Pas si évident d’avoir un reporting fiable et simple

La responsabilité du chef d’entreprise d’une PME, c’est avant tout la réactivité. Pas de temps à perdre à réaliser des tableaux de bords, lorsqu’il y a d’autres priorités à gérer, pourtant ils sont essentiels au pilotage et à la gestion de l’activité. En tant que jeune chef d’entreprise il le reconnait lui-même, il a encore beaucoup à apprendre en termes de pilotage et du suivi des performances commerciales et financières. « Je cherchais à constituer des tableaux de bord interactifs, que je pouvais consulter depuis n’importe où dans le monde car je voyage beaucoup » admet Bruno CAPRI. Avant de reconnaître « J’avais au préalable testé une solution consistant à faire des exports depuis l’ERP, puis à les importer dans Excel. C’était très long, et pas toujours d’une bonne présentation. Nous avions perdu beaucoup de temps à le faire. » Excel est un outil puissant, ce n’est pas pour rien qu’il représente l’outil de reporting par défaut de nombreuses PME. Pour autant, la création initiale de ses propres indicateurs et les faire vivre au quotidien ne sont pas des choses aisées. Avoir des indicateurs c’est bien mais pouvoir remonter à la source pour en identifier les causes c’est mieux et c’est là que le bât blesse pour Excel qui ne traite que des données ‘brutes’, pourtant des solutions simples à mettre en œuvre existent et Bruno CAPRI va le découvrir.

Une BI accessible à toutes les PME

Désormais équipé de la solution de Business Intelligence Cegid, ce jeune chef d’entreprise réalise un pilotage en temps réel de son entreprise et lui permet d’anticiper et de booster son chiffre d’affaire. Conçue pour être mise en œuvre en un minimum de temps, une à deux journées suffisent, la BI Cegid est très modulable et convient parfaitement aux PME. Intégrée à l’ERP, elle utilise les données déjà présentes dans celui-ci. Ainsi, déployée depuis seulement quelques mois au sein de la société CAPRI SAS, Bruno CAPRI a immédiatement vu la différence de la mise en place de la BI et nous fait part de ses premières impressions. Nous disposons d’un ensemble d’indicateurs, et de possibilités d’analyses, que je qualifierais ‘ d’enfer‘. Pourtant, cette solution a été installée récemment, avec des indicateurs quasiment d’origine, donc je vous parle là avant optimisation. Ce qui prouve que c’est très modulable et adaptable d’entrée à notre besoin.

Un pilotage en temps réel

Avoir une vision juste de son entreprise n’est en réalité souvent qu’une impression d’avoir une vision juste. Entre la demande initiale d’informations par la direction et le temps que les collaborateurs rassemblent les données, les analysent et restituent leurs indicateurs, l’entreprise continue d’avancer. C’est cette variable de temps, plus ou moins incompressible qui rend déjà obsolètes ces indicateurs obtenus non sans mal, Bruno CAPRI en a parfaitement conscience. Auparavant, il fallait attendre de faire remonter les chiffres, de faire des opérations, de prendre en compte les retours, les avoirs, etc... qui faisaient qu’au jour le jour on ne pouvait pas piloter. Il fallait un bon mois pour avoir une vision précise. Avec la BI, j’ai un pilotage en temps réel. Il le dit lui-même, et c’est là l’une des grandes forces de la Business Intelligence, pouvoir piloter son entreprise au jour le jour représente une véritable valeur ajoutée pour ce chef d’entreprise. Autre avantage et non des moindre, simplifier l’analyse d’activité, constater les performances et les écarts, identifier les raisons et agir en prenant les bonnes décisions rapidement tout en étant à l’autre bout du monde. Grâce à une connexion sécurisée le jeune chef d’entreprise garde en toutes circonstances un œil attentif sur son entreprise familiale. « Lorsque je suis à l’étranger, j’arrive le soir à l’hôtel, et je fais comme tout chef d’entreprise : je vais prendre connaissance de l’activité, mais directement dans la BI. Sans passer par la gestion commerciale, puisque tout est visible et concentré dans les tableaux de bord. C’est très synthétique. On voit le CA du jour, on voit le ‘ reste-à-livrer’, l’en-cours de commandes, etc. On peut aussi comparer avec les chiffres de l’année passée » s’enthousiasme Bruno CAPRI

Lorsque je suis à l’étranger, j’arrive le soir à l’hôtel, et je fais comme tout chef d’entreprise : je vais prendre connaissance de l’activité, mais directement dans la BI […] puisque tout est visible et concentré dans les tableaux de bord. C’est très synthétique. On voit le CA du jour, on voit le « reste-à-livrer », on voit l’en-cours de commande, etc. On peut aussi comparer avec les chiffres de l’année passée.
CAPRI Bruno

Bruno CAPRI

Capri SAS - Directeur

Des données pour mieux décider

Pour une PME plus que pour toute autre entreprise, avoir des indicateurs pertinents, fiables et disponibles est différentiant dans un marché ultra-concurrentiel où une mauvaise décision peut être très préjudiciable. En se basant sur la Business Intelligence intégrée à son ERP Yourcegid, l’entreprise CAPRI SAS se donne les moyens de ses ambitions. Mais la BI n’est pas magique, pour délivrer l’information attendue, elle a besoin de données présentes dans l’ERP et c’est en alimentant correctement la base de données qu’elle pourra délivrer tout son potentiel. « Je conseillerais d’enrichir au mieux sa base de données pour pouvoir ensuite réutiliser toute cette matière première dans la solution de Business Intelligence pour qu’elle soit au maximum de sa performance » confie le jeune chef d’entreprise.

Un choix pérenne

Choisir un ERP n’est pas facile. Beaucoup de facteurs entrent en jeu. Qu’il réponde aux besoins actuels de mon entreprise, me permette d’être plus performant, qu’il évolue avec moi, le tout dans un coût maîtrisé. Espérer en plus des modules à forte valeur ajoutée comme la Business Intelligence pourrait relever de l’utopie. Pourtant avec la solution Yourcegid, l’entreprise CAPRIS SAS vit bien dans le réel avec un choix pertinent qui l’accompagne depuis plus de 10 ans. Bruno CAPRI revient sur les clés de ce succès. Un ERP comme Yourcegid, c’est un outil très puissant. Il peut convenir à une toute petite entreprise, comme à une grande. Nous sommes passés de 4 salariés à 25, demain peut-être 50 ou 100. Il faut donc bien envisager l’avenir dès le départ. Il faut choisir un bon prestataire, et lui faire confiance.

CAPRI SAS EN BREF

La passion ne s’explique pas, elle se vit. Chez les Capri, c’est plus que ça : la passion se transmet, se partage et s’attise. Portée par son expertise de tailleur de pierre, la marque se distingue aujourd’hui par sa vocation à proposer, ce que l’on ne trouve pas ailleurs… En parcourant le monde à la recherche des meilleures pierres naturelles, elle constitue des gammes innovantes et toujours, d’une incomparable qualité. Guidée par de hautes exigences et son esprit pionnier, Capri veille à garder son temps d’avance pour maintenir sa différence sur le marché, séduire, surprendre et surtout, convaincre.

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner