Les 7 valeurs ajoutées de l’IA pour un cabinet comptable

Si le coût de l’intelligence artificielle est désormais bien cerné - et intégré dans les licences des solutions les plus modernes de gestion, il n’en va pas de même de la valeur dégagée par son utilisation. Comment la déterminer ?

Passer à l’IA constitue un virage structurant, tant cette technologie est porteuse de transformation à tous égards. Pour mesurer la valeur qu’elle apporte à un cabinet d’expertise comptable, il faut donc considérer la conjonction de tous ses apports.

 

1 • Valeur client

« Il n’y a qu’un patron, c’est le client », disait le milliardaire Sam Walton. Oui, les TPE-PME ont apprécié l’aide que leur ont apportée leurs experts-comptables au plus fort de la crise du Covid. Mais six mois plus tôt, une étude montrait que 41% d’entre elles n’étaient « pas complètement satisfaites » de leur cabinet[1]. Une fois les circonstances exceptionnelles passées, leurs attentes de fond seront toujours là. L’IA apporte ici sa première contribution à la valeur du cabinet.

Tous les utilisateurs de robots comptables comme Conciliator ou Cegid Loop témoignent qu’une fois implémentée, l’IA leur apporte une meilleure productivité sur les travaux de saisie, puis de révision. De quoi proposer des tarifs compétitifs sur les prestations de tenue, et résister ainsi aux assauts du low-cost. Mais aussi – surtout, la possibilité de consacrer le temps gagné aux besoins des entrepreneurs d’aujourd‘hui : l’accompagnement en temps réel de leur exploitation, voire la gestion de tous leurs flux financiers.

 

« Nous créons les conditions d’une nouvelle relation avec nos clients » : Lire le témoignage du cabinet Sofi-Est

 

2 • Valeur collaborateurs

L’IA ne prend pas le travail des collaborateurs. Elle est leur assistant virtuel, qui se charge pour eux des tâches répétitives, du tri des pièces aux rapprochements bancaires, et attire leur attention sur les points où leur expertise est requise. Cet assistant personnel intelligent est capable par auto-apprentissage[2] d’intégrer rapidement les pratiques propres au cabinet et à chacun de ses clients. Il est infatigable, a bon caractère, et ne part jamais en vacances.

Les collaborateurs sont ainsi doublement valorisés : parce que le cabinet leur épargne des travaux sans intérêt, et parce qu’ils vont désormais consacrer leur temps à la validation du travail de leur assistant, et leur formation à l’art et la manière de faire parler les chiffres et devenir un conseil écouté. L’usage de l’IA participe aussi à leur employabilité, en les plaçant à la pointe de la profession.

 

« Je mesure les progrès sur ma productivité » : Lire le témoignage du cabinet Adezio

 

3 • Valeur des données

L’IA est en première ligne dans la constitution d’un patrimoine de données réexploitables. Elle en garantit la qualité par des vérifications systématiques : un moteur d’IA comme celui de Cegid Loop reconnait le fournisseur émetteur d’une facture dans la base Diane des SIRET. Le machine learning facilite la détection de fraudes au fournisseur ou à la livraison. Et en cas de doute, le robot interroge son utilisateur. Les données sont certaines, et riches.

Riches, elles le sont, par leur potentiel d’exploitation. L’IA est capable d’extraire les informations utiles des pièces comptables (montants, dates, objets, TVA…), d’en comprendre le sens et de les affecter en temps réel dans les comptes, sans rupture de flux. Ces données qualifiées et protégées sont immédiatement prêtes à l’usage : recouvrement des factures, recherche de financements, visualisation pour reporting aux investisseurs, ou mise en place de tableaux de bord en temps réel pour les dirigeants… la liste est longue des possibilités de générer de nouvelles missions dont la valeur est reconnue par le client.

 

4 • Valeur du savoir-faire

Ce n’est pas un hasard si les honoraires de mission classique ont perdu 20% en 10 ans. Une compta déconnectée du temps réel et rythmée par les échéances règlementaires ne suffit plus. Mais si la valeur perçue des missions règlementaires par les chefs d’entreprise ne cesse de se dégrader, plus d’un client sur deux désire en revanche être mieux accompagné dans ses décisions[3].

