Sophie Quentin, comptable unique au CMPP du Vaucluse, est passée au Cloud peu après son arrivée. Parmi ses premiers objectifs : garantir la sécurité des données. Elle a découvert à l’usage que les avantages du Cloud allaient bien au-delà…

Qu’est-ce qu’un CMPP ?

Les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques (CMPP) sont des services médico-sociaux assurant des consultations, des diagnostics et des soins ambulatoires pour des enfants et adolescents de 0 à 20 ans.

Chacun des 305 CMPP présents en France comprend une équipe composée de médecins, psychomotriciens, orthophonistes, de psychologues, d’éducateurs, d'assistantes sociales, de pédagogues et de psychopédagogues. 150 000 enfants sont suivis par ces centres1.

La compta au CMPP Vaucluse

Le CMPP Vaucluse est une Association Loi 1901, constituée le 14/09/1963. Elle dispose de 9 antennes sur le département.

Sophie Quintin en assure seule la comptabilité et la paie, pour plus de 60 salariés. L’une et l’autre sont passées en Cloud peu après son arrivée. Elle explique les raisons d’un tel changement, et partage son avis d’utilisatrice.

Un déclencheur puissant : la sécurité

La sécurité a sans conteste constitué la raison numéro 1 de la décision du CMPP Vaucluse de passer en SaaS, et d’aller dans le Cloud.

Quand je suis arrivée à mon poste, nous avions eu un problème avec le fichier paie à la suite du départ d’un salarié. A l’époque ce fichier tournait sur un serveur local. Impossible de reconstituer les fichiers manquants, qu’il a fallu reconstruire manuellement… Nous voulions nous prémunir contre tout incident de ce type

 

Au premier rang des préoccupations donc : la sécurité des sauvegardes. Sophie Quentin résume les objectifs de ces sauvegardes externalisées. Elle les veut :

  • « Automatisées sans que l’on doive s’en soucier,
  • parfaitement exécutées,
  • et mieux mises à l’abri que si nous y procédions nous-mêmes ».

« Les grands éditeurs offrent des systèmes de contrôle d’accès aux bases de données bien supérieures aux nôtres », admet-elle avec simplicité.

La sécurité du Cloud Cegid

Les infrastructures sur lesquelles Cegid conçoit ses applications en SaaS sont celles de ses partenaires IBM et Microsoft Azure. Elles sont certifiées ISO 27001 et CSA Star. Les datacenters (catégorie Tier3) sont répartis partout dans le monde ; ils sont protégés par un ensemble de systèmes anti-intrusion. Leur centre de pilotage est à Lyon. L’ensemble fait l’objet d’une surveillance et d’une évaluation constantes.

Comment s’est passée la mise en place dans le Cloud ?

La bascule a été presque invisible, et s’est exécutée sous 24/36 heures. Pour Sophie Quintin, le logiciel est resté le même, ou presque : la saisie, l’ergonomie… rien n’a changé à l’exception des modalités d’accès. « Nous utilisions Cegid Quadra, et nous l’avons basculé dans le Cloud. Et c’est tout ! ».

Qu’est-ce que vous retirez finalement de ce passage au Cloud ?

Au quotidien, « c’est plus facile de se connecter qu’avant. D’une manière générale on gagne du temps, même si l’on reste limitée par sa propre vitesse de saisie ! Les manips - et parfois le stress - générées par les sauvegardes ne lui manquent pas. Elle se souvient : « Avant, la sauvegarde, c’était long. Nous la lancions la nuit, il fallait penser à laisser les postes allumés. Et de temps en temps, quand j’arrivais le matin, il y avait eu un problème d’une nature quelconque, et il fallait recommencer ».

Mais c’est au fond « un soulagement » qu’exprime la jeune femme. « Le Cloud nous épargnera les mésaventures. Nous nous y sentons plus en sécurité ».

Elle apprécie aussi une certaine sérénité retrouvée : « oui, les mises à jour sont automatiques, et ça gagne du temps ». Mais elle souligne aussi d’autres avantages que l’on peut retirer du Cloud, à commencer par l’intégration de la veille juridique dans la solution paie2, de sorte à rester à jour en permanence des modifications qui ne manquent pas d’intervenir dans le domaine social. « On n’est plus obligé d’entrer les conventions collectives à la main ». On comprend l’importance de ces dimensions pour une comptable unique en charge de plus de 60 bulletins !

Recommanderiez-vous à un service similaire au vôtre de passer au Cloud ?

Oui. Je travaille plus en confiance, je ne m’occupe plus de mises à jour, ni de sauvegardes - sauf cas exceptionnels, comme lors d’un changement d’exercice. Nous gardons la main sur nos données, mais nous sommes en sécurité dans le Cloud. Le logiciel fonctionne très bien, avec un accès aux données qui me semble plus rapide. C’est un peu plus cher, mais ça vaut le coup. Je me sens gagnante dans cette migration ».

Découvrir Cegid Quadra : https://www.cegid.com/fr/produits/quadra-entreprise/

1Chiffre ANCMPP
2Sophie Quintin regrette cependant que la convention CCN66 ne soit pas pour l’instant prise en compte par Cegid Quadra Paie.

Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.