Paie & Ressources Humaines

Les analytics au service du développement des compétences

1 Avr 2019

L'utilisation des analytics redonne des armes aux responsables Formation et RH. Permettant de mesurer, contrôler et même prédire des actions de développement de compétences, les analytics sont en mesure de faire fructifier le capital humain de l’entreprise. Décryptage.

L’analytique ouvre le champ des possibles aux responsables Formation et RH. À travers l’analyse exploratoire des données de talent au sens large, ces derniers peuvent simuler et prédire les compétences et savoir-faire nécessaires à l’entreprise afin que celle-ci obtienne un retour sur investissement optimal.

Associée à une plateforme de gestion RH complète, l’utilisation des analytics va permettre de construire et animer des actions Formation & RH à la fois mieux adaptés aux réalités terrain et plus personnalisées.

 

Renforcer son plan de formation

La GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) est une méthode de gestion anticipative et préventive des ressources humaines qui s’adapte aux contraintes de l’environnement et des choix stratégiques de l’entreprise. Elle vise à diagnostiquer les emplois et les fonctions présents au sein de l’entreprise par le biais de ses collaborateurs. Son but est d’identifier quels seront, à terme, les écarts entre les ressources actuelles et les ressources souhaitées. Cet outil de gestion RH va orienter la construction d’un plan de formation solide et ciblé.

Plus l’analyse gagne en finesse, meilleure sera la justesse de la gestion prévisionnelle.

Pour cela, l’approche analytique vient compléter le plan stratégique défini par la GPEC. En effet, les technologies analytiques ne raisonnent plus seulement en grandes masses, mais de façon personnalisée et apportent, ainsi, de nouveaux indicateurs qui vont permettre de mesurer précisément la performance de l’entreprise en fonction des actions de développement entreprises.

 

Mieux s’occuper de ses talents

Sur un marché du numérique où les compétences se font rares, l’enjeu majeur est de parvenir à attirer et conserver les talents. La formation constitue un des leviers de fidélisation.

Il est aussi possible de diminuer le turn-over grâce à l’analyse prédictive qui va agréger les données statistiques, les données personnelles, et les signaux faibles recueillis, par exemple, sur les réseaux sociaux. Les analytics sont également un levier de valorisation des logiciels RH en exploitant davantage les données agrégées au sein de l’entreprise. Mieux connaître son organisation permettra de pointer clairement les besoins en formation et les souhaits de développement de carrière.

Au sein des entreprises les plus performantes, l’un des facteurs de réussite est l’engagement des collaborateurs, dans leur quotidien comme dans leurs processus d’apprentissage. Encore une fois, les outils analytiques vont permettre de sonder « l’ambiance de travail » et la performance économique d’une organisation. En détectant les signaux faibles, ils permettent d’anticiper une situation de crise et éviter que celle-ci ne se dégrade. Enfin, les technologies analytiques optimisent le processus de mobilité dans l’entreprise et d’orienter les montées en compétences nécessaires.

 

Améliorer la qualité de vie au travail

Il n’a jamais été autant question, aujourd’hui, que de bien-être au travail. L’analyse des données non structurées, c’est à dire, l’analyse des sentiments ou approches dérivées du Net Promoter Score (utilisée dans le marketing), sont des approches efficaces pour établir des indicateurs renseignant sur la qualité de la vie au travail et prévenir, de cette façon, les pathologies (burn-out, harcèlement). En outre, la possibilité d’évoluer et d’accéder à des programmes de formation individualisés est un facteur d’épanouissement en entreprise.

Faire de la DRH un véritable partenaire des métiers ? C’est désormais possible, grâce aux analytics. Les responsables RH deviennent ainsi des fournisseurs de données pour les métiers et les partenaires business. Cette fonction nouvelle va apporter davantage d’autonomie aux métiers dans la gestion de leurs ressources humaines et revaloriser le statut des RH, devenus managers de proximité. On le constate, donc, l’usage des analytics est un véritable outil de repositionnement et une arme nouvelle pour renforcer le rôle de la DRH au sein des entreprises et valoriser le capital humain.

Télécharger le livre blanc

DRH, parlez-vous couramment Analytics et KPI ?