Logiciel SaaS

Les pure players à l’assaut des pop-up stores

Retour aux ressources

Retail & Distribution

23 janvier 2017

3 min

Les pure players du web partent à la rencontre de leurs clients et testent le commerce physique en ouvrant des boutiques éphémères.

Selon l’Institut français du libre-service (IFLS), le pop-up store est « le nouveau format vedette du retail ». L’institut a recensé plus de 360 lancements de boutiques éphémères en Europe depuis 2008. Ces formats, installés et ouverts pendant quelques jours ou quelques semaines se développent quasiment au même rythme que l’e-commerce et sont très prisés par les pure players. Les e-marchands multiplient leurs ouvertures pour rencontrer physiquement leurs consommateurs mais aussi les rassurer sur leurs achats en leur faisant toucher du doigt leurs produits.

 

Selon une enquête IPSOS réalisée pour HopShop il y a un an, ne pas pouvoir toucher ou essayer les articles avant de les commander est considéré comme le principal inconvénient d’internet pour 91 % des personnes interrogées. Pour inviter ses clientes à bénéficier de conseils morphologiques, à essayer plusieurs tailles et statures de pantalons, chemisiers, vestes, robes, manteaux ou chaussures, la boutique en ligne de prêt à porter féminin Balsamik. fr qui bénéficie pourtant d’une forte notoriété a ainsi lancé en septembre dernier son premier pop-up store à Bercy Village. Mais l’habillement n’est pas le seul univers touché par ce phénomène. La place de marché Etsy a déployé avant les fêtes pas moins de dix magasins éphémères dans différentes villes françaises afin de donner un coup de projecteur sur les créateurs qui participent à son succès. Le mastodonte Amazon a pour sa part ouvertun pop-up store dans le centre commercial Les 4 Temps à La Défense pour faire tester ses liseuses Kindle et sa tablette numérique Fire.

Stratégie multicanal

Moyen privilégié pour faire essayer ses produits, le pop-up store permet aussi de tester de nouveaux concepts ou emplacements commerciaux. Pour faire connaître son offre et estimer le chiffre d’affaires qu’il pourrait atteindre en implantant un réseau de magasins et devenir ainsi une enseigne multicanal, le concept store en ligne Thetops a ouvert en novembre cinq boutiques éphémères dans différents lieux de trafic, de tourisme et de commerce (gare Saint Lazare, centres commerciaux, quartier du Marais à Paris, magasin Citadium). Même démarche pour le site britannique indépendant de vente en ligne de beauté Feelunique qui a inauguré fin 2015 un pop-up store dans le Marais et compte aussi se développer dans l’Hexagone en ouvrant des magasins. Instantluxe, le site spécialisé dans l’achat-vente de produits de luxe, a pour sa part installé un corner éphémère au BHV Marais pour développer sa notoriété auprès de la clientèle parisienne et inauguré en même temps son premier showroom permanent près de la Place Vendôme.

Des laboratoires de la boutique de demain

Enfin le pop-up store répond aux attentes de nouvelles expériencesde shopping des consommateurs. Véritables condensé de ce que seront les boutiques de demain, il intègre généralement dans son concept tous les outils numériques au service du retail comme des caisses mobiles ou des tablettes connectées. Ces dernières invitent les consommateurs à commenter, partager leur expérience sur les réseaux sociaux.Elles permettent aussi d’accéder aux catalogues virtuels de la marque et de commander les articles qui ne sont pas disponibles dans ces espaces.