Experts-Comptables

Datas, IA, et relation entre experts-comptables et entrepreneurs : les 3 tendances

27 Oct 2020

Cegid Connexions 2020 a donné la parole à Sylvain Moussé. Le Chief Innovation Officer de Cegid y a résumé les grandes tendances du développement actuel et à venir de l’usage des données par les experts-comptables - et pour leurs clients. Datas et intelligence artificielle sont au cœur de la transformation.

« Quand on réfléchit à l’évolution des applications pour le métier de l’expertise-comptable, on constate qu’elles sont éminemment data-centriques. Il y a une histoire intime entre ces applications et les données, et c’est le traitement que l’on fera à ces données qui dictera l’évolution globale de ces applications ». Sylvain Moussé est Chief Innovation Officer de Cegid. Dans une vidéo, il explique les trois grandes tendances de l’exploitation de la donnée.

L’industrialisation de la collecte de données

L’industrialisation de la collecte de données s’exerce via des dispositifs totalement automatisés, directement connectés aux grands fournisseurs de données que sont les banques, les grands facturiers, etc. Le premier objectif est évidemment de capter ces données au jour le jour, au plus près du moment de leur création, afin de les transmettre au plus vite au logiciel comptable pour traitement.

La transformation automatisée de la donnée en information

La transformation automatisée des données consiste à en déduire des informations métier, qui deviendront des écritures, du lettrage, de la compta, des documents fiscaux. « Les données collectées sont des données brutes, comme l’on dit du pétrole qu’il est brut ; autrement dit il va falloir les raffiner. Il faut mettre en œuvre des traitements qui se chargent de comprendre, interpréter, corriger, et enrichir les données, pour les transformer en informations métier qui permettent aux logiciels métier de remplir leur rôle ».

A ce stade, l’Intelligence artificielle s’avère indispensable, souligne Sylvain Moussé : « La source et la forme des données sont très évolutives ; le système doit donc avoir la capacité d’apprendre au fur et à mesure, de façon à ce que le processus de transformation de la donnée en informations reste pertinent. Sans machine learning, cela serait impossible. Du même coup, on place l’intelligence artificielle au cœur du métier des experts-comptables. »

De l’information à la compréhension

Troisième grande tendance, d’après Sylvain Moussé : le passage de l’information à la compréhension. Les tableaux de bord constituent un élément-clé dans la relation client entre le chef d’entreprise et son cabinet, « Il s’agit d’aider l’expert-comptable à aider son client à comprendre ce qui se passe dans sa propre entreprise ».

« Nous allons rassembler toutes les données, par géographie, par secteurs d’activité, par tailles d’entreprise clientes des experts-comptables, et les agréger de façon à fournir de nouveau indicateurs, des indicateurs avancés cette fois, pour permettre aux chefs d’entreprise de savoir ce qui se passe, ce qui va se passer, et ce qui pourrait se passer. »

Autrement dit : l’expert-comptable va disposer de benchmarks, de références auxquelles il peut aisément comparer son client. Et le système génère des alertes avancées sur une situation anormale ou qui peut devenir anormale. Cette étape, celle qui donne aux données toute leur pertinence, est la plus porteuse d’avenir, pense Sylvain Moussé, « parce qu’elle s’améliorera au fil du temps en qualité et en pertinence ».

La data et l’intelligence artificielle deviennent alors des alliés du quotidien. De quoi acter définitivement le rôle de conseil proactif du cabinet.

Comment avancer ?

Pour le Chief Innovation Officer de Cegid, le chemin des données vers la compréhension, puis la prévision des phénomènes, passe par des premiers choix décisifs :

  • Aller dans le Cloud : « C’est dans le Cloud que ça se passe : la possibilité de traitement de données en volume, la puissance de calcul » sont sans commune mesure avec le passé.
  • Rassembler dans le cloud : Les applications ont besoin de fonctionner ensemble, instantanément. « Il faut les rassembler, ce qui explique la décision de Cegid de bâtir un Cloud dédié aux experts-comptables ».
  • S’appuyer sur du solide : « Seul un industriel de la taille de Cegid est en mesure de faire ce qu’il y a faire : rassembler des experts du Cloud, des data scientists, des spécialistes de la sécurité, des experts en comptabilité, en fiscalité, fiscalité », conclut-il.

Comprendre l’impact de la data dans l’organisation des cabinets comptables
L’éclairage de Sylvain Moussé, Chief Innovation Officer de Cegid

 

Tous les détails pour réussir son passage au cabinet connecté dans notre dossier : Inventer une nouvelle relation client

Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.