Retail

Un Retail’s Big Show sous le signe de l’IA, des robots et de l’expérience client

25 Jan 2019

La grande communauté du retail s’est donnée rendez-vous à New-York au Javits Center du 13 au 15 janvier derniers, pour le Retail’s Big Show. Cette année encore, l’événement professionnel qui réunit des exposants dans de vastes halls et pendant lequel se tiennent de nombreuses conférences a tenu ses promesses.

Un Retail’s Big Show sous le signe de l’IA, des robots et de l’expérience client

Quelques 40 000 visiteurs, plus de 10 000 retailers et plus de 700 exposants venus d’une centaine de pays dont Cegid avec son partenaire américain Retech, se sont déplacés à cette grand-messe. Au menu de cette nouvelle édition, il a été beaucoup question d’intelligence artificielle et de machine learning, de chatbots et autres assistants vocaux, et de robots pour les inventaires en entrepôts mais aussi en magasins. Les plates-formes et systèmes basés sur l’IA fournissent désormais des informations centrées sur le client, aident les enseignes à faire face aux ruptures de stocks en magasin et à optimiser leurs stratégies de pricing en tenant compte de nombreuses données comme la météo ou les opérations promotionnelles des concurrents. Si les assistants vocaux n’ont pas encore démontré leur ROI, la technologie progresse et toutes les grandes enseignes comme Best Buy, Sephora et Nike ou encore Target, qui s’est associée à Google pour créer un coupon activé par la voix, les intègrent désormais dans leur stratégie commerciale et de relation client. Et la plupart des analystes prévoient de fortes progressions des transactions dans les années à venir avec ces agents conversationnels de plus en plus « intelligents ». Une enquête menée par BRP Consulting sur l’expérience client et le commerce unifié révèle que 7 % des détaillants utilisent actuellement l’IA comme assistant numérique et vocal et 48 % prévoient de le mettre en œuvre d’ici trois ans.

 

Des robots pour les entrepôts et les magasins

Les conférences ont aussi porté sur la chaîne d’approvisionnement, un secteur clé de l’investissement en 2019 selon Brian Kilcourse, associé directeur chez RSR Research. Soumise à d’énormes pressions pour pouvoir livrer les marchandises rapidement et au meilleur coût, la logistique pousse à réaménager les espaces en magasin pour les services de click and collect ou de « ship from store », à automatiser les entrepôts et à les rapprocher de la demande. David Hardiman-Evans, SVP Amérique du Nord du supermarché en ligne britannique Ocado, partenaire de Kroger aux US, s’est exprimé sur ce sujet de la robotisation, montrant comment ces machines pouvaient traverser un espace de la taille d’un terrain de football américain pour remplir une commande de 50 articles en moins de cinq minutes. En magasin, ce sont les robots d’inventaires avec caméra intégrée pour la reconnaissance d’images, ou lecteurs RFID, qui optimisent la gestion des stocks.

Les pures-players et leurs magasins expérientiels et « instagrammables »

En marge du salon, les professionnels pouvaient aussi visiter les nouveaux concepts de magasins qui ont ouvert récemment leurs portes à New-York, dont certains par des pure-players qui en ont fait des lieux très expérientiels et « instagrammables » à l’instar de la marque de sneakers en laine mérinos Allbirds qui engage ses clients dans sa démarche éthique, de la start-up Casper, spécialisée dans la vente de matelas en ligne, qui propose à ses clients fatigués de dormir 45 minutes dans une pièce privée, ou encore de Glossier qui invite à essayer tous ses produits de beauté et à se faire maquiller dans un espace spécial « selfies ».  Enfin, il ne fallait pas non plus manquer plusieurs événements organisés lors du Retail’s Big Show dont une soirée parrainée par Cegid au 68èmeétage du 3World Trade Center pendant laquelle ont été présentés Shopping, la solution digitale et omnicanale en magasin ou encore Inventory Tracking, l’application mobile en boutique pour fiabiliser les stocks. La présentation était suivie d’une « Retail Party » avec le club business FrenchFounders, qui a réuni 350 dirigeants de marques et enseignes internationales autour d’une table ronde pendant laquelle plusieurs dirigeants dont Terry J. Lundgren, ex Chairman et CEO de Macy’s ont partagé leurs retours d’expériences et leurs bonnes pratiques.

Article

Pour en savoir plus sur comment soigner l’expérience client, découvrez notre article de blog mettant en avant quelques règles d’or. Etat de lieux…