Experts-Comptables

Les sociétés à mission ont elles le monopole de la quête de sens ?

7 Déc 2020

Portée désormais par la « raison d’être » des sociétés à mission, la question du sens est dans tous les esprits. Dirigeants, salariés, clients et même actionnaires, se disent toujours plus préoccupés du sens et de la finalité de l’entreprise. Interview d’Etienne Henry, expert-comptable et commissaire aux comptes, associé chez PwC et ancien président de l’Ordre des experts-comptables d’Alsace.

La raison d’être, celle qui donne du sens à une entreprise et au travail de ceux qui y participent, continue d’alimenter la réflexion de ceux qui veulent voir plus loin que la dureté des temps. Tout récemment, le statut de société à mission a mis en lumière l’importance que cette notion a prise depuis la crise financière. Un décryptage plein de (bon) sens avec Etienne Henry, ancien président de l’OEC d’Alsace.

Si l’on vous parle du sens, appliqué au monde de l’entreprise, à quoi pensez-vous en premier ?

Lorsque j’ai suivi mes premiers cours de comptabilité et de gestion, ce qui caractérisait une entreprise, c’était le fait de mettre en commun des moyens matériels, humains et financiers dans le but de réaliser des profits. Point. Le sens, la vocation sociétale, tout ça, seuls quelques visionnaires en parlaient. Les temps ont bien changé. C’est devenu une préoccupation centrale. Plus aucune organisation d’une certaine taille ne peut s’abstenir d’en parler et d’intégrer la question du sens dans sa stratégie et dans sa communication. Du coup, comme c’est très à la mode, on assiste parfois à de grands discours lénifiants sur l’humain, qui dissimulent ici et là des pratiques moins glorieuses. Il n’en reste pas moins que c’est un sujet important qui traduit depuis quelques années une évolution en profondeur dans la perception du rôle de l’entreprise et de sa place dans la société.

Des entreprises de plus en plus nombreuses se sont dotées de cette force, de cette dynamique, qu’est le sens

Vos clients vous semblent-ils donc animés par la « quête du sens » ?

Ils sont d’abord animés par une quête plus prosaïque : gagner leur vie, créer de la valeur, pérenniser leur entreprise. Et dans la période que nous vivons, tout simplement : survivre. Au plus fort de la crise du Covid, ils me parlent assez peu du sens, pour être franc. Même s’ils sont bien conscients qu’une entreprise qui n’aurait d’autre finalité que strictement financière se trouvera fragilisée et désavantagée par rapport à toutes celles, de plus en plus nombreuses, qui se sont dotées de cette force, de cette dynamique qu’est le sens.

Quelles entreprises sont plus que d’autres en quête de sens ?

Du sens, chacun peut en mettre dans son action. Ou pas. Vous connaissez l’histoire des trois artisans qui s’adonnent au même travail. Le premier dit qu’il casse des cailloux. Le deuxième, qu’il gagne sa vie en taillant des pierres. Le troisième, qu’il construit une cathédrale. Il est vrai que ceux qui, dans ma clientèle, me semblent les plus habités par la recherche du sens et la volonté d’ériger des cathédrales sont souvent ceux qui évoluent dans le secteur non- marchand.

Je pense par exemple à :

  • La Fondation de l’Université de Strasbourg (une université où travaillent actuellement quatre Prix Nobel),
  • L’association SIEL Bleu, qui vise à favoriser la santé et la qualité de vie des personnes fragiles par une activité physique adaptée,
  • Je pense aussi à des start-up dans les Biotechs qui ont clairement une quête active de sens ; et c’est là un atout significatif pour convaincre des investisseurs de soutenir une cause, de financer des programmes de recherche, etc.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire l’interview d’Errol Cohen avocat spécialiste des sociétés à mission : Société à mission, PME, et experts-comptables

Et pour un cabinet d’expertise comptable, ça veut dire quelque chose, la quête du sens ?

Je vous répondrai par une anecdote personnelle. Mon père était artisan et petit chef d’entreprise dans la menuiserie en bâtiment. Je le voyais se débattre avec la paperasse, les démarches administratives, toutes ces choses qu’il maîtrisait mal et qui lui faisaient perdre un temps fou en l’éloignant de son métier. Gamin, je me disais : ce serait bien d’aider les gens comme mon père en les déchargeant de ces tâches. Quel soulagement ce serait pour eux ! C’est clairement ce qui m’a orienté vers le secteur de la comptabilité et de la gestion des entreprises. Et qui a donné un sens à ma vie professionnelle.

Plus globalement, quel est le sens de l’activité des professionnels du chiffre ?

Nous avons vocation à prodiguer conseils, soutien et accompagnements appropriés aux chefs d’entreprise, et à les soulager au quotidien. C’est cela, le sens de notre action, notre raison d’être profonde. Ce qui fait que nous sommes des facilitateurs en même temps que des créateurs de confiance. La crise du Covid ne fait que renforcer cette vocation. Depuis le printemps dernier, nous sommes sur le pont pour faire face aux côtés de nos clients à une situation terriblement compliquée et pour aider à faire connaître et à mettre en œuvre les mesures gouvernementales. Nous sommes sur le pont pour le bien commun : c’est là notre utilité, incontestable et incontestée.

 

Inventer une nouvelle relation client

  • Poser de nouvelles bases à la relation client
  • Rendre ses collaborateurs plus disponibles
  • Mieux gérer son activité et sa rentabilité

Le sens va de pair avec une éthique ?

Pour ce qui nous concerne, sans aucun doute. Il va de pair avec une éthique, avec une déontologie et la légalité la plus scrupuleuse. Notre serment, par lequel nous jurons de respecter et de faire respecter les lois, pose parfaitement les choses. Le sens est indissociable de cette base déontologique. C’est pourquoi, dans une profession comme la nôtre, sens rime et doit toujours rimer avec conscience, avec confiance ou encore avec transparence, et pas seulement avec science ou croissance économique. Avoir une telle utilité sociale nous oblige, mais nous confère aussi une grande force. Et de puissantes capacités de mobilisation collective. Des capacités auxquelles les jeunes qui rejoignent les rangs de notre profession ne sont pas insensibles. Pas plus qu’ils ne sont indifférents à la question du sens.

Sens doit rimer avec conscience, avec confiance, et avec transparence

Que vous révèle cette crise ?

Que les dirigeants sont responsables, qu’ils ont joué le jeu, et leurs salariés aussi, quel que soit leur secteur d’activité. Une crise agit toujours comme un révélateur, et je suis heureux de constater tous les jours dans ma clientèle des comportements vertueux, responsables et solidaires.

Lire l’article complet : Qu’est-ce qu’une société à mission ?

 

Rentabilité, les experts-comptables en danger ?

Comprendre les freins à l’efficacité et connaître les nouvelles opportunités pour créer de la valeur

  • Le point sur les facteurs de risques
  • 8 leviers pour restaurer ses marges
  • 7 urgences et priorités pour préserver ou rétablir votre compétitivité

Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.