Logiciel SaaS

En magasin, la musique joue à faire vendre

Retour aux ressources

Retail & Distribution

26 janvier 2017

3 min

Mozart ou AC/DC ? On ne joue pas n’importe quel son en magasin ! Trouver la bonne ambiance musicale pour chaque boutique semble relever d’une science complexe. Une science qui porte cependant ses fruits.

Si les odeurs sont primordiales pour créer une ambiance parfaite en magasin, les atmosphères musicales ne sont pas en reste. On imagine mal une grande surface ou un magasin de vêtements sans sa musique de fond. Mais choisir le bon son n’est pas chose aisée. Tout l’enjeu pour les commerçants réside dans cette équation : trouver une musique qui plaise au client, qui lui donne envie de rester, qui corresponde à l’image de la marque et… qui ne soit pas trop éloignée de l’ambiance du magasin et des produits proposés. « C’est une équation à multiples inconnues que l’on essaie de résoudre » insiste Nicolas Duperron, associé au cabinet Chut on vous écoute, spécialisé dans la création d’ambiances musicales. Selon lui, la musique doit se fondre dans l’environnement de la marque, « ne pas interpeller le consommateur ».

 

Mais mettre en place une musique idéale porte-t-il ses fruits ? Au premier abord difficile à dire selon Nicolas Duperron : « Les clients ne diront jamais si la musique leur plaît ». Toutefois, si les consommateurs expriment peu leurs goûts en magasin, il n’en est pas de même du personnel. Exposés toute la journée à l’ambiance sonore du commerce, les employés expriment plus facilement leur avis et sont un indicateur clé de l’efficacité des choix musicaux : « Nous avons ainsi dû aider des magasins chez qui les salariés se plaignaient de la musique, cela a été le déclencheur » détaille Nicolas Duperron.

La musique encourage et influence l’achat

Autre indicateur : le temps passé dans les surfaces d’achat. Pierre Vialle, Directeur Commercial de Mood France (agence spécialisée dans la création d’ambiances en magasins) révèle que les consommateurs restent en moyenne 20 minutes de plus dans une boutique diffusant de la musique. Issu d’une enquête effectuée avec la Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique (SACEM), le chiffre illustre donc bien le rôle déterminant de la musique dans le retail. Mais pour y arriver, les magasins doivent adapter leurs playlists en fonction des moments comme le précise Nicolas Sorrel du cabinet Music Work :

« Lorsque l’affluence est faible, la musique doit être calme de manière à faciliter le dialogue des vendeurs avec les clients, accompagner la vente en douceur. En revanche, lors des soldes par exemple, il faut une musique plus dynamique. On a constaté que cela accélère la décision d’achat et que le consommateur en est plus autonome ».

Le crowdsourcing musical en magasin, nouvelle tendance marketing

La musique influence donc bien l’achat en magasin. Certaines marques en font même un outil marketing. C’est le cas de Starbucks. Associé à la plate-forme de streaming musical Spotify, la chaîne a récemment proposé à ses clients de choisir eux-mêmes les chansons qui passent dans ses coffee shops. Du crowdsourcing musical en d’autres termes. Une solution que développe Mood Media depuis plusieurs années : « C’est un dispositif très intéressant en matière de marketing. Cela permet à une marque de mieux connaître les goûts de ses clients pour ajuster ses choix », explique Pierre Vialle. Mais le spécialiste précise tout de même : « Il ne faudrait toutefois pas laisser le client choisir la musique pour un magasin en entier. Cela risque d’affecter l’ambiance globale et de modifier l’image de la marque. Mieux vaut en revanche définir un lieu spécifique  un espace de détente par exemple  bien marketé dans lequel les consommateurs décident de la musique ».