Solutions de gestion financière des patrimoines : la feuille de route Cegid orientée technologie

Les orientations technologiques des solutions de gestion des patrimoines, dédiées aux fiscalistes et aux DAF, sont déterminantes. Décryptage par le directeur R&D de Cegid.

1- En tant que Chief Product and Technology Officer chez Cegid, quels sont les principaux enjeux que vous avez identifiés sur la gestion de la fiscalité locale et celle des immobilisations ?

Depuis plusieurs années, l’Administration fiscale se dote de moyens puissants pour renforcer ses contrôles fiscaux. Elle a notamment recours au Big Data et à l’intelligence artificielle pour réaliser des croisements de données à grande échelle. Cette méthode lui permet de déclencher des alertes lorsque, par exemple, sont détectées des incohérences entre plusieurs déclarations d’une même entreprise. De fait, si les contrôles deviennent plus intenses et plus fins, un éditeur spécialiste comme Cegid doit offrir à ses clients la meilleure maîtrise de leurs données et flux afin que leur production fiscale soit irréprochable.

« En matière de fiscalité locale, une production fiscale parfaitement conforme est intimement liée à la capacité d’une entreprise à maîtriser la gestion de ses patrimoines mobiliers et immobiliers. »

Prenons un exemple : une entreprise dispose d’un bâtiment de 3 000 m2 dans le département 93. Cet entrepôt possède une activité industrielle, une surface de vente, une partie stockage, ainsi qu’un parking. Pour réussir son amortissement comptable et ne pas commettre d’erreurs dans sa déclaration de taxes locales, l’entreprise doit disposer d’une vision très détaillée de son patrimoine et être capable de le décomposer jusqu’au niveau de granularité le plus fin. Pour ce faire, le recours à une solution SaaS dotée d’une réelle profondeur fonctionnelle est nécessaire. Celle-ci permet de gérer son patrimoine immobilier dans un référentiel unique et détaillé, de réaliser les opérations liées à ce patrimoine et d’effectuer l’ensemble des déclarations locales.

« Le fait que cette solution soit nativement cloud présente deux avantages majeurs : garantir des données toujours à jour, et être aisément interopérable avec d’autres logiciels de l’entreprise afin que les informations soient mieux partagées. »

Enfin, la législation fiscale est complexe et évolue très fréquemment. Cette fluctuation réglementaire pose de vrais challenges à chaque entreprise française quant à la gestion de sa fiscalité, et en particulier de la fiscalité locale. Une solution SaaS garantit une conformité fiscale permanente sans qu’il y ait – côté client – quoi que ce soit à faire en termes de mise à jour.

2- Est-ce compliqué d’innover quand la réglementation évolue si vite ?

Les changements constants en matière de règlementation de la fiscalité locale sont liés au fait que celle-ci est plus récente, plus décentralisée, et donc par essence plus évolutive. Pour anticiper au mieux ces évolutions et savoir vite les digitaliser, Cegid travaille de façon très rapprochée avec les pouvoirs publics qui pilotent la fiscalité locale.

C’est grâce à cette anticipation que nous pouvons mener de concert les mises à jour légales et les innovations au sein de nos solutions.

Par exemple, nous innovons pour automatiser au maximum les processus de collecte et de calcul afin que l’utilisateur puisse lui se concentrer sur les vérifications à fort impact et l’optimisation de ses déclarations. Cette automatisation va maintenant se faire par l’introduction d’algorithmes de “machine learning” qui est l’un des outils les plus utilisés en matière d’intelligence artificielle… de quoi vous raconter plein de nouvelles choses passionnantes dans une prochaine interview !

 

Envie d'en savoir plus sur le duo de solutions expertes pour la gestion des patrimoines ?