Secteur Public

Le SaaS, solution idéale pour favoriser le télétravail des fonctionnaires

28 Oct 2016

Les solutions de gestion en SaaS (Software as a Service) sont en parfait accord avec le décret publié en Février 2016 traitant du télétravail dans la fonction publique. Les outils sont-ils prêt pour organiser le télétravail des fonctionnaires ?

 

Le décret d’application portant sur le télétravail des fonctionnaires a été publié le 12 février 2016, au Journal Officiel (Loi du 12 Mars 2012). Ce texte permet aux agents de la fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière, de travailler depuis leur domicile ou dans un lieu différent de leur lieu d’affectation habituel. Le télétravail s’établit sur la base du volontariat et d’une demande explicite de l’agent.

Une mise en place très encadrée

La durée de télétravail des agents, à leur domicile ou « dans des locaux professionnels distincts de ceux de leur employeur public et de leur lieu d’affectation », « ne peut excéder trois jours par semaine ». Le temps de présence sur leur lieu de travail habituel « ne peut être inférieur à deux jours par semaine». Nous sommes dans le cas d’un télétravail partiel qui nécessite une mise à disposition des moyens sur le lieu de résidence et sur le lieu de travail. Pour ne pas doubler les coûts, des moyens informatiques mobiles sont nécessaires.

 

Le volontariat doit se manifester de la part de l’agent par une  « demande écrite » auprès de la hiérarchie. L’acceptation n’est pas automatique. La demande doit être compatible avec les intérêts du service. La demande sera appréciée en fonction de « la compatibilité de la demande avec la nature des activités exercées, l’intérêt du service et, lorsque le télétravail est organisé au domicile de l’agent, la conformité des installations aux spécifications techniques précisées par l’employeur ». La durée d’autorisation au télétravail est d’un an maximum renouvelable.

 

La collectivité  devra prendre en charge les coûts découlant directement du télétravail. Ceux-ci sont définis comme, « le coût des matériels, logiciels, abonnements, communications et outils ainsi que la maintenance de ceux-ci ». Cette organisation implique que les moyens de la DSI soient disponibles à distance. Ce décret va favoriser encore davantage la mise en place de solution en SaaS dans les collectivités.

Des process de travail à repenser en globalité

Pour une collectivité mettant en place le télétravail, il faut repenser les outils du quotidien : informatiques, communications, travail collaboratif, partage des connaissances. Avec le SaaS, le progiciel est accessible depuis tout type de poste de travail où qu’il soit. Le projet de passage en SaaS de ses progiciels de Gestion Financière ou de Ressources Humaines doit se faire avec la DSI et le métier pour bien calibrer les besoins et la sécurité des accès. Il faut également revoir les équipements pour privilégier des moyens mobiles plutôt que fixes compte tenu du caractère partiel du télétravail.

 

La réponse globale aux enjeux du  télétravail dans les collectivités passe par une refonte de la solution informatique pour passer à une solution SaaS privilégiant des applications web déconcentrées et intégrant une dématérialisation des processus (workflow, GED), une modification des moyens techniques à disposition de l’agent et une sécurisation des accès distants.

 

Cegid Public dispose d’une expertise SaaS unique sur le marché des collectivités et des établissements publics. Parlons en ensemble. Un formulaire de contact est à votre disposition, n’hésitez pas à nous solliciter, un expert Cegid sera ravi de répondre à toutes vos interrogations sur le sujet.

Nous contacter

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner