Certifiée NF Service depuis 2005, Erige sécurité est une entreprise de gardiennage de la région parisienne qui compte 130 salariés. Virginie Ansidei, Attachée de direction, a notamment en charge la comptabilité et la facturation. Tout comme la responsable Ressources Humaines, elle utilise les logiciels Cegid depuis 2008. Elle vient de passer au Cloud. Témoignage.

« Pendant cette période difficile nous continuons à travailler », explique Virginie Ansidei. Nous avons même connu un surcroît d’activité avant l’été, certaines entreprises ayant eu recours à des agents de sécurité pour faire respecter le protocole sanitaire dans des lieux publics. Pour autant, les 10 personnes du siège ont dû s’adapter à la situation - à commencer par une première expérience de télétravail dans une entreprise qui ne le pratiquait pas jusqu’alors. Ses impératifs ont finalement fait basculer l’équipe dans le Cloud, en mars 2020.

Pourquoi aviez-vous attendu pour passer au Cloud ?

« C’est vrai que notre cabinet d’expertise-comptable nous y encourageait depuis longtemps, se souvient la jeune femme. Mais à vrai dire, nous n’étions pas pressés de passer à l’acte : tout fonctionnait très bien ! Les mises à jour du logiciel sur notre serveur interne se déroulaient sans difficulté, et nous y étions habituées ».

Pourquoi vouloir changer une équipe qui gagne ?

 

Dans ces conditions, pourquoi vouloir changer une équipe qui gagne ? Sans compter qu’il demeurait un doute : « ne risquions-nous pas de perdre la main sur nos données de gestion, de paie, de compta ? Et comme jusqu’alors nous n’avions pas expérimenté le travail à distance, nous n’avons pas vu la nécessité de passer au Cloud ».

Qu’est-ce qui a finalement provoqué votre passage au Cloud Cegid ?

L’idée était quand même dans l’air. Le Cloud devient un standard pour les comptas aujourd’hui, plus encore pour la paie. Il facilite les transferts de documents avec l’expert-comptable, il offre une sécurité renforcée contre les cyber-attaques (un point clé pour un spécialiste de la sécurité comme Erige)…, autant d’arguments qui ont convaincu Virginie Ansidei de demander un devis à son commercial Cegid. Sans enthousiasme excessif : « De toutes façons nous savions qu’il faudrait y passer un jour ou l’autre ». Et avec en toile de fond une interrogation : « si nous retardions encore l’échéance, ne risquions-nous pas de mettre en péril le bon déroulement des mises-à-jour et de travailler sur des versions obsolètes ? Le risque nous est apparu trop grand, notamment pour la partie paie ».

Quelques jours plus tard, voici qu’arrive… l’annonce du confinement ! Tout s’accélère. Place à l’action ! « Nous allions devoir télétravailler, ma collègue et moi. Pour continuer à gérer la société, il fallait une solution. En accord avec la Direction Générale, nous avons décidé de tenter l’expérience ».

Comment s’est passée la transition ?

La bascule du serveur interne au Cloud s’est déroulée sans difficulté dans Cegid Quadra Entreprise. « Nous n’avons pas eu de problèmes pour passer d’un système à un autre. En amont, Cegid nous avait expliqué la marche à suivre. Une fois la proposition commerciale validée, l’intervention du technicien s’est faite en trois temps :

  • Il a d’abord pris la main sur le serveur afin de vérifier la volumétrie exacte des données à transférer, la possibilité de transfert par internet et le temps de transfert estimé (20 à 30 minutes).
  • Ensuite, il est intervenu quelques heures pour effectuer la copie et le transfert des données. Il a dispensé une webformation sur Cloud Control Center & CegidLife et a aussi procédé à l’installation de Citrix/Thinprint et à l’activation de la licence Office 365.
  • Enfin, il a contrôlé la base réceptionnée sur le Saas et a dispensé une webformation sur l’environnement On demand.
Ça a été l’affaire d’une demi-journée tout au plus

 

Une fois relancée l’application, les deux utilisatrices ont retrouvé leurs marques presque instantanément. Seule la procédure d’accès était modifiée, pas l’univers de travail. Mieux : des connexions ont pu être établies avec le logiciel de planning, désormais interfacé avec la paie pour éviter toute ressaisie.

Six mois plus tard, que retenez-vous de ce passage en Cloud ?

« Nous sommes satisfaites, reconnait Virginie Ansidei. Et rassurées aussi : le Cloud en fait, c’est une nouvelle manière de travailler comme avant. En plus pratique ! Nous pouvons nous connecter de partout, et travailler de chez nous comme si nous étions au bureau. Nous développons aussi une meilleure synergie avec notre expert-comptable. Par ailleurs, nous avons constaté que le débit est plus fluide qu’avant quand nous travaillons à deux en même temps. Il arrivait que ça coince, qu’il y ait des coupures ; ça n’est plus le cas.

Le Cloud, c’est une nouvelle manière de travailler comme avant

 

Je n’aurais pas imaginé l’affirmer il y a quelques mois mais aujourd’hui, je peux le dire : je recommande le Cloud, déclare la jeune femme. C’est un progrès, d’autant plus appréciable qu’il ne contraint pas à changer sa façon de procéder. On gagne en tranquillité d’esprit parce qu’il n’y a plus de sauvegarde à faire (même si le service continue à en faire, par sécurité), ni de mises à jour. Le cabinet voit son travail facilité : il accède en temps réel à l’ensemble de nos données grâce à un accès sécurisé, sans déplacement inutile. Il gagne du temps et nous-aussi – ce qui ne nous empêche pas de rester en contact ! Je pense que nous aurions du mal à revenir à l’ancien système », conclut-elle.

La sécurité est un métier où le contact humain tient une place centrale. Pour l’assurer, Virginie Ansidei et la responsable RH-Paie permutent d’une semaine sur l’autre, l’une au siège et l’autre en télétravail. Une souplesse impensable avant le Cloud.

Découvrir Cegid Quadra : https://www.cegid.com/fr/produits/quadra-entreprise/


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.