 

Lire aussi : L’étude Cegid/Opinion Way en collaboration avec Réseau Entreprendre

 

L’IA donne à l’expert-comptable les outils pour exprimer son vrai savoir-faire – et ce qui parfois l’avait conduit à choisir son métier : aider les entrepreneurs à réussir, leur donner de la visibilité sur leur affaire, les conseiller dans leur exploitation, leur proposer des options, leur permettre de se projeter… En valorisant le conseil apporté : proposer des tableaux de bord, par exemple, peut s’arrêter à la fourniture de l’outil, mais peut aussi entraîner des analyses, des anticipations, des projections, du conseil en organisation. Autant de prestations dont la valeur est nettement supérieure à celle de la tenue comptable.

 

5 • Valeur commerciale

L’IA permet de fidéliser sa clientèle. Les échanges se nourrissent d’indicateurs de gestion parfaitement à jour fondés sur des données solides. On aborde rapidement les questions stratégiques, on comprend les difficultés ou l’on informe des risques. La relation entre le cabinet et son client devient plus étroite, la confiance grandit dans sa capacité de conseil. Enfin cette proximité, qui permet de mieux cerner les besoins, facilite la vente d’autres missions. Et il y en a beaucoup depuis la loi PACTE

Pour gagner des clients, l’IA peut constituer un puissant élément différenciateur sur un marché où la concurrence s’est beaucoup durcie. Les entreprises de demain ne veulent pas travailler avec les habitudes d’hier. Les jeunes dirigeants sont habitués, comme l’ensemble de la population, à obtenir immédiatement des réponses à leurs questions, des réservations d’hôtel ou des certificats d’assurance. Entre un cabinet classique et celui qui revendique l’usage de l’intelligence artificielle dans tous ses aspects, l’attractivité n’est pas la même !

 

Lire aussi : Comment se démarquer quand on est expert-comptable ?

 

6 • Valeur marque-employeur

Le recrutement constitue un enjeu-clé. Tout doit contribuer à attirer les talents dont le cabinet a besoin pour réussir demain. Plus personne n’a envie de faire de la saisie au kilomètre. Pour attirer de bons candidats, le cabinet doit mettre à leur disposition des outils modernes et efficaces, pour le travail collaboratif, le distanciel, et l’automatisation de la production. Mais s’il veut attirer les meilleurs, cette technologie doit aussi être passionnante, et ouvrir la porte à la créativité dans ses usages. C’est bien le cas de l’IA.

L’usage d’une technologie encore nouvelle dans le métier mais déjà largement en vedette dans d’autres secteurs représente un vrai point de différence. L’engagement dans une aventure commune à la découverte des possibilités de l’IA constitue un futur nettement plus désirable que le travail conventionnel. Résultat : une marque-employeur dynamisée à l’IA se distingue de la masse des autres – elle gagne en valeur d’attention.

 

« Cegid Loop me facilite le recrutement » : Lire le témoignage du cabinet Loyez

 

 7 • Valorisation du cabinet

Les spécialistes nous l’ont dit : le prix de cession des cabinets comptables dépasse rarement le total annuel de leurs lettres de mission, et s’établit le plus souvent sur la base de 80 ou 90% de ce montant. Cette valorisation traditionnelle correspond à une vision tout aussi traditionnelle du métier : récurrence du chiffre d’affaires règlementaire, conseil assuré presque exclusivement par l’expert-comptable (avec les risques liés à l’intuitu personae), et rentabilité plutôt moyenne.

L’IA vient changer la donne. Son potentiel est immense. Les améliorations de productivité améliorent la rentabilité. Le temps est retrouvé pour former ses collaborateurs à l’accompagnement et à l’écoute active de leurs clients. L’écoute permet de proposer de nouveaux services adaptés aux enjeux. La qualité des données collectées automatiquement permet leur exploitation immédiate dans toutes sortes d’applications nouvelles. Le déploiement de la technologie attire les candidats.

Décidément, l’intelligence artificielle constitue un puissant levier pour valoriser toutes les dimensions d’un cabinet comptable !

[1] RCA Consulting, juillet 2019

[2] ou « machine-learning »

[3] 54%, enquête OpinionWay/Cegid, L’écosystème des dirigeants de TPE – Déc. 2019


Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner