En 2019, pour accompagner les changements du prélèvement à la source, la branche française du groupe Huawei a renforcé un partenariat étroit avec Cegid en utilisant sa solution SaaS de gestion de paie. Objectifs : innovation, réactivité et protection des données.

Connu du grand public notamment pour ses gammes de smartphones, le groupe Huawei Technologies est un spécialiste mondial des réseaux de télécommunication, du cloud et des services technologiques aux entreprises. C’est aussi l’une des entreprises les plus innovantes de la planète : elle s’est en effet placée sur la première marche du podium des dépôts de brevets 2019 en PCT (le traité de coopération internationale en matière de brevets).

Si son siège est basé à Shenzhen, l’un des écosystèmes les plus innovant en Chine, l’entreprise se veut résolument internationale et multiculturelle. Cela se ressent dans chacun des 170 pays où elle est implantée. Ainsi, au sein de Huawei France, l’une de ses filiales présente en France depuis 17 ans, les près de 1 000 collaborateurs représentent de très nombreuses nationalités différentes.

« Notre groupe a fait des choix stratégiques d’implantation par pays, avec par exemple des centres de R&D par spécialité. En France, par exemple, sont réunis les compétences en matière de mathématiques & d’algorithmes, de chipsets, et de design, qui jouent un rôle majeur pour le Groupe » explique ainsi Xu Zhang, responsable RH et gestionnaire de conformité des opérations RH.

Huawei : une dimension internationale et un fort niveau d’exigence

Cet ancrage multinational des collaborateurs a cependant une conséquence directe : une complexité plus importante dans la gestion des paies et, surtout, une attention renforcée des autorités françaises vis-à-vis des déclarations et rectifications effectuées. « Nous devons être extrêmement précis, notamment vis-à-vis des impôts dans notre environnement  international. Depuis 2019, le prélèvement à la source (PAS) a rendu encore plus important cet impératif de qualité.», détaille Héloïse Nourry, Responsable paie pour l’entreprise.

C’est ce niveau d’exigence qui a convaincu Huawei France de se tourner vers Cegid. « Notre groupe est extrêmement attentif aux questions de protection des données et choisit de manière stratégique ses partenariats. Dans le cas de la gestion des paies de Huawei France nous voulions un acteur français qui soit à l’écoute de nos spécificités et capable de s’adapter ; d’où le choix de Cegid » raconte celle qui a pris son poste début 2019, en plein passage du PAS, avec la fusion Agirc-Arrco en toile de fond.

L’entreprise mène alors la migration vers la solution Cegid HR Sprint de manière rapide. « Faire une telle migration en seulement deux mois, alors qu’un changement majeur comme le PAS arrive, c’était relever un sacré challenge. Nous avons beaucoup apprécié la réactivité de Cegid sur la migration » reconnait Héloïse Nourry.

Une vraie confiance sur le SaaS et la protection des données

« Pour cette migration, la question de la performance était centrale. Mais nos autres exigences étaient tout aussi claires : les données devaient être stockées en France, en accord avec nos règles de protection et les dispositions légales mises en avant par notre Groupe. Dans ce cadre, soulignons l’engagement de Cegid pour accompagner, notamment du point de vue du RGPD. Le contrat Data Processing Agreement qui encadre notre partenariat a donné lieu une longue négociation, mais au final cela a permis de mettre en place une vraie relation de confiance » explique pour sa part Xu Zhang.

L’entreprise était d’autant plus attentive à ce sujet que par le passé, elle s’appuyait uniquement sur un logiciel hébergé en local sur un serveur dédié, alors que pour respecter ses exigences de sécurité et de disponibilité, la migration s’est faite vers un logiciel en mode Software as a Service (SaaS), c’est à dire hébergé directement par l’éditeur.

