Logiciel SaaS

Faire le point sur les ressources de son cabinet

Retour aux ressources

Expertise Comptable

06 avril 2023

Les tensions persistantes sur le marché du travail imposent aux cabinets d’expertise-comptable de transformer leurs ressources existantes. Comment faire ? Tout commence par une nouvelle analyse des compétences et des talents dont on aura besoin… et dont on dispose aujourd’hui.

5 min

Faire le point sur les ressources de son cabinet

Le recrutement constitue la préoccupation numéro 1 des experts-comptables, en France comme à l’étranger. Les professionnels expérimentés sont rares. Les jeunes diplômés ne sont guère attirés par le métier. Enfin, l’évolution de la profession exige des compétences nouvelles, voire des profils inhabituels. Il est plus important que jamais de porter un nouveau regard sur ses propres collaborateurs.

 

Compétences : des déficits durables

Pôle Emploi l’affirme haut et fort : les comptables sont toujours des « talents hautement recherchés »¹ ! Les cabinets ont besoin de recruter pour accompagner leurs clients et opérer leur propre transformation. Selon une étude de l’Omeca² (Observatoire des métiers de l’expertise comptable), 30 % des cabinets d’expertise-comptable français estiment que leur activité va augmenter en 2023. Une proportion similaire a prévu de recruter sur cette période. Y parviendront-ils ? Il est permis d’en douter. 

De l’autre côté, les métiers de la comptabilité attireraient moins les jeunes diplômés, probablement inquiets de l’avenir de ces professions. Le secteur a pourtant créé en moyenne plus de 4 500 emplois par an depuis 2018. Mais l’indice de tension au recrutement sur les métiers des activités comptables (rapport entre les offres et les demandes) est passé de quasiment de zéro en 2011 à 1,6 en 2021³. 

En attendant une éventuelle résorption de ce déséquilibre, que faire ? Le bon sens suggère alors de « faire avec ce que l’on a » et de transformer ce qui peut l’être. En prenant soin de bien gérer le changement…

 

Conduire le changement, des principes à l’action

Visionnez le replay de ce webinar qui aidera tous les experts-comptables souhaitant engager leur équipe dans l’automatisation du cabinet, avec un consultant-expert de Julhiet Sterwen.

Revoir le webinar

Cette optimisation des ressources existantes passe d’abord par un nouveau regard à poser sur les besoins actuels et futurs du cabinet. La facture électronique, c’est pour demain – l’établissement de la TVA ne constituera bientôt plus la face visible de l’activité du cabinet au bénéfice de son client. Il est urgent de faire le point.  

 

Auditer sa structure et ses compétences individuelles et collectives

Les activités et les missions d’un cabinet peuvent être très diverses. Connaître qui sait quoi, et qui fait quoi, constitue la base sur laquelle le changement va pouvoir s’opérer. Un travail qui permettra par la suite de piloter l’évolution des compétences et d’en mesurer l’évolution. 

Une telle démarche présente trois avantages :  

  • Eviter de se tromper en éliminant les a priori, 
  • Déterminer les domaines sur lesquels agir, en privilégiant ceux qui sont les plus critiques, 
  • Pouvoir communiquer efficacement à partir d’un constat réaliste.  

Cette dernière dimension, la communication, prend une importance considérable dans le cas d’une transformation en cours. La transparence constitue un principe de base pour garantir l’efficacité de la gestion du changement.  

L’audit des compétences va révéler les lacunes dans certains domaines. Côté métier, quelles connaissances faudra-t-il rafraîchir et pour qui ? Quelles compétences techniques ou pratiques (analytique, usage des datas) n’ont pas eu jusqu’à présent l’occasion d’être mises en œuvre, et quelles opportunités peuvent-elles offrir pour le cabinet ? Certains collaborateurs possèdent-ils un savoir-faire sectoriel? C’est le moment de faire le point. 

 

Penser soft skills

Pour combler ces lacunes, la formation reste un levier privilégié et universel. Toutes les facettes des métiers comptables s’y prêtent – évolutions réglementaires, fiscalité maitrise des outils numériques. Mais il ne faudrait surtout pas oublier les soft-skills. 

