[Infographie] Paysage agricole français : 5 tendances qui interpellent les coopératives

Digitalisation qui se poursuit, consommateurs de plus en plus exigeants, nécessaire minimisation de l’impact environnemental, réglementations nombreuses et complexes… à quels enjeux les coopératives agricoles sont-elles confrontées ?

Tendance n°1 : le cadre réglementaire

Des réglementations qui impactent fortement les coopératives agricoles

Nouvelles normes depuis le 1er juillet 2019 concernant l’information, la rémunération et le retrait anticipé des associés des coopératives agricoles

Obligation de mettre en conformité leurs statuts et règlements intérieurs

Verdissement de la PAC : versement des aides directes conditionné au respect de règles environnementales

Loi « Agriculture et Alimentation » adoptée en octobre 2018

Séparation des activités de conseil et de vente des produits phytosanitaires, auparavant menées indistinctement par les coopératives agricoles

Comment les coopératives agricoles peuvent-elles s’adapter ?

Multiplication des mouvements de concentration

67[1] opérations de rapprochement ou d’acquisition sur les 11 premiers mois de 2019

Diversification des activités et achats d’outils industriels valorisant la matière première

Transformation de produits agricoles et maîtrise du processus intégral de production

Tendance n°2 : place à l’environnement

Un futur plus vert

L’agriculture : des conséquences sur l’environnement

Agriculture responsable de 98 %[2] des émissions nationales d’ammoniaque en 2018

Emissions de gaz à effet de serre d’origine agricole : 19 %[3] des émissions de gaz à effet de serre totaux en 2018

Des bonnes pratiques au sein des coopératives agricoles

S’engager dans la démarche responsable et durable « Agri Confiance »

Encourager l’obtention de la certification HVE par les adhérents via des formations

Former les conseillers techniques des coopératives aux méthodes de l’agriculture raisonnée

Quelles solutions pour des coopératives agricoles plus vertes ?

Développer de nouvelles gammes sans résidu de pesticides

Participer à des réseaux d’observation de maladies et de parasites

Promouvoir l’agriculture de conservation

Safe food

– Sécurité alimentaire assurée par une qualité constante et une traçabilité optimale

 Plus d’un Français sur deux[4] a déjà renoncé à l’achat d’un produit en raison d’un manque d’information sur sa composition ou sa provenance

– Demande accrue d’aliments porteurs de labels : AB, Label rouge, AOP…

 Tendance n°3 : de nouveaux modèles économiques

Objectif : optimiser les rendements via une modernisation des moyens de production

– Utilisation d’objets connectés pour mieux exploiter les ressources naturelles : stations météo, sondes d’humidité, silos de stockage, drones agricoles…

– Amélioration de la collecte et de l’analyse des données utiles

Augmenter les performances grâce à un suivi en temps réel

Anticiper les investissements à l’aide de la maintenance prédictive

Tendance n°4 : la digitalisation des coopératives

Performance du back office : fin de la gestion à l’ancienne !

– Agile et centralisé pour une visibilité à 360° sur la coopérative et ses adhérents

– Adapté aux spécificités métiers de la coopérative et à l’évolution rapide des réglementations

Une plus grande ouverture à son écosystème

– Dématérialisation des documents (factures, commandes, relevés bancaires…) et digitalisation des échanges avec les adhérents, fournisseurs et clients

– Incitation au travail collaboratif au sein de la coopérative

– Partenariats avec des acteurs clés de l’intelligence artificielle et l’agriculture connectée

Intégration de l’innovation et identification des nouveaux leviers de création de valeur

– Création d’incubateurs internes

– Engagement de la communauté publique grâce à l’open innovation

Tendance n°5 : la défiance des consommateurs

Les coopératives agricoles représentent l’interface entre les éleveurs et les consommateurs

Pression des consommateurs pour une rémunération plus juste des agriculteurs

– 69 %[5] des Français sont prêts à payer plus cher pour sécuriser les revenus des agriculteurs

Pression des consommateurs sur le bien-être animal

– 92 %[6] des Français jugent le bien-être animal important en matière d’agriculture

… et donc pression des clients (notamment les grandes surfaces) sur les coopératives agricoles

Engagement nécessaire des coopératives agricoles via une participation à des actions collectives : Guide des Bonnes Pratiques Ovines, Charte des Bonnes Pratiques d’Elevage, Code Mutuel Caprin etc.

 

[1] La Coopérative Agricole, chiffres 2019

https://www.lacooperationagricole.coop/fr/une-reussite-economique-et-sociale

[2] Environnement & agriculture, les chiffres clés – édition 2018. Rapport réalisé par le Commissariat général au développement durable

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2019-06/datalab-36-environnement-agriculture-les-cc-edition-2018-juin2018.pdf

[3] Haut Conseil pour le Climat – Rapport de juin 2019

https://www.hautconseilclimat.fr/wp-content/uploads/2019/09/hcc_rapport_annuel_2019_v2.pdf

[4] Etude OpinionWay-Alkemics 2019

https://maieute.com/etude-opinionway-alkemics-les-francais-et-la-transparence-sur-les-produits-alimentaires/

[5] Sondage WWF / IFOP 2017 : les Français pour un changement de modèle agricole

https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/sondage-ifop-wwf-les-francais-pour-un-changement-de-modele-agricole

[6] Sondage Ifop 2018

Savez-vous que votre dimension sectorielle est gérable dans un ERP unique ?