« Nous gardions jusque-là un serveur local justement parce que nous sommes très stricts sur la protection de nos données, mais avec un tel fonctionnement, il y a au final beaucoup d’autres enjeux, notamment en cas d’incident informatique. Après avoir bien étudié les possibilités, nous avons choisi le SaaS pour renforcer la fiabilité et la sécurité, alors qu’en parallèle la protection des données pouvait être assurée d’un point de vue légal et contractuel » détaille le responsable RH pour Huawei en France.

Une relation resserrée pour renforcer la digitalisation au service des salariés

Une attention particulière a également été portée aux fonctionnalités du logiciel lui-même. Avec quinze ans d’expérience dans le domaine de la paie, dont huit chez un éditeur de solution paie international, Héloïse Nourry sait d’ailleurs juger de l’efficacité des outils : « J’ai été très agréablement surprise par l’évolution des solutions Cegid ces dix dernières années. Des applicatifs comme DSN Link qui accompagnent la solution, sont très bien conçus pour nous aider à faire face à nos obligations. Et depuis 2019, j’ai senti en plus une vraie volonté de l’éditeur Cegid d’améliorer sa relation avec ses clients. »

Ainsi, après avoir fait remarquer à Cegid que les contraintes de Huawei demandaient une plus grande réactivité pour apporter des réponses personnalisées aux demandes des utilisateurs, l’entreprise a pu profiter de la nomination d’un consultant Cegid dédié à son support. « Ce facilitateur dédié permet d’aller très vite dans tout ce que nous entreprenons, car il connait bien nos deux univers : les contraintes côté Huawei et le fonctionnement de Cegid. C’est un vrai ambassadeur de part et d’autre » illustre Héloïse Nourry.

La digitalisation pour traverser la crise du Covid-19

Cette proximité et cette réactivité ont été particulièrement utiles pour gérer les aléas du premier semestre 2020, qui ont imposé le confinement et le télétravail aux salariés, face à la crise du Covid-19. « Très honnêtement, nous n’avons vu aucune différence au quotidien dans la gestion avec le logiciel. Même par rapport aux flux DSN. Cette crise du Covid-19 a été plus que correctement gérée par Cegid et nous n’avons eu aucune difficulté pour réaliser les paies de mars et d’avril 2020 » explique la  Responsable de paie.

Le SaaS permet notamment le travail à domicile beaucoup plus facilement, comme le souligne Xu Zhang. Il précise : « Le SaaS est très important pour partager les informations efficacement entre les différentes intervenants et experts métiers Huawei, quelques fois basés dans des lieux géographiques différents ».

Cette modernité affichée au niveau du logiciel de paie s’inscrit aussi dans une volonté généralisée de digitalisation en interne. « Cela est parfaitement complémentaire avec le déploiement à partir du mois de juillet 2019 de la dématérialisation des bulletins pour nos collaborateurs, avec un coffre-fort individuel. Nos salariés recherchent le digital et son caractère pratique. Ils ont une forte appétence pour l’innovation. Les solutions Cegid et PeopleDoc nous ont permis de créer des synergies naturelles qui répondent à leurs attentes en termes de nouveaux usages. C’est d’autant plus important qu’en parallèle, expliquer les modalités des paies françaises n’est pas simple, cela laisse beaucoup de salariés perplexes ! Si la gestion du PAS a été assez vite compris, les subtilités liées aux organismes comme les CPAMs notamment, nécessitent un fort travail de sensibilisation vis-à-vis des salariés ».

Xu Zhang résume la stratégie de l’entreprise : « L’idée est de digitaliser le plus possible notre service RH à des fins de performance mais aussi d’expérience utilisateur. C’est une volonté forte de Huawei pour être le plus à jour en termes d’innovation et offrir une expérience innovante à ses salariés qui soit le reflet de celle que l’entreprise entend offrir à ses clients ».

Chiffres clés de Huawei dans le monde

Chiffre d’affaires 2019 : 122,9 milliards de dollars

Effectif :195 000 employés


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.