Les soft-skills se distinguent des compétences de base (celles du CV), et sont moins visibles. Mais ces ressources sont tout aussi stratégiques et le seront de plus en plus ! Les compétences individuelles participent à la satisfaction des clients, à la recherche de valeur ajoutée, de réactivité et de proactivité. Selon le baromètre 2023 des soft skills⁴, une entreprise sur deux a déjà organisé des formations sur ces dimensions pour ses salariés. Elles sont considérées, dans un rapport officiel, « comme un levier d’innovation et de transformation des organisations. »⁵

Thierry Onno, expert-comptable et co-rapporteur du Congrès et président du comité management des cabinets du Conseil supérieur, l’avait rappelé, lors du 75ème congrès de l’ordre des experts comptables⁶ : « On ne naît pas manager, mais on le devient en suivant un parcours de formation en management. On ne naît pas expert-comptable, mais on se forme à l’expertise comptable. Mais, si les hard skills s’apprennent, les soft skills beaucoup moins, d’autant que le contexte de transformation de la profession comptable entraîne une obsolescence accélérée des connaissances techniques. » 

Parmi les talents individuels les plus recherchés, selon le cabinet Hays⁷, spécialiste en recrutement : 

  • Capacité de conseil 
  • Maîtrise des systèmes d’information 
  • Aisance commerciale 
  • Force de proposition 
  • Autonomie

 

Adapter les environnements de travail 

A l’heure où les problématiques d’engagement des salariés vis-à-vis de leurs employeurs, les difficultés liées au stress, voire aux burn-out, sont de plus en plus médiatisées, il convient aussi d’agir en profondeur sur les environnements de travail, dans tous leurs aspects :  

  • Aménagement des locaux,  
  • Organisation et Planification, 
  • Flexibilité des horaires, 
  • Télétravail, 
  • Outils numériques d’aujourd’hui, dématérialisation, automatisation, 
  • Perspectives de carrière…  

C’est aussi un élément d’attractivité pour les collaborateurs et pour les clients, susceptible de rendre le cabinet plus désirable. Qu’est-ce qu’un cabinet désirable ? le Congrès des experts-comptables de 2022 l’a défini ainsi⁸ : « c’est un cabinet qui a la confiance de ses clients et de ses collaborateurs, dont les règles de fonctionnement sont explicites, claires et connues de tous, aux projets duquel on a envie de contribuer, où le manager est exemplaire et a une implication sincère, où ses actions reflètent ses convictions en cohérence avec les principes du cabinet, où l’on se sent bien dès le lundi matin, où on a envie de postuler, de rester et qui fait évoluer, qui cultive le sens du service à tous les niveaux, dont les clients apprécient l’existence, comprennent l’utilité et la portée. » 

Lire le témoignage de Julien Tokarz, Emargence : Aménager ses bureaux pour transformer son cabinet

 

Soft skills en cabinet comptable : de quoi s’agit-il ? 

 Les soft skills s’opposent aux hard skills, qui sont les compétences techniques, acquises notamment par la formation et des savoir-faire métiers, par exemple la maîtrise d’un plan comptable, du droit fiscal, des normes juridiques, l’analyse d’un bilan… L’éventail des soft skills est très ouvert et regroupe notamment :

  • La capacité à résoudre les problèmes 
  • Le sens de la communication 
  • L’intelligence émotionnelle, l’empathie et la gestion des émotions 
  • La capacité d’analyse et la vision stratégique 
  • L’adaptabilité et la flexibilité 
  • Le leadership 
  • La capacité à prendre des risques 
  • L’autonomie 
  • L’influence et la collaboration 
  • La curiosité et la créativité 
  • L’adaptabilité et la gestion du temps 
  • Le sens des responsabilités 
  • La résolution de problèmes complexes 
  • L’esprit critique et analyse 
  • La résistance au stress 
  • Les capacités de persuasion et de négociation
Comment bien manager avec l'automatisation

Manager son cabinet à l’heure de l’intelligence artificielle 

  • Transformer son cabinet étape par étape 
  • Dépasser les craintes et apprendre à travailler avec un robot 
  • Attirer de nouveaux collaborateurs et garder les meilleurs
Je télécharge

Rien de tel qu’un échange de vive voix pour comprendre les enjeux de votre
projet et vous présenter la solution qui répondra à vos attentes.

Contactez-nous