Logiciel SaaS

Fiabilité des données et transformation numérique : quelle solution ?

Retour aux ressources

Finance

22 mars 2022

L’émergence du big data a eu un impact considérable pour les entreprises, les PME comme les multinationales, mais également pour les services marketing, sans oublier les Directions Financières ! Les DAF ont un challenge de taille à relever face à la masse de données générée par la numérisation et la multiplication des applications (EAM, applications métiers, solutions comptables, ERP…) dans le système d’information : le tout avec des délais toujours plus courts, des règlementations qui viennent se greffer...

3 min

Comment attester de la fiabilité des données ? Quelle(s) solution(s), technique(s) utiliser ? De nombreuses interrogations qui sont une source de stress et de crispations pour les services financiers. Et pourtant, il existe bel et bien des solutions pour s’en affranchir.

Les objectifs des Directions Financières

Les comptables, experts-comptables, contrôleurs de gestion, toute la Direction Financière voient aujourd’hui la technique prendre une place de plus en plus importante dans leur quotidien. En effet, un des pré-requis au travail des directions financières consiste à alimenter les solutions comptables depuis les applications de gestion. La quantité de ces applications augmente au fur et à mesure de la digitalisation des directions opérationnelles. Et par conséquent, le volume des données à traiter augmente constamment !

Pourtant la pression sur la Direction Financière s’accroît. Elle doit fournir, dans des délais toujours plus courts, les chiffres à sa Direction ou ses actionnaires. Ses missions principales sont les suivantes :

  • Prendre en compte les évolutions réglementaires
  • Garantir la fiabilité des données.
  • Accélérer la production des données financières.

Cependant, si les cadres dirigeants ont une confiance presque absolue dans ces chiffres, les services financiers émettent une certaine réserve quant à la fiabilité des données. Effectivement, il n’est pas toujours aisé de vérifier si toutes les données ont bien été prises en compte dans le système comptable ou si le traitement de ces données a été effectué correctement. De plus, la multiplication des applications empêche un contrôle et une vérification optimale des données. L’absence d’automatisation génère potentiellement des erreurs que les financiers n’arrivent pas toujours à déceler et corriger.

 

L’interpréteur comptable, une solution approuvée !

Une solution comme l’interpréteur Cegid ISIE, est la réponse agile à ce besoin de fiabilité et d’automatisation des processus : “ Nous avons gagné 6 jours de clôture comptable, malgré notre volumétrie croissante de données et notre expansion à l’international ” témoigne Olivier Jean, Directeur Général Délégué de la néo-banque NICKEL. Retrouvez sa vidéo d’une minute sur les bénéfices mesurés depuis le déploiment de la solution.

Rôle, bénéfices et ROI de l’interpréteur comptable
Découvrez notre e-book pour tout comprendre sur la traduction comptable des données éparses et quels gains il peut vous apporter.

Je télécharge le contenu premium

Fiabiliser vos données financières et retrouvez de l’autonomie

L’interpréteur comptable et financier vous permet de contrôler facilement la qualité de vos données, et de gagner en autonomie sur vos règles métiers et les changements réguliers. Grâce à la mise en place de vos propres règles métier, les données ne respectant pas ces règles seront rejetées. Les équipes métier pourront alors corriger ces rejets directement dans Cegid ISIE. Les données seront donc soumises à l’interprétation comptable. L’interpréteur Cegid ISIE garantit ainsi la fiabilité de vos données !

Cegid ISIE, la solution pour fiabiliser, automatiser et sécuriser les productions comptables

Je découvre