Retail & Fashion

Les 8 tendances du New Retail

16 Juin 2020

La pandémie de COVID-19 a provoqué une transformation brutale et spectaculaire à l'échelle internationale. Heureusement, le secteur du Retail possède néanmoins une remarquable capacité à s'adapter aux évolutions constantes du marché, un atout de taille face à ces bouleversements.

De fait, la pandémie n’a fait que mettre en évidence des enjeux pour la plupart d’ores et déjà existants. Pour faire face à cette nouvelle réalité, les retailers doivent simplement réorganiser leur feuille de route pour accélérer leur transformation digitale et omnicanale afin de répondre à ces nouvelles exigences. En accordant la priorité à ces tendances, les retailers pourront servir leurs clients, vendre et traiter les commandes plus facilement, prendre des décisions plus agiles et assurer la sécurité des consommateurs et du personnel de vente, tout en offrant une expérience optimale en magasin.

Voici les huit tendances déterminantes à l’aube du Retail ‘The New Way’.

1. Accélérer la transformation digitale et omnicanale.

Click-&-Collect, Buy online Pick-up in store (BOPIS) ou Ship-From-Store… Ces services omnicanaux, qui connaissaient déjà une popularité exponentielle avant la pandémie, sont soudain devenus les incontournables pour de nombreux retailers, au même titre que le e-Commerce. Selon les analystes, l’intérêt pour ces services devrait s’accélérer, malgré la réouverture d’un nombre croissant de magasins. En effet, la méfiance de certains consommateurs vis-à-vis des magasins physiques devrait perdurer jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible, tandis que d’autres consommateurs se sont laissé définitivement convaincre par l’aspect pratique de ce processus, qui leur permet de récupérer leur commande localement sans devoir rechercher leurs articles en magasin. Il est donc temps pour les retailers d’abandonner les solutions obsolètes au profit d’une plateforme de commerce unifié qui permettra la prise en compte de parcours d’achat omnicanaux et sans coutures.

2. Optimiser la gestion des stocks.

Les processus comme le Click-&-Collect mettent rapidement en évidence des irrégularités dans la gestion des stocks, notamment le manque d’une vision unique des stocks disponibles. Les retailers doivent donc accélérer leurs transformation digitale et omnicanale et remplacer leurs systèmes en silos par une plate-forme de commerce unifié, leur offrant une vision centralisée et en temps réel sur les stocks de tous les canaux confondus, cela pour prendre des décisions éclairées et opportunes. Ainsi, non seulement les magasins pourront traiter les commandes Click-&-Collect en une heure, mais le retailer pourra aussi capitaliser sur les magasins pour honorer les commandes web (ship from store). Objectif : satisfaire la demande client plus rapidement et réduire ses coûts et son empreinte carbone.

3. Améliorer la responsabilité sociale et la durabilité.

Les travailleurs de première ligne ont été au cœur de l’attention publique dès les premiers jours de la pandémie, les employés du secteur du Retail ont été qualifiés de véritables héros.  Les marques qui ont récompensé leurs travailleurs essentiels par une prime exceptionnelle ou ont continué à verser les salaires et les avantages sociaux à leurs équipes pendant le confinement, ont été couverts de louanges. Or, cette prise de conscience découle d’un intérêt qui était déjà de plus en plus marqué. En effet, les consommateurs n’hésitent plus à récompenser les marques et enseignes qui font preuve d’une meilleure responsabilité sociale et environnementale (approvisionnement responsable, matières issues de l’agriculture biologique, lutte anti-gaspillage, etc.). Cette vigilance accrue devrait se poursuivre à l’avenir, et les retailers qui adoptent avec succès et sincérité cette approche devraient jouir d’un avantage concurrentiel non négligeable.

4. Favoriser l’approvisionnement de proximité (Near Shore)

La pandémie a également mis en évidence les risques présentés par les chaînes d’approvisionnement trop longues, ou les productions trop lointaines. En particulier pour les produits les plus demandés comme le gel hydroalcoolique. En élargissant leur portefeuille à des fournisseurs locaux, les retailers s’assurent non seulement de minimiser les perturbations, mais répondent aussi à l’intérêt croissant des consommateurs pour des biens provenant de sources locales, qui soutiennent leurs propres communautés.

5. Privilégier les applications SaaS.

Les applications hébergées dans le Cloud représentaient déjà une tendance bien ancrée dans le secteur du Retail, mais la pandémie a donné aux retailers encore plus de raisons de migrer vers le Cloud. Entre autres avantages, ceci permet aux retailers d’exploiter leurs applications où qu’ils soient, tout en s’adaptant aux changements soudains du secteur, comme le traitement des transactions en « drive piéton » ou la généralisation du télétravail pour les employés de bureau. De plus, les applications Cloud constituent des dépenses Opex et non Capex, ce qui permet aux retailers d’adapter leurs coûts informatiques. Enfin, les retailers utilisant des applications basées sur le Cloud sont mieux protégés face aux cyberattaques, qui ont connu une recrudescence ces derniers mois.

6. Repenser la transformation mobile et digitale.

L’intérêt des consommateurs pour le BOPIS et les achats en « drive piéton » n’est qu’un début. L’utilisation du smartphone dans les parcours d’achat va à la fois s’intensifier et se diversifier. En plus de permettre une expérience sans contact en magasin, intégrer l’utilisation des smartphones de manière plus homogène dans l’expérience d’achat permet aux retailers d’offrir de nouveaux services : cartographie du magasin, recommandations personnalisées, live streaming, paiements sans contact par mobile et autres services qui rendront l’expérience d’achat à la fois plus sûre et plus enrichissante. Fournir des mobiles au personnel de vente accélère l’utilisation des services omnicanaux, comme le Ship-from-Store.

7. Offrir une expérience d’achat sans contact

Ces ‘devices’ mobiles jouent également un rôle clé pour favoriser le sentiment de sécurité du consommateur en boutique. La technologie en magasin est essentielle pour réinventer l’expérience d’achat et la rendre aussi sereine et personnalisée que possible. Les retailers doivent nettoyer et désinfecter autant que possible les surfaces publiques comme les écrans des guichets et les terminaux de paiement entre chaque utilisation, tout en offrant aux consommateurs des alternatives pour effectuer les mêmes fonctions sur leur téléphone.

Côté personnel de vente, être équipés d’outils de mobilité leur permet d’améliorer l’expérience client, de réduire le roulement du personnel, de créer une expérience shopping sans contact et de booster les ventes tout en améliorant la réputation de la marque.

8. Renforcer l’utilisation de la réalité augmentée et vituelle

La réalité augmentée et virtuelle constitue un autre exemple des tendances croissantes qui ont été accélérées par la pandémie. La RA/RV, accessibles sur les mobiles ou les casques des consommateurs, crée une expérience immersive en magasin ou à domicile, sans aucun contact physique avec les produits. Les retailers utilisent ces technologies pour présenter leurs produits, permettre des essayages virtuels, visualiser les produits et créer des centres commerciaux virtuels. Pendant la pandémie, L’Oréal USA a par exemple lancé des filtres beauté en réalité augmentée sur l’application de bureau de Snapshat afin que les clients puissent tester virtuellement et à distance de nouveaux looks.

En accélérant l’adoption de ces nouvelles tendances clés, les retailers seront idéalement placés pour relancer leurs activités et s’adapter à l’avenir du retail : Retail The New Way

Continuez à lire les articles de Cegid pour vous tenir au courant des dernières actualités et tendances sur la nouvelle ère du Retail.

Découvrez les nouvelles offres de Cegid Retail.