Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus

Sélectionner votre langue

Oubliez vos tableaux Excel, passez à l’ERP intégré en 4 étapes

Selon Richard Pignoly, Business Developer chez Cegid, la mise en place d’un ERP doit être réalisée progressivement. Découvrez quatre étapes de montée en service lors de l’installation d’une solution 100 % intégrée pour transformer le pilotage d’une entreprise.

Le degré 0 du partage de l’information correspond à l’utilisation de documents Excel ou Word. Si certaines informations peuvent être croisées dans une base Access, la plupart sont gérées de manière cloisonnée. Elles ne peuvent alors jamais s’interconnecter : impossible par exemple d’analyser globalement l’activité, de définir avec exactitude les coûts de production ou encore d’identifier précisément les manques à gagner. Une faiblesse plus que pénalisante. L’ERP reste la meilleure solution pour pallier ce manque d’analyse et de vision d’ensemble. Il ne s’agit pas pour autant de se précipiter. Richard Pignoly, Business Developer chez Cegid, conseille lorsque cela est nécessaire, de respecter quatre étapes pour monter en service pas à pas.

Étape 1 : l’ERP métier

L’utilisation d’un ERP métier assure l’interaction entre, d’un côté, les ventes, les achats et les stocks, et de l’autre, la production. Concrètement, à ce stade, les ordres de fabrication sont planifiés en fonction des commandes reçues, au moyen d’informations saisies à un moment opportun, choisi par les responsables. Les données ne sont alors pas ou peu affinées. Au sein de l’atelier de production, les bons de fabrication sont imprimés et complétés à la main par les opérateurs.

Étape 2 : l’ERP mis à jour en temps réel

Cette fois, les opérateurs badgent le code-barres de leur matricule à chaque opération. Des données plus fines sont récoltées automatiquement, avec une réelle possibilité de suivi (quantités de matière ou durée de l’opération, par exemple). On assiste à des mises à jour de production en temps réel.

Étape 3 : l’ERP métier ouvert et intégré

C’est désormais un ERP ouvert et intégré qui est utilisé pour opérer la gestion interne de l’entreprise. La solution peut être connectée directement aux machines de production au moyen d’un logiciel MES (Manufacturing Execution System) capable de récolter les informations en temps réel. La donnée à disposition est ainsi plus stable et précise, voire plus complète – avec, par exemple, la possibilité d’intégrer l’analyse qualité réalisée par les machines elles-mêmes. Autre solution : la gestion des stocks par mode radio. Dans ce cas, c’est un code-barres Wifi qui est utilisé pour renseigner l’ERP au moyen d’un partenaire technologique applicatif.

Étape 4 : l’ERP intégré connecté et mobile

Ouvrir l’ERP vers l’extérieur offre des possibilités supplémentaires, telles que la mise à disposition des produits à travers une solution d’e-commerce ou l’établissement d’un lien permanent entre une unité commerciale et des agences éloignées géographiquement. Grâce au mode SaaS, l’ERP est désormais accessible à tout moment via une simple connexion Internet. Évolutive, ultra-flexible, la solution est particulièrement intéressante pour les dirigeants ou les commerciaux, qui ont besoin d’accéder en temps réel à toutes les informations disponibles (état des stocks, planning de production, historique clients, etc.).

Deux grands avantages à la montée en service de son ERP étape par étape se dessinent. Embarquer l’ensemble des collaborateurs dans un processus de collecte et d’analyse semble tout d’abord plus aisé lorsque ceux-ci comprennent la démarche et ses retombées au fur et à mesure de la mise en place. Construire un ERP brique par brique peut aussi s’avérer plus accessible pour les dirigeants. Rien ne sert de voir grand tout de suite, il semble raisonnable de penser l’outil en amont et de faire évoluer ses paramètres et mises à jour en fonction des besoins réels de chacun.

 « Comment évoluer sereinement votre ERP vers le Cloud ? »
Découvrez notre livre blanc
Une question ?
Retour en haut de page

Incollable sur la transformation numérique ?

Abonnez-vous à nos newsletters