Logiciel SaaS

La RSE : le sens des responsabilités en action

Retour aux ressources

Expertise Comptable

13 décembre 2023

Marc Sabatier est le fondateur et le président de Julhiet Sterwen, un cabinet de conseil en stratégie, transformation et innovation qui emploie 600 consultants en France, en Suisse, en Belgique et en Espagne1. Le premier engagement de cette entreprise à mission - et à succès : « conseiller pour le bien ». Un regard éclairant sur la RSE.

5 min

La RSE : le sens des responsabilités en action

La RSE, d’abord une histoire de responsabilité

« On ne crée pas une entreprise par hasard. Ce qui caractérise tout entrepreneur – et plus encore tout expert-comptable, c’est le sens des responsabilités. Quand on parle de RSE, on pourrait s’en tenir au « R », commence Marc Sabatier, président fondateur de Julhiet Sterwen. Le mot-clé de l’acronyme, c’est la responsabilité. Elle est depuis toujours au cœur de nos préoccupations. Nous pensons qu’il en va de notre responsabilité d’agir, de veiller à avoir un impact positif sur les personnes et sur l’environnement, et de sensibiliser nos parties prenantes pour qu’elles fassent de même.

Tout dirigeant est garant à la fois :

  • De la bonne marche de son entreprise : son développement, sa rentabilité ;
  • Du respect, de la cohésion, de l’épanouissement et du développement du corps social : performance professionnelle, employabilité, bien-être au travail… ;
  • De la satisfaction des clients : vendre au juste prix des services véritablement utiles et durables ;
  • De l’engagement dans le territoire : relations avec les acteurs locaux de l’écosystème, politique d’achats…

Etre (ou devenir) un entrepreneur implique donc d’endosser une responsabilité qui dépasse largement la seule dimension économique. Prendre l’initiative de diriger une organisation oblige toute personne à se comporter en citoyen. Il ne s’agit pas « d’ouvrir une boîte pour devenir riche » ; mais bien plutôt d’une affaire de morale et de convictions ! »

 

De la responsabilité partagée nait la fierté collective

Qu’est-ce qui fait la fierté d’un dirigeant, quelle que soit la taille de son affaire ? Quel souvenir laissera-t-il après la transmission de son entreprise, de son cabinet ? Que va-t-il retenir lorsqu’il se retournera sur sa vie professionnelle ? Il a été responsable, oui. Mais a-t-il réussi à transmettre et à pérenniser ses convictions ? A créer un succès collectif ? La RSE est affaire de suivi et de résilience ; pour perdurer, son esprit doit être partagé par tous les collaborateurs.

« L’objectif ultime, c’est qu’il n’y ait plus besoin de directeur ou de responsable RSE ! La transformation est réussie quand chaque direction, chaque service, passe ses décisions au crible des différentes dimensions de la RSE, et prend en conséquence, de façon naturelle, les initiatives adéquates.

Dans les sociétés de services en général, et celles de conseil tout particulièrement, la première richesse, ce sont les hommes et les femmes qui les composent. Comme nous tous, ils ont grandi dans une culture reposant sur l’idée que la réussite consiste à « faire plus » : passer de 10 à 20 personnes, recevoir un meilleur salaire, augmenter son chiffre, etc. Ma conviction, qui est aujourd’hui celle de tout le cabinet, c’est que la réussite, c’est avant tout de « faire mieux », plutôt que « faire plus », résume le dirigeant.

Concrètement, Julhiet Sterwen s’est engagé dès le premier jour en signant le Pacte Mondial de l’ONU. Depuis 2017, le cabinet publie chaque année de manière volontaire un rapport RSE. Il a obtenu la médaille de platine² Ecovadis, et la première place du classement Happy at Work des entreprises de 500 à 999 salariés en 2023. Il est également certifié « fournisseur bas carbone » par Greenly, détenteur du label Weimpact, et a reçu en 2021 un prix d’innovation sociale aux Ekopo Awards pour son modèle organisationnel, RH et social. L’entreprise a adopté le statut de société à mission en juin 2022.

La cohérence, une mécanique d’engagement dans la RSE

Quel est le pire ennemi d’une politique RSE ? L’incohérence. « C’est un poison ! Il ne faut jamais oublier ses convictions au moment de décider de ses actions et de les exécuter. Dans le cas contraire, les efforts déployés risquent fort d’apparaître comme du camouflage, du green-washing ou du social-washing… ». Et la confiance de disparaitre dans l’entreprise et ses convictions, en interne et bientôt en externe.

