Finance & Fiscalité

Gérer ses données dans le cloud : nos dix conseils aux décideurs financiers

20 Déc 2018

Version texte :

Les données constituent l’or noir des décideurs financiers : bien exploitées, elles offrent un levier précieux pour prendre de meilleures décisions. En la matière, le cloud constitue le moyen idéal pour optimiser la gestion de vos données.
Voici les bonnes pratiques à mettre en place pour faire du Cloud un atout majeur au service de la performance de votre direction financière.

1. Bien identifier ses besoins

Le volume de données dans les services financiers est multiplié par dix tous les cinq ans . Il est donc crucial de se focaliser sur les métriques les plus pertinentes : indicateurs comptables, données des salariés, des fournisseurs, des clients…

2. Structurer son organisation

À l’ère du Big Data, les données doivent être traitées à l’échelle de l’entreprise tout entière, et non plus en silo. Avoir une équipe unique chargée des données, dotée d’une vision d’ensemble, est un bon moyen de répondre à cet enjeu.

3. Favoriser une approche intégrée des données

Il peut être pertinent de nommer une personne chargée à la fois de concevoir les entrées de données et de tirer les enseignements des informations traitées, toujours dans le but de mettre en place une approche intégrée et efficace.

4. Ne pas oublier de modéliser ses données

Créer un modèle de données permet de rendre celles-ci intelligibles et exploitables. Ce document doit être adapté au public visé, une dimension importante à prendre en compte pour le modélisateur.

5. Profiter de l’aspect collaboratif du cloud…

Le partage d’information est le troisième usage du cloud le plus répandu au sein des entreprises . La plupart des plateformes offrent des solutions permettant de facilement partager les informations de manière sécurisée à travers les différentes verticales de son organisation.

6. et des outils d’analyses proposés par les fournisseurs

Nombre de solutions cloud offrent des analytiques adaptés pour mieux naviguer parmi ses données et en extraire les informations les plus pertinentes. Profitez-en ! L’entreprise Sunny Delight est ainsi parvenue à économiser deux millions de dollars par an grâce aux analytiques basés sur le cloud.

7. Mobiliser les atouts de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle permet de passer de l’analytique au prédictif, de détecter les tendances futures et de conférer ainsi une plus grande réactivité à l’entreprise. Forrester prévoit une croissance de 15% pour le marché des outils d’analyse prédictive d’aujourd’hui à 2021 .

8. Accompagner la croissance de l’entreprise

Une stratégie de données pertinente doit accompagner le besoin de flexibilité de l’entreprise, à mesure qu’elle croît et que ses objectifs évoluent. La solution cloud doit ainsi assurer la portabilité des données d’un cloud à l’autre, et permettre à l’entreprise d’adopter à tout moment de nouvelles solutions technologiques sans coûts prohibitifs.

9. Opter pour une politique globale de cybersécurité

D’ici 2020, 95% des failles de sécurité sur le cloud seront causées par l’utilisateur et non par le fournisseur, selon Gartner . Pour éviter cet écueil, employer un système d’authentification, d’autorisation et d’encryption centralisées est un bon départ, tout comme la mise en œuvre de politiques de contrôle autour de l’usage du cloud.

10. Veiller à la conformité des données

La collecte, l’exploitation et la gestion des données sont aujourd’hui soumises à un nombre croissant de régulations qui varient selon les territoires, comme l’illustre la récente entrée en vigueur du RGPD. Choisissez une solution de compliance as a service qui vous assure le respect des réglementations en vigueur sur vos théâtres d’opérations.

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner