Alticap réussit sa transformation autour du SaaS en partenariat avec Cegid

L’intégrateur français de solutions de gestion Alticap a noué depuis 2014 un important partenariat avec Cegid pour proposer des logiciels de gestion en SaaS à ses clients PME et ETI. Un choix stratégique qui a impliqué des transformations internes structurantes, comme en témoigne Éric Le Goff, président d’Alticap.

Avec 160 collaborateurs et 20 millions de chiffre d’affaires, Alticap est un des intégrateurs de solutions informatiques à succès et à taille humaine comme la France sait en créer. Rencontré dans les locaux parisiens de l’entreprise, Éric Le Goff précise : « Alticap est une société qui a été créé en l’an 2000, autour des solutions de gestion d’entreprises et qui s’est retrouvée à rapidement étendre ses offres de services. Nous sommes maintenant présent sur toute la France, avec une douzaine d’implantations, de Rouen au Nord, jusqu’à Perpignan au Sud ! ».

Un partenariat noué en 2014, rapidement étendu à tout le groupe

Cet ancrage territorial permet à l’intégrateur de travailler efficacement avec les PME et ETI, ses principaux clients. Les nombreux changements numériques qu’elles connaissent depuis plusieurs années, a d’ailleurs poussé Alticap a accélérer sa propre transformation. « Les PME et ETI sont devenues beaucoup plus exigeantes sur leur gestion, car beaucoup sont sur des marchés très concurrentiels, avec une forte pression sur les marges. Elles cherchent donc des gains de productivité par la digitalisation » décrit-il.

Mais en parallèle, les PME et les ETI ne sont pas prêtes à sacrifier la simplicité et la fiabilité des traitements, comme le souligne Éric Le Goff : « Elles sont de plus en plus confrontées à des cyberattaques et cherchent donc des garanties de sécurité pour leurs données, tout en ayant une véritable disponibilité de l’information. Elles veulent légitimement favoriser le travail à distance, en mobilité avec un smartphone ou un ordinateur portable, pour que leurs collaborateurs soient productifs partout… Surtout quand elles sont en croissance et que leur nombre d’utilisateurs augmente vite ! Les éditeurs de logiciels mais aussi les intégrateurs se sont donc adaptés à cette nouvelle réalité. ».

« Le SaaS appelle à un changement au niveau de nos compétences et permet de recentrer nos experts sur la connaissance du métier du client et le conseil. »

Éric Le Goff, Président d’Alticap

Ainsi, Éric Le Goff a mené son entreprise vers de nouveaux partenaires pour pouvoir proposer des offres de gestion en mode Software as a Service (SaaS) à ses clients. Le SaaS permet en effet de décharger les petites et moyennes entreprises de la protection technique de leurs données et de la gestion complexe d’infrastructures au quotidien, car les utilisateurs se connectent alors à distance au logiciel, hébergé et géré directement par l’éditeur. En 2014, Alticap choisit de nouer un partenariat avec Cegid. « Nous cherchions un logiciel de paie en mode SaaS qui soit vraiment accessible aux PME et c’est tout naturellement que nous nous sommes rapprochés de Cegid, qui était référent en la matière. La réputation de l’éditeur était de nature à rassurer tout le monde dans cette transformation » note le dirigeant.

Au départ, Alticap missionne une seule de ses équipes pour être moteur sur le sujet, mais rapidement la démarche et le partenariat sont étendus à toutes les entités du groupe. « Pour un intégrateur, le SaaS est un changement majeur. C’est un changement de pratique pour les équipes commerciales, par exemple au niveau de leur système de rémunération, mais aussi pour nos experts techniques au quotidien. Nous nous sommes donc engagés avec l’aide de Cegid dans un vrai changement de posture et de culture interne » détaille Éric Le Goff.

Recentrer les experts sur la connaissance métier grâce au SaaS

En particulier, les équipes de formateurs-consultants d’Alticap étaient habituées à gérer l’installation des logiciels sur un serveur, avec une forte dimension technique sur la partie réseau et matériel. Ils avaient aussi dans leur mission un important travail sur les mises à jour, qu’ils devaient opérer avec les clients. Autant de points qui ont complètement disparu avec le SaaS. « Cela appelle à un changement au niveau de nos compétences et permet de recentrer nos experts sur la connaissance du métier du client et le conseil. C’est un profond bouleversement, mais qui en vaut la peine. En effet, les PME et ETI ont connu plusieurs vagues d’informatisation et aujourd’hui elles sont à la recherche de partenaires qui ont une connaissance fine de leur métier et de leur secteur, au-delà de l’expertise technique. C’est un différenciateur majeur. » explique le dirigeant, dont l’entreprise réalise déjà aujourd’hui 20 % de son activité grâce au SaaS.

« Nous nous sommes engagés avec l’aide de Cegid dans un vrai changement de posture et de culture interne. »

Éric Le Goff, Président d’Alticap

Le partenariat avec Cegid présente par ailleurs d’autres avantages aux yeux d’Éric Le Goff : « Nous faisons partie en tant que partenaire du club pionnier autour de la nouvelle solution Cegid XRP Flex. Cela nous a permis d’avoir en avant-première des informations et de coopérer sur la roadmap de développement. Nous avons pu partager notre connaissance du terrain avec Cegid. Cela nous aide à anticiper le développement de notre activité autour de ce produit d’avenir, notamment pour capter de nouveaux clients. ». Un travail commun qu’Éric Le Goff veut renforcer au maximum, grâce à des partages plus réguliers en matière de formation, de support technique et de bases de connaissance. Une nécessité alors qu’il prévoit une forte augmentation de l’activité dans les prochaines années