L’art de recruter à distance sans se tromper

Nouveau pour beaucoup de recruteurs, l’exercice de l’entretien mené à distance, par visioconférence, devient incontournable. Il présente ses propres avantages et inconvénients. L’utilisation des outils logiciels adaptés fait la différence. Nos conseils pour effectuer les bons choix et éviter les erreurs de casting.

Vous recrutiez parfois à distance ? La période de confinement a considérablement généralisé cette pratique. Savoir jauger une personne sans l’avoir en face de soi devient une compétence indispensable aux spécialistes des RH, d’autant que le télétravail élargit le bassin géographique de recrutement des entreprises. Or, un tel savoir-faire n’a rien de naturel. « L’instinct », le « feeling », pouvaient déjà vous jouer des tours lors d’un échange classique autour d’une table. Par écran interposé, il est encore moins question de s’appuyer sur son seul ressenti. Ces quelques conseils vous empêcheront de commettre plusieurs impairs.

Impossible évidemment de se passer de la visioconférence. Les candidats aiment voir le recruteur et il est important que, de part et d’autre, vous puissiez poser toutes les questions qui vous passent par la tête. Le choix de l’outil importe moins que la qualité de la connexion. Toutefois, restez bienveillant. Personne n’est habitué à vivre cet exercice à distance et les imprévus (écho, pixellisation, enfant qui débarque…) peuvent survenir plus nombreux que dans une salle.

Établir en amont des questionnaires de préqualification

Mais avant cela, il s’avère précieux de tester le postulant sur un cas précis. Vous pouvez lui communiquer des questions sur sa connaissance de l’entreprise, la façon dont il mènerait un tel projet, analyser son raisonnement, la manière dont il gère les priorités. La solution Recrutement de Cegid Talent vous rend la tâche plus simple. Son système de gestion des candidats aide à établir des questionnaires de préqualification. Ses fonctions de suivi de la relation permettent de bâtir un réservoir de talents et d’organiser les entretiens de façon fluide, dans les plages horaires que vous déterminerez. Ainsi, vous savez à qui vous avez affaire au moment où commence l’échange.

Le recours préalable à un test de personnalité est également recommandé. Il vise à déterminer si la personne possède les caractéristiques fondamentales pour le poste et cela de façon objective. Les réponses au test guideront alors vos questions. C’est le moment d’approfondir ensemble les éventuelles inadéquations ou aspérités du profil.

Doper sa marque employeur en donnant du feedback

L’entretien à distance présente d’autres atouts que n’ont pas les formules plus classiques. Notamment le fait de pouvoir échanger des informations par tchat, comme des liens vers les valeurs de l’entreprise, ses produits, les procédures internes… Misez sur l’interactivité pour pallier la relative froideur de l’exercice.

Ensuite, impliquez vos équipes. Il est fondamental d’obtenir plusieurs avis sur le candidat afin de s’assurer qu’il s’intègre bien et s’adapte rapidement à la culture commune. Un deuxième, voire un troisième rendez-vous virtuel seront donc à prévoir. N’oubliez pas, à l’issue de ces échanges, de donner du feedback. Ce temps et cette attention consacrés au postulant viendront renforcer votre marque employeur car il aura eu l’impression d’être vraiment écouté.

Enfin, prévoyez une rencontre physique pour la signature du contrat de travail. La découverte par le candidat de ses futurs collègues – même masqués, de l’ambiance et des locaux, viendra alors définitivement sceller son envie de travailler avec vous.


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.