Paie & Ressources Humaines

Masse salariale : DRH, optez pour un pilotage « intelligent »

16 Jan 2020

Parce que la masse salariale impacte les finances de l’entreprise et se révèle un enjeu majeur dans la guerre mondiale des talents, la fonction RH se doit de la contrôler. Pour mener une politique pertinente, elle a tout intérêt à fixer des objectifs cohérents. Il lui faut donc disposer d’une vision d’ensemble ainsi que de moyens pour exploiter les données et en tirer de la valeur. La Business Intelligence permet à la fonction RH de se saisir de cette opportunité. Au programme, anticipation et analyse prédictive.

Pour une gestion cohérente et pertinente de la masse salariale

Alors qu’elle peut représenter jusqu’à 80 % des charges d’une l’entreprise, la masse salariale fait figure d’enjeu majeur pour n’importe quelle organisation. Elle se révèle stratégique, à condition d’en maîtriser toutes les dimensions : financière bien entendu, mais également sociale.

En effet, au quotidien, la fonction RH vise l’équilibre et bataille durement pour réduire les écarts entre le prévisionnel et le réalisé. Suivre l’évolution des effectifs et gérer les besoins restent des missions primordiales pour les professionnels RH. Ces derniers doivent également mener une politique adéquate afin de maintenir un haut niveau de motivation et d’engagement des collaborateurs, tout en assurant la fidélisation des talents de l’entreprise. L’objectif final, vous en conviendrez, demeure l’amélioration des performances globales de l’organisation.

Pour ce faire, la fonction RH a besoin d’analyser les données et d’adapter ses indicateurs en temps réel. La gestion de la masse salariale demande rigueur, minutie, cohérence, exigence et pertinence. On pourrait ajouter réactivité. Un tableau de bord pour suivre ses indicateurs et bénéficier d’une vue d’ensemble est aujourd’hui indispensable.

Vision globale et prédiction, bienvenue dans l’ère de la Business Intelligence

Si la fonction RH peut s’appuyer sur des données stables, comme les salaires bruts, les primes d’ancienneté ou encore les départs programmés à la retraite pour piloter la masse salariale, la tâche se complexifie dès lors qu’il faut intégrer d’autres paramètres telles que l’absentéisme, le turn-over, les congés parentaux, l’épargne salariale, les primes sur objectifs ou encore les ruptures de contrat. Pour savoir quelles sont les actions RH les plus adaptées à mener dans le cadre de la stratégie globale, la fonction RH se doit d’anticiper. A ce titre, l’analyse prédictive participe à révolutionner la gestion de la masse salariale.

A la clé, une meilleure organisation du temps de travail, des informations solides pour bâtir une politique de rémunération efficace et bien-fondée, des augmentations et des promotions finement préparées, des embauches planifiées… En somme, des objectifs lisibles basés sur l’exploitation de la data, alors créatrice de valeur.

Contrôler la masse salariale et assurer sa rentabilité

Car organiser le temps de travail ne consiste pas uniquement à mobiliser un collaborateur « A » pour une mission « B » à un temps « C ». Un collaborateur qui réalise trop d’heures supplémentaires ou est sursollicité pour effectuer des remplacements, voilà des pratiques contre-productives pour l’entreprise. Le risque ? Le désengagement ! Un service en sureffectif ou en sous-effectif impacte le fonctionnement et la productivité. Une bonne gestion des temps et de la planification permet ainsi de contrôler la masse salariale et d’assurer sa rentabilité.

L’analytics permet aussi aux professionnels RH de s’assurer rapidement que la politique de rémunération mise en place ne créée pas de trop grandes disparités. Et si tel est le cas, ils peuvent alors prendre en compte au plus tôt cette information pour corriger les écarts et ajuster le prévisionnel. La fonction RH se révèle en mesure de connaître avec exactitude l’impact de chacune de ses actions à moyen et long termes.

La Business Intelligence n’est pas une baguette magique, mais elle représente une aide à la décision, la décision du bon sens. Ce n’est qu’en comprenant mieux leur environnement que les professionnels RH seront en mesure de prendre les meilleures décisions pour faire évoluer dans la bonne direction la fonction RH en particulier, et l’entreprise de manière générale. C’est également une opportunité pour la fonction RH de mieux s’approprier la question de la gestion de la masse salariale, une mission relevant également de la direction financière et du contrôleur de gestion. L’occasion pour ces différents acteurs de mieux se comprendre et de travailler en bonne intelligence.

HR Analytics et Business Intelligence (BI)