La cohérence peut emmener loin : ainsi, commente simplement Marc Sabatier, « puisque nous visons le mieux plutôt que le plus, nous n’avons ni budget, ni objectifs financiers. Le chiffre est la conséquence de l’ambition ». Son cabinet connait une croissance ininterrompue depuis 20 ans, et est l’un des plus rentables de son marché.

« Nul ne doit pouvoir douter de la sincérité de l’entreprise et de ses dirigeants. Comme les collaborateurs sont personnellement fiers d’agir dans la RSE, et à partir du moment où ils constatent la cohérence entre les principes et les actes, ils sont les premiers à s’engager ». Et leur adhésion entraîne des initiatives, de façon spontanée. Autant d’actions concrètes, qui concernent par exemple :

  • L’inclusion,
  • La parentalité,
  • Les bâtiments
  • La sobriété numérique,
  • Le recyclage

et qui illustrent la volonté de travailler toujours plus sur ces sujets pour les clients du cabinet, afin d’avoir un vrai impact sur le cours des choses.

 

La RSE n’est pas un luxe, ni pour les TPE ni pour leurs experts-comptables

La responsabilité est dans l’ADN des chefs d’entreprise qui réussissent et qui durent. La taille de l’organisation importe peu : la dynamique humaine reste la même, avec à la clé un nouvel épanouissement sur le plan social, un accomplissement personnel. Car loin d’être un luxe, « la RSE est une fabrique de performance durable », explique Marc Sabatier. Tout le monde y trouve sa place, et son intérêt :

  • Les collaborateurs sont plus épanouis,
  • Les services sont mieux rendus,
  • Les clients sont plus satisfaits,
  • Et la Société et la Planète s’en portent mieux !

« Si vous êtes expert-comptable et que votre cabinet incarne pleinement la logique RSE, vos clients, vos prospects, le voient. Vous faites la différence. Vos relations seront basées sur la confiance ; quand il y aura un problème (et il y en aura forcément), il sera traité dans un esprit de responsabilité et de respect ».

 

Par où commencer une démarche RSE ?

Pourquoi s’engage-t-on dans une démarche RSE ? Quelles que soient les motivations d’origine – convictions, pression de clients demandeurs, ou exigences règlementaires, il s’agit dans tous les cas d’un chemin vertueux. Mais par où commencer ?

« Le point de départ doit être le domaine d’évidence de l’entreprise, résume le dirigeant. Où un cabinet d’expertise-comptable de 10 ou 20 personnes peut-il avoir le plus d’impact RSE ? Très probablement d’abord, dans le soin qu’il va apporter à ses collaborateurs et à leur environnement. Des formations, des initiatives en faveur des études comptables de reconversion, des dons à des organismes de formation, du bénévolat de savoir-faire, des actions en faveur de la diversité et de l’inclusion ? Ecoutez vos collaborateurs, et concentrez-vous sur les initiatives qui auront le plus d’impact au regard de votre métier et de vos propres enjeux.

La RSE en cabinet d’expertise-comptable :
le témoignage de Sébastien Delente, Expertis

Lire le témoignage

De même, les TPE commenceront par ce qui concerne leur cœur de métier, par leur raison d’être. Un boucher dont la mission est d’apporter une viande saine et de bonne qualité pourra s’attacher d’abord aux initiatives qui concernent les approvisionnements, les livraisons, la traçabilité, l’hygiène. Une briqueterie veillera peut-être, pour commencer, à sa consommation d’eau. Un commerçant se mettra à l’écoute de ses clients pour décider de ses heures d’ouverture, un fabricant cherchera à rendre accessibles ses produits aux personnes les plus en difficulté, etc. »

Leurs experts-comptables peuvent les accompagner utilement sur le chemin de la RSE, et les aider à formaliser leurs initiatives, conclut Marc Sabatier.

Construire l’offre RSE de son cabinet

Voir l'article

Comment inventer une nouvelle relation client ?

Découvrez nos conseils pour réussir son passage au cabinet connecté et inventer une nouvelle relation client :

  • Poser de nouvelles bases à la relation client
  • Rendre ses collaborateurs plus disponibles
  • Mieux gérer son activité et sa rentabilité

Télécharger l'ebook

Rien de tel qu’un échange de vive voix pour comprendre les enjeux de votre
projet et vous présenter la solution qui répondra à vos attentes.

Contactez-nous