules de tourisme et les appliquer dès le stade de la saisie ! Nous continuons de découvrir la richesse de la solution, comme la création automatique du compte fournisseur à partir du SIRET.

Yuksel Ozkan

Associé du cabinet Sofi-Est

 

L’automatisation qui fait gagner du temps

« Avant Cegid Conciliator, collecte et saisie nous prenaient au moins 50% de notre temps. J’estime que nous n’y consacrerons plus que 20% de nos heures, pour le pointage et les vérifications. »

Cegid Conciliator fait le tri, vérifie les numéros de SIRET, signale s’il manque une date, différencie les taux de TVA sur achats de marchandises, et on peut lui indiquer des règles particulières, comme de donner une alerte sur toute facture supérieure à 500 € et donc susceptible de constituer une immobilisation.

Yuksel Ozkan

Associé du cabinet Sofi-Est

 

Par ailleurs, l’intégration avec Cegid Quadra simplifie la vie au quotidien : « quand je clique sur une écriture, la pièce apparait. C’est particulièrement utile au moment de la révision des comptes, ou lors d’un contrôle fiscal.

Je suis satisfait, et même très optimiste. Quand tous les dossiers seront sous Cegid Conciliator nous serons moins chargés – et nos armoires aussi ! »

 

Changer la relation avec les clients

« Chez les clients qui ne scannaient pas encore leurs factures, nous avons pu rencontrer des résistances. Nous les formons à envoyer au fil de l’eau toutes leurs pièces en pdf, directement à l’adresse e-mail de leur dossier. Naturellement beaucoup mélangent toujours factures, devis, BL ou bordereaux Urssaf… mais au moins rien ne nous échappe. Et nous pouvons toujours scanner nous-mêmes les pièces des plus réticents.

Car l’objectif, ça n’est pas la compta. L’objectif, c’est de mieux conseiller le chef d’entreprise. Il voudrait investir : doit-il emprunter ou autofinancer ? Il veut se rémunérer : primes ou dividendes ? A-t-il intérêt à racheter un concurrent ou une autre boutique ? Nous pouvons l’aider à trouver les réponses à ces questions. A terme, nous pourrons même leur proposer un suivi de leur marge en continu.

En ne perdant plus de temps avec les tâches primaires, nous créons les conditions d’une nouvelle relation avec nos clients ».

 

Un outil vite opérationnel

La mise en place de Cegid Conciliator a suivi plusieurs étapes :

  • Formation de deux collaborateurs, qui forment à leur tour les six autres aujourd’hui,
  • Par secteurs d’activité, en allant du plus simple (comme les artisans du Bâtiment) au plus complexe (les tabac-presse),
  • Par petits lots de factures (environ 30/100), sur les différentes entreprises,
  • Pour finir par la généralisation pour les clients concernés.

Nous avons connu quelques difficultés avec le paramétrage au début, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre, notamment après une formation en visio dispensée par un utilisateur avancé. Le tchat est très réactif, et en cherchant un peu dans la documentation, on trouve rapidement ce que l’on cherche. En fait nous n’avons jamais connu de situation bloquante.

Yuksel Ozkan

Associé du cabinet Sofi-Est

J’aime

  • Le temps gagné sur la collecte et la saisie
  • Les performances de reconnaissance et d’affectation
  • La souplesse de l’outil et de ses paramétrages
  • Le fonctionnement avec Quadra
  • Les conditions d’une nouvelle relation avec nos clients