Experts-Comptables

Manager son personnel à l’heure du numérique.

26 Juil 2018

Le numérique modifie la manière de travailler, d’interagir avec les autres, engendre des attentes différentes et des modes d’adaptation différents. Arrivée des « digital natives », et accompagnement des collaborateurs en place. Comment adapter son management à cette transition ?

L’arrivée de la génération « Z » ou « digital natives », sur le marché du travail fait naître des craintes ou des attentes nouvelles de la part des dirigeants. Habituée à consommer de l’information, à utiliser des outils digitaux, à travailler sur les bases du collaboratif, cette génération a des attentes particulières vis-à-vis du monde du travail. Les « digital natives » ont besoin d’éléments rassembleurs, motivants, innovants pour mettre à profit leur force de travail et leur créativité. Les dirigeants doivent donc adapter leur mode de management et apporter ou faciliter un environnement de travail stimulant et évolutif.

A lire sur le même sujet : Comment attirer et intégrer les jeunes en cabinet ?

« La génération Z accorde beaucoup d’importance à l’image. En priorité, elle cherche à la percevoir via Internet et les médias sociaux. Avant de candidater, cette génération va systématiquement consulter le site web du cabinet, regarder les profils LinkedIn des fondateurs ou collaborateurs, rechercher des interviews, examiner le profil de la clientèle, etc. Donc beaucoup de choses se jouent avant d’envisager de postuler ! Sans le savoir, de nombreux cabinets seront amenés ainsi à sortir de la compétition, après cette discrète enquête numérique.
Plusieurs facteurs interviennent, avant que ces jeunes n’envisagent de s’engager dans une relation professionnelle durable. Par exemple, ils vont chercher à savoir comment sont structurés les niveaux hiérarchiques. Car, autrefois, les relations professionnelles dans ces métiers étaient très verticales. Mais les jeunes générations ont une double attente : avoir une relation nourrie et privilégiée avec un mentor, et se sentir en phase avec la culture et les valeurs du cabinet comptable. »

Un choc générationnel ? De tout temps, le monde du travail a connu des périodes de tuilage entre les générations. Cette fois, ce choc entre générations, cette cohabitation peut avoir des conséquences plus fortes. La maîtrise totale du numérique est un atout indéniable pour la nouvelle génération, qui ne demande qu’à entraîner les générations précédentes dans ce mouvement créatif en perpétuelle évolution. Reste à savoir motiver les générations en place à entrer dans le mouvement.

A lire également sur le blog : Je ne suis pas « digital native » : c’est grave ?

Créer une nouvelle expérience de travail est un challenge pour les managers.

Avec les outils numériques, de nouveaux processus de travail sont mis en œuvre. Personne ne peut prédire avec exactitude où mèneront ces changements dans la prochaine décennie. Face à ce territoire inconnu, l’expérimentation prend toute sa place, les nouveaux modèles de travail sont encore à créer.
Dirigeants et collaborateurs doivent expérimenter de nouvelles modalités de travail qui allient partage d’expériences, travail d’équipe, forte collaboration avec les clients, créativité et innovation. Autant de défis que le numérique peut aider à résoudre, si l’on sait saisir les opportunités.

Depuis quelques années, les experts-comptables sont invités à prendre le virage du changement numérique. Changer, c’est savoir intégrer les nouvelles forces de travail mais également amener les équipes en place à adopter de nouvelles pratiques, de nouvelles organisations.

Pour aller plus loin : Quelles compétences pour les Experts-Comptables de demain ?

Comme tout élément nouveau, la transformation numérique du cabinet peut créer des tensions et faire naître des résistances au changement. La conduite du changement prend tout son sens lors de la phase de mise en œuvre de cette transformation.

Obtenir le maximum d’engagement de la part des équipes

Pour y parvenir, un plan de conduite du changement peut s’avérer nécessaire afin d’informer, de sensibiliser, de former, d’organiser les postes de travail et de convaincre les équipes.
Bien souvent, il est observé que, dans les petites structures, l’adhésion des collaborateurs est plus rapide que dans les cabinets de taille moyenne.

La mise en place d’un plan de changement commence par l’identification de différents éléments :

1. Les acteurs concernés par le changement :

  • collaborateurs,
  • directeurs de missions,
  • managers,
  • experts-comptables,
  • informaticiens.

2. Le recensement des objections qui pourraient être formulées par ces intervenants :

  • manque de temps,
  • pas efficace,
  • pas pratique,
  • ne fonctionne pas pour certains cas particuliers.

3. Le recensement des actions à proposer pour répondre à ces objections :

  • information,
  • sensibilisation,
  • adaptation des postes de travail,
  • adaptation du temps de travail,
  • réunions d’équipe,
  • tutorat,
  • organisation de challenges,
  • mise en place de primes d’objectifs.

Le plan de changement doit être écrit et connu de tous ; mieux vaut donc le définir lors d’une réunion d’équipe, pour s’assurer d’avoir un maximum d’adhésion à ce plan.

Communiquer sur le changement et accompagner les équipes dans la durée

« La conduite du changement se fait dans la durée. De nouvelles habitudes de travail sont à prendre, ce qui constitue un long processus. »

La communication sur le plan de changement doit être faite de façon à ce que le projet de transformation numérique du cabinet soit un projet fédérateur.

Une communication numérique peut être réalisé de différentes manières : comme avec l’utilisation de l’intranet du cabinet, la diffusion de petites vidéos, l’information sur l’avancée des travaux de transformation, la valorisation des travaux déjà réalisés… Le top management a par ailleurs en charge de promouvoir la transformation numérique du cabinet auprès des équipes.
Pour les plus grandes structures, un animateur de communauté peut prendre en charge toute la communication sur l’intégration du numérique dans les processus de fonctionnement du cabinet.

Les actions gagnantes

  • Motivation de son équipe
  • Implication de la hiérarchie
  • Identification de sponsor porteur du projet
  • Valorisation des travaux réalisés et des idées apportées
  • Création d’un climat d’échange d’idées entre les intervenants du cabinet
  • Mise en place d’un challenge, création d’un environnement ludique
  • Mise en place de binômes ou de tuteurs
  • Valorisation des bénéfices apportés par la transformation numérique
  • Création d’un réseau social au sein du cabinet
  • Valorisation les actions en leur donnant du sens (ex. : investir dans une action de financement participative…)

« Les collaborateurs du cabinet sont devenus d’ardents défenseurs de la dématérialisation et du portail. C’est bien normal : ils gagnent beaucoup de temps sur les tâches répétitives.
Bien sûr, ils tiennent toujours, et très bien, les comptes, ils continuent à établir les déclarations fiscales – mais ça, on pourrait dire que c’est normal ! La différence c’est une approche volontaire du conseil, et une confiance en soi renouvelée. »

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner