Logiciel SaaS

La simulation industrielle, un outil plein de promesses

Retour aux ressources

ERP et gestion financière

10 avril 2017

4 min

La simulation est-elle réservée au monde de l’aéronautique ? Non ! Aujourd’hui, des solutions existent pour l’appliquer au secteur industriel. Sécurisation des processus, gain de temps, productivité accrue, formation accélérée… nos usines ont tout à y gagner. Encore plus lorsque la simulation se retrouve pleinement intégrée à un ERP performant.

La simulation industrielle, en résumé

La simulation, c’est en quelque sorte le test et la formation sans le risque. Elle ne date pas d’hier : les premiers simulateurs ont été développés pour l’aérospatial, la défense, l’automobile, les télécoms et l’industrie navale.

Les simulateurs permettent de former des collaborateurs sur des tâches et des sujets complexes, dans des environnements dangereux ou dans lesquels le droit à l’erreur n’existe pas. Ils permettent également de vérifier le bon fonctionnement d’une machine ou sa compatibilité avec un parc technologique existant, avant même sa mise en service !
Les simulateurs se répandent fortement : le nombre de leurs domaines d’application, poussé par la démocratisation de la création d’environnements 3D, augmente chaque année de quelque 20 % !

Quelles applications dans l’industrie ?

La simulation présente de nombreux avantages pour le secteur industriel. Elle peut intervenir à différents stades du processus industriel, de la conception à la formation en passant par la validation :

  • Conception : interaction avec un environnement, optimisation, prévisions de capacités de production…
  • Validation : test du fonctionnement d’une machine, vérification des performances et de la durabilité de celles-ci, préparation à la mise en service, choix des matériaux…
  • Formation : outils d’apprentissage, aide à la maintenance, sécurisation, recrutement de personnel…

Diminuer les accidents grâce à la simulation

Le secteur industriel, peut-être parfois plus que tout autre, est soumis à des risques. Ceux-ci font partie du quotidien des professionnels présents dans les usines. De ces risques, on a fait des règles, mais personne n’est jamais à l’abri d’une erreur et les conséquences peuvent être dramatiques.

La simulation permet de former dans un environnement virtuel – donc sécurisé – des collaborateurs, qu’ils soient nouveaux ou anciens dans l’entreprise. Elle inculque les bons gestes dans les conditions du réel. Cette méthode est particulièrement utilisée dans l’industrie nucléaire, dans laquelle un geste mal maîtrisé pourrait être particulièrement lourd de conséquences. Elle fonctionne également dans l’installation de salles blanches de production pharmaceutique : grâce aux simulateurs, les incidents de production diminuent au minimum de 20 % chaque année.

Augmenter l’efficacité de la formation des équipes

Formés sans danger, les collaborateurs qui apprennent grâce à la simulation le font également plus vite. Logique : contrairement à une formation classique dans une salle de classe, ils sont véritablement acteurs de leur apprentissage, et n’en sont que plus impliqués et actifs.

Une baisse des coûts bienvenue

Les simulations informatiques peuvent-elles signer la fin des essais physiques ?
C’est une voie dans laquelle certains n’hésitent pas à s’engouffrer.
On le sait, les tests coûtent cher. Certains matériaux, qui composent par exemple les voitures ou les avions, sont onéreux à produire. Or, pour les essayer et tester leur résistance, il faut aussi en arriver à les détruire !

Les outils de simulation industrielle peuvent remplacer et modéliser ces essais. En résultent des gains de productivité et de rentabilité… dont ne voudrait se passer aucun industriel !

C’est bien cet aspect qui pourrait préfigurer la simulation industrielle dans le futur. On verrait alors, une victoire de la digitalisation sur l’expérience physique. Le paroxysme de l’usine 4.0 ?

Simulation et ERP : un couple gagnant

La simulation industrielle trouve toute son efficacité lorsqu’elle est couplée à un système ERP (Entreprise Resource Planning) performant. D’un point de vue applicatif, elle permet de mieux gérer en amont des flux, manufacturiers comme de service. Envoyées au système de gestion des capacités de production d’un ERP, ces informations renforcent l’efficacité du progiciel de gestion !

Il est également possible, comme peut le faire la solution Soliworks proposée par Dassault, d’intégrer à un ERP toutes les informations issues de la conception assistée par ordinateur (documents commerciaux, techniques, ajustements technologiques…). La simulation prend ainsi toute sa place dans le processus de fabrication, en impulsant véritablement par la suite, des productions !

Cegid est partenaire applicatif officiel Dassault Systèmes au niveau mondial. L’ERP industriel de Cegid Yourcegid Manufacturing a obtenu le statut de DS SolidWorks Solution Partner. Ce partenariat témoigne d’une expertise industrielle et de références communes entre Dassault Systèmes (SolidWorks, logiciels 3D de CAO) et Cegid.
À travers lui, Dassault Systèmes recommande l’offre Yourcegid Manufacturing à ses clients.

Vous souhaitez en savoir plus sur la simulation industrielle ?

Le couplage de votre ERP avec un simulateur dans votre usine vous semble plein de promesses ? N’hésitez pas à nous contacter, les équipes Cegid seront ravies de vous guider dans ce processus.