Logiciel SaaS

La supply chain est le maillon essentiel de l’omnicommerce

Retour aux ressources

Retail & Distribution

24 janvier 2017

3 min

Organiser sa supply chain en mode omnichannel est le nouveau défi des grandes enseignes qui vendent aujourd’hui leurs produits dans de multiples canaux et partout dans le monde.

En matière de distribution, tout est devenu « omnichannel », du magasin qui se transforme en point de retrait des articles achetés en ligne, à l’entrepôt où sont stockés des produits pour de multiples circuits de vente. Face à ce nouveau paradigme, les marques internationales qui distribuent des articles soumis à la saisonnalité, dans différentes zones géographiques, différents réseaux – multimarques, magasins en propre ou franchisés, sites e-commerce – et qui ont développé des stratégies « store to web » ou « web to store » avec livraison chez le client, en point relais ou encore en magasin, ont un difficile défi à relever.

Une multitude de paramètres à gérer

Comment gérer tous ces paramètres, estimer les demandes par pays et canal de vente, les quantités à approvisionner sans cannibaliser tel ou tel circuit? « Auparavant la supply chain était assez linéaire. Les fournisseurs livraient les entrepôts qui assuraient les livraisons pour le réseau wholesale et les magasins. Le plus souvent, un entrepôt était dédié au e-commerce. Aujourd’hui, on ne peut plus raisonner en silos. Il faut estimer les demandes, tout consolider pour pouvoir définir les bonnes quantités à livrer au bon moment et au bon endroit, fixer des priorités d’affectation. Proposer un parcours sans couture au consommateur impacte aussi la supply chain. Comment disposer du bon produit, au bon moment, dans le bon canal de vente ? », interroge Olivier Chiono, Directeur de l’offre Retail chez Cegid.

Aujourd’hui, on ne peut plus raisonner en silos. Il faut estimer les demandes, tout consolider pour pouvoir définir les bonnes quantités à livrer au bon moment et au bon endroit, fixer des priorités d’affectation.

L’indispensable « temps réel »

Pour assurer ce parcours sans couture et proposer des services de « click and collect » et de e-réservation, il est essentiel de disposer d’une visibilité sur les stocks quel que soit leur lieu de stockage ; tout comme il est essentiel de prévenir le vendeur qu’un article a été réservé depuis le site de vente en ligne. « Pour y parvenir, il faut disposer d’une plate-forme capable de gérer ces échanges bi-directionnels », souligne Olivier Chiono. C’est la réponse qu’apporte Cegid avec d’une part l’ERP Fashion Orliweb et son logiciel de planification avancée, comprenant des mécanismes d’affectation poussés, capable d’estimer les quantités à approvisionner en tenant compte de la demande, et d’autre part Yourcegid Retail Y2 avec sa base de données centralisée, délivrant une fiche client unique sur tous les canaux, quel que soit son point de contact avec l’enseigne. Et cette solution qui pilote la disponibilité des stocks sur l’ensemble des réseaux va aujourd’hui encore plus loin dans ses fonctionnalités omnicanal avec la nouvelle plateforme e-commerce Yourcegid Retail WebStore (ex Magelia) qui gère l’ensemble des canaux de vente et des flux associés d’une enseigne.