Pour aller au contact de l’exploitation, jouer pleinement son rôle de conseil, et garder un coup d’avance, le cabinet Ozeon a choisi Cegid Loop.

Nicolas Mahieu et Melvin Dijon ont ouvert ensemble leur cabinet Ozeon en janvier 2022 à Vendôme, Loir et Cher. En moins d’un an, ces jeunes associés sont passés de zéro à 6 collaborateurs, dont une juriste, et ont déjà en portefeuille une clientèle variée – grande distribution, nouvelles technologies, artisans, commerçants, libéraux – notamment en audit et commissariat. Ils ont choisi Cegid Loop.

 

Qualité de vie et technologie pour un nouveau style de management

« Pourquoi créer un cabinet si c’est pour faire comme les autres ? se demande Nicolas Mahieu, qui travaillait auparavant chez un grand acteur national. Nous voulions construire une entreprise qui nous ressemble, avec un management disponible pour les équipes ». Une vision qui s’appuie sur deux piliers : la qualité de vie au travail, et l’avance technologique.

QVT : les deux associés apportent beaucoup d’attention au confort de travail de leurs collaborateurs et d’eux-mêmes. Cela passe par l’emplacement des bureaux (en plein centre de ville, dans un beau bâtiment ancien), la décoration, les espaces communs…, et beaucoup par la qualité de l’équipement (écrans, mobilier, systèmes de gestion interne…). « Cela nous différencie au premier clin d’œil de bien d’autres cabinets, ajoute Melvin Dijon. Nos clients nous le disent souvent ». Dans le fonctionnement d’Ozeon, la connaissance et la reconnaissance de chacun est primordiale.

Profiter des progrès de l’automatisation : « Manquer de souplesse dans la collecte des pièces ou la récupération des écritures bancaires, ou encore souffrir de la pression des périodes fiscales, ce n’est pas une fatalité ! Les systèmes automatisés de gestion de flux, l’intelligence artificielle, l’activation des datas, la blockchain, sont autant de sources de valeur ajoutée ». La première étape était : libérer du temps aux collaborateurs pour les concentrer sur de l’analyse et du conseil. Mission accomplie ?

Melvin Dijon et Nicolas Mahieu, associés du cabinet Ozeon

Melvin Dijon et Nicolas Mahieu, associés du cabinet Ozeon

 

Cegid Loop, un choix structurel et structurant

Pourquoi avoir choisi Cegid Loop ?

« Nous avons commencé par un large benchmark avant de nous lancer, rappelle Melvin Dijon. Nous voulions aller vers ce qu’il y avait mieux. »

La reconnaissance et l’affectation sont fiables, l’interface est ergonomique et même ludique, le logiciel est pratique et agréable à utiliser. Mais l’outil va bien au-delà. La reconnaissance de caractères c’est top, mais avec Sharepoint et la GED, c’est extraordinaire.

Melvin Dijon

Expert-comptable stagiaire, auditeur, Ozeon

« Ce qui nous a avant tout convaincu, explique Nicolas Mahieu, c’est la place de la solution dans l’architecture Microsoft. Il s’agit d’une question structurelle : quand la plupart des éditeurs ont développé un logiciel de comptabilité autour duquel ils ont pluggé des utilitaires, Cegid a fait l’inverse en intégrant Cegid Loop dans l’arborescence MS : il profite par construction d’une totale intégration avec Sharepoint, avec Teams, avec Excel, etc., et l’ouverture sur un univers sans équivalent. Ça n’a pas de prix. Personnellement, il n’y a pas de jour où je n’ouvre pas la compta avec Excel directement dans Loop, par exemple ».

Se sont ajoutés des arguments plus classiques :

  • La puissance et la solidité économique de l’éditeur,
  • Sa maîtrise complète du SaaS,
  • Le choix de grands cabinets, de Big4.

 

Cegid Loop à l’usage

Outre ses performances opérationnelles au quotidien, le cabinet apprécie les dimensions collaboratives de Cegid Loop.

  • En interne, il permet à plusieurs collaborateurs de travailler en même temps sur le même dossier,
  • « Aux clients qui disposent d’un ERP, et gèrent eux-mêmes les auxiliaires clients, nous pouvons ouvrir un accès pour leur permettre de suivre le lettrage, par exemple. Ils ont la même interface que nous, par ailleurs complètement paramétrable »,
  • Les plus petits clients – compta, TVA, révision en fin d’année – bénéficient eux aussi d’un espace partagé. « Au moindre doute, nous nous connectons et nous voyons en direct ce qu’ils ont sous les yeux. De quoi gagner beaucoup de temps en explications ».
  • Avec les tiers : « Quand il y a un CAC sur le dossier, il suffit de partager le lien SharePoint avec lui, et il a accès à l’information qui lui est nécessaire. Avant Cegid Loop, nous perdions beaucoup de temps à aller chercher la donnée dans la GED. »

Le service Cegid Life est plébiscité : « L’assistance est disponible et efficace. Le formateur qui nous a accompagné était une perle. Nous ne sommes pas seuls, les interlocuteurs sont durables, et ils nous rappellent rapidement. C’est très rassurant ».

 

Conseil et services, bien au-delà de la compta

« Notre première mission a été un audit d’organisation pour une association parisienne, se souvient Nicolas Mahieu. Le conseil est dans notre ADN : nous sommes là pour aider nos clients à réussir, et ils comptent sur nous, bien au-delà de la production comptable ! ».

Les créateurs d’entreprise sont eux-aussi concernés : le cabinet en a vu 10 rien que cette première année, souvent issus du régime démission-reconversion. L’expert-comptable tient alors un rôle de coach : « les aider à croire en leur projet et leur donner les moyens de le gérer ». Une fois le projet bouclé, la jeune entreprise bénéficie des avantages du temps quasi-réel, d’une restitution claire et potentiellement en continu, de tableaux de bord de gestion ou d’exploitation…

L’éventail des services rendus par Ozeon continue à s’ouvrir :

  • Campagnes de règlement pour le compte des clients,
  • Gestion des notes de frais: « Le gérant prend en photo les documents et ils partent directement en comptabilité. Tout le monde adhère »,
  • Reporting automatisé (l’intégration Cegid Loop/Excel y est particulièrement propice),
  • Visualisation (bilans prévisionnels, tableaux de bord),
  • Juridique: mise en place du connecteur Lexis Nexis,
  • Et toutes les possibilités de réutilisation des données capturées par l’IA, à travers l’écosystème de Cegid Loop et l’architecture Microsoft.

Une relation client renouvelée

« A notre avis, il faut investir dans la relation client dès le début de la collaboration. Pour lui comme pour nous, il faut que la transmission des informations soit immédiatement pertinente. La mission se déroulera mieux, et on pourra réfléchir ensemble à des besoins plus spécifiques », souligne Nicolas Mahieu.

C’est la raison pour laquelle le cabinet a créé un Parcours Client. Une session de quelques heures à l’issue de laquelle tout est installé (machines, Smartphones…) et où l’interface est prise en main. Par la suite, d’autres programmes de formation sont proposés en ligne, comme celui consacré à l’échange de documents et à la navigation dans la GED, dont voici quelques captures :

© Cabinet Ozeon

 

Nous aimons :

 

  • La productivité apportée par l’IA
  • La dimension collaborative
  • La souplesse de l’outil
  • Son intégration directe dans l’architecture Microsoft
  • La puissance de la GED associée