Experts-Comptables

Pourquoi la productivité est-elle un enjeu majeur des cabinets d’expertise-comptable ?

18 Mar 2020

Le marché de la profession comptable se caractérise actuellement par une hausse des salaires en cabinet, une baisse ou du moins une stagnation des tarifs, une augmentation des coûts de structure et une concurrence accrue au sein et en dehors de la profession. Pas d’autre moyen pour soutenir sa rentabilité que d’améliorer sa productivité. Un combat qui s’avère gagnant.

Ses principaux ressorts : progrès scientifique et technique, main-d’œuvre et élévation du niveau de compétences, investissement en capital et en travail, etc.

L’INSEE définit très simplement la productivité comme « le rapport entre la production d’un bien ou d’un service et les ressources mises en œuvre pour l’obtenir » telles que : travail, capital financier, machines, énergie, transports, etc.

Comment gagner la course à la rentabilité des missions comptables ?

Acteurs majeurs de la productivité des entreprises, les experts-comptables sont eux-mêmes aujourd’hui soumis à rude épreuve sur le terrain de la compétitivité et de la rentabilité de leurs missions, dans un contexte d’érosion tendancielle des marges.

Rentabilité, les experts-comptables en danger ?

Comprendre les freins à l’efficacité et connaître les nouvelles opportunités pour créer de la valeur

En effet, l’automatisation, la robotisation des tâches faiblement monétisées bien que souvent (très) consommatrices de temps, l’arrivée de nouveaux outils digitaux intégrant des technologies d’intelligence artificielle, tout cela laisse escompter de substantiels gains de productivité. Ils constituent une clé essentielle pour la restauration des marges dans les années à venir.

Les innovations technologiques, au premier rang desquelles l’intelligence artificielle, sont destinées à jouer un rôle fondamental dans ce redéploiement en promettant :

  • Gains de productivité́,
  • Amélioration de la qualité,
  • Accroissement des capacités de production,
  • Création de nouveaux services (par exemple en matière de conseil sur les systèmes d’information, de cybersécurité …), au-delà du cadre des prestations et des missions réglementaires.

A chacun de se saisir des nouvelles opportunités. Services juridiques, conseil en patrimoine, accompagnement de la transformation numérique des entreprises, aide à l’export … : autant de manières de conjuguer diversité et productivité, y compris dans le cadre d’une SPE, la société pluriprofessionnelle d’exercice qui permet d’associer les compétences.

 De l’art d’utiliser son temps de façon productive …

Qui ne s’est jamais dit : « Ce client bavard qui souhaite un rendez-vous va me faire perdre un temps précieux, qui serait beaucoup mieux employé à affiner une offre pour tel prospect » ? Ou bien : « Faire suivre à un collaborateur cette formation qui va durer plusieurs semaines, n’est-ce pas du temps et de l’argent dépensés en pure perte alors qu’il serait plus utile qu’il planche sur ses dossiers ? ».

Certes. Mais il faut parfois composer avec le sentiment de (risquer de) perdre du temps, et avoir la sagesse de laisser du temps au temps. Etre à l’affût des gains de productivité, oui. Consacrer davantage de ses horaires à des travaux à valeur ajoutée, avec plaisir. Mais se muer en stakhanoviste, non !

« L’activité comporte par essence suffisamment de coups de feu et de périodes intenses pour ne pas en rajouter encore, plaide Jean Brunet, expert-comptable à Paris. S’accorder des temps de répit pour se ressourcer, développer son réseau, prendre du recul sur son business ou encore cultiver ses soft skills, peut s’avérer extrêmement payant, même si cela peut paraître à première vue chronophage et contre-productif. » 

Optimiser son temps pour développer la relation client-collaborateur

Prendre le temps de l’écoute, de ses clients ou de ses prospects, représente souvent un pari gagnant. A condition de suivre une certaine discipline et de ne pas perdre de vue que l’écoute ne constitue pas une fin en soi : elle doit permettre in fine de formuler ou d’ajuster une offre, de proposer un service qui aura de la valeur – autrement dit, d’imaginer des ventes additionnelles mieux payées que les missions de base. Loin de l’écoute passive on passe alors à une discussion engagée, active, et potentiellement productive.

Cela suppose de concentrer la discussion sur les objectifs et les besoins du chef d’entreprise. Tout rendez-vous devrait déboucher sur une opportunité – et il faut agir en conséquence. Dans le même temps il faut s’obliger à réseauter, non pour collectionner les cartes de visite, mais pour multiplier les contacts utiles, étendre son terrain de manœuvre, et apprendre des expériences des autres.

Renforcez votre relation avec les chefs d’entreprise

Comment devenir un nouvel expert-comptable, plus créatif, plus proactif, un partenaire en phase avec les nouvelles attentes des dirigeants d’entreprises ?

Développer une productivité intelligente

Soutenue par la robotisation et l’intelligence artificielle, la productivité du travail en cabinet va continuer à s’améliorer. Saisie et affectation, mais aussi dossier permanent ou… classement des paperasses en tous genres, tous ces travaux basiques sont en train d’être automatisés, recentrant le travail sur la révision comptable. De nouvelles solutions de planning apparaissent, pour une bonne affectation des ressources et un suivi des collaborateurs et des missions.

Les gains de productivité sur des tâches répétitives comme la saisie, la gestion de l’archivage des pièces et même la révision permettent aux collaborateurs de s’épanouir sur d’autres missions à forte valeur ajoutée pour le cabinet.

Une politique RH moderne, un effort de formation, des recrutements pertinents, la créativité et la curiosité intellectuelle quant à de nouvelles missions à plus forte valeur ajoutée comptent assurément au nombre des pistes à privilégier.

Reste que la bonne organisation du cabinet est toujours le nerf de la guerre si l’on ne veut pas s’épuiser. Elle réduit les risques de gaspillage de temps, d’énergie ou de dépenses inutiles. La productivité reflète et récompense une organisation performante, dans laquelle les rôles et les responsabilités sont clairement répartis, les fonctions support sont optimisés, les process bien maîtrisés, et bien entendu les équipes compétentes, engagées, structurées… et soucieuses de rentabilité.

Exactement le bon challenge pour un expert-comptable !

« Nous gagnons de 20 à 30%, parfois plus, sur le temps de saisie »

Découvrez comment KPMG Nord améliore son efficacité avec Cegid Loop