La BRED, dont le territoire couvre Paris, les départements de la petite couronne, la Seine-et-Marne, la Normandie ainsi que la plupart des DOM TOM, sans oublier quelques filiales étrangères, est l’entité la plus importante au sein du réseau des Banques Populaires, qui forment avec les Caisses d’Epargne et Natixis le groupe BPCE. La Banque compte 3 800 collaborateurs, répartis dans 300 agences et deux sièges en France, dont l’évolution de carrière est pilotée à travers la suite de gestion des talents Technomedia depuis 2016. Les collaborateurs BRED à l’international (plus de 1 000 salariés) ont vocation à intégrer progressivement le dispositif.

Penglaou Vincent

Vincent Penglaou

BRED -

Vincent Penglaou, quels sont vos enjeux en matière de gestion des talents ?

Je fais partie d’une cellule au sein de la direction des ressources humaines, en charge de la production annuelle du bilan social, de la valorisation au fil de l’eau des données sociales et de la performance du système d’information RH, outils et comportements, auprès de l’ensemble des collaborateurs de la BRED. Un de nos principaux enjeux est d’optimiser la collecte, le partage et l’exploitation des données de profils pour contribuer à la diffusion des compétences et à l’adéquation des emplois. C’est dans cette perspective que s’insère notre chantier d’automatisation de la gestion des talents. Depuis 2011 et les différentes étapes qui ont abouti à la solution d’aujourd’hui, nous constatons un gain considérable dans l’harmonisation des processus, l’alignement des terminologies, singulièrement en matière de compétences, et bien sûr du point de vue de l’adaptation des besoins et des réponses entre nos 300 sites.

Comment avez-vous abouti à la solution Suite de gestion des talents Technomedia ?

En matière de solutions, au sein du groupe BPCE, nous avons deux approches : des outils communs à l’ensemble du groupe, comme la paie, et des outils référencés, qui bénéficient d’une animation mutualisée mais de gestions par périmètre, comme la gestion des talents. En 2011, une première étape de réflexion pour dématérialiser la gestion des talents a abouti à la sélection d’une solution chez un autre prestataire. Notre choix s’est avéré positif jusqu’en 2015 où la nécessité d’inclure la gestion des mesures salariales (primes et augmentations) dans la gestion des talents s’est heurté à une impossibilité avec l’outil en vigueur. Nous avons alors décidé de reprendre contact avec Technomedia, entre temps référencé par le groupe. Le regard sur le mode SaaS ayant évolué sur la période, nous avons rapidement décidé de migrer vers la suite de gestion des talents Technomedia, qui répondait alors mieux à nos exigences, et surtout proposait une fluidité de gestion des données incomparables.

Comment la solution est-elle mise en œuvre au sein de la BRED ?

La suite de gestion des talents Technomedia permet à nos collaborateurs de valider le compte-rendu des entretiens annuels, d’enrichir leur profil, par exemple en fonction de leurs expériences passées ou de leurs engagements extra-professionnels, et d’indiquer leurs souhaits de mobilité au fil de l’eau. Dans la mesure où notre Intranet est fortement orienté activités opérationnelles, la solution véhicule également une communication sociale descendante. Aux managers, la suite de gestion des talents Technomedia permet en outre de rédiger le contenu des entretiens annuels, leur donne accès au suivi des mesures salariales et bien sûr à l’ensemble des données concernant les talents de leur périmètre. Enfin, côté RH, la solution nous donne de surcroît la possibilité de pousser des requêtes vers les managers et fondamentalement d’optimiser l’adéquation entre les profils et les postes ouverts. La fluidité dans la gestion des remplacements pour congé maternité est stratégique pour la BRED, notamment à Paris.

La solution est opérationnelle depuis début 2016 : quel est votre retour d’expérience ?

Après une année de transition entre deux solutions, nous venons de mener la première campagne d’entretiens annuels et professionnels à l’aide de la solution Technomedia. Elle s’est passée de manière très satisfaisante. Ce que les utilisateurs apprécient le plus, c’est la simplification de la procédure d’accès. Paradoxalement, nous avons réussi à obtenir davantage de sécurité dans la protection des données en supprimant les mots de passe ! Les retours sont également unanimes sur le graphisme et l’ergonomie. Du point de vue RH, nous apprécions tout particulièrement la souplesse de l’administration. Par rapport à notre expérience passée, la suite de gestion des talents Technomedia nous donne beaucoup plus la main. Un simple exemple, le rajout de champs pour les entretiens. L’intuitivité est vraiment un atout majeur. La personne en CDD qui remplace ma collègue en congé maternité s’est immédiatement appropriée la solution, y compris pour la paramétrer.

La suite de gestion des talents Technomedia est accessible en mode SaaS : comment l’idée s’est-elle imposée au sein de la BRED ?

Le mode SaaS présente un intérêt évident en termes d’amélioration continue. Pour autant, il est vrai que la perspective de voir nos données sensibles comme les rémunérations et les profils sortir de notre périmètre a posé débat au début. L’audit sécurité conduit par BPCE a conclu favorablement et nous a permis d’avancer dans la direction souhaitée.

Comment jugez-vous la relation client des équipes Technomedia ?

La relation est construite sur un fonctionnement très professionnel. D’une part, nous disposons d’une grande autonomie pour piloter et agir sur les paramètres, avec au départ une formation et un accompagnement approfondis. D’autre part, nous avons de multiples occasions de nous rencontrer, à travers le club utilisateurs BPCE ou dans le cadre de journées clients, et ainsi de formuler des demandes d’évolutions, qui sont toujours considérées avec attention. Et enfin, je dirais très simplement que l’on peut compter sur Technomedia en cas de besoin. L’intégration au sein de Cegid est venue plutôt renforcer notre confiance. Cegid apporte une garantie de pérennité et de puissance d’innovation sans pour autant avoir compromis l’ADN d’agilité de Technomedia. Nous le mesurons concrètement avec les derniers développements mis en œuvre, bien dans la ligne.

Quels sont vos prochains défis avec la suite de gestion des talents Technomedia ?

Nous avons deux sujets. Le premier est l’intégration dans la solution de la gestion des formulaires de changement de situation de famille (naissance, mariage, etc…), avec l’idée d’évoluer de plus en plus vers une plateforme du quotidien pour les utilisateurs. Le second est le déploiement de l’outil au sein de notre filiale en Thaïlande. Nous sommes en phase de test de la version beta.

Quels conseils pourriez-vous donner à vos homologues ?

C’est vrai pour tout chantier d’automatisation. Dans la définition de son cahier des charges, il faut distinguer le socle des fondamentaux non négociables des éléments sur lesquels on peut être souple. Il faut être prêt à faire évoluer ses besoins en fonction de la solution. C’est en questionnant ses pratiques et en acceptant d’intégrer en partie la vision portée par l’outil que le saut qualitatif est le plus porteur de progrès.


La BRED EN BREF

La BRED est l’entité la plus importante au sein du réseau des Banques Populaires, qui forment avec les Caisses d’épargne et Natixis le groupe BPCE. La Banque compte 3 800 collaborateurs, répartis dans 300 agences et deux sièges en France, dont l’évolution de carrière est pilotée à travers la suite de gestion des talents depuis 2016. Les collaborateurs BRED à l’international (plus de 1 000 salariés) ont vocation à intégrer progressivement le dispositif.

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner