Experts-Comptables

Experts-comptables américains : un modèle à adopter en France ?

1 Sep 2017

Les Etats-Unis, leader dans le monde de la disruption digitale, ayant vu naitre sur leur sol des sociétés qui révolutionnent nos modes de vie comme Apple, Google, Microsoft, Facebook et bien d’autres ont-ils également un temps d’avance dans le secteur de la profession comptable ?

Il est intéressant de connaitre les impacts de cette révolution numérique sur le business model des experts-comptables américains. Et finalement est-ce que la même chose attend les cabinets d’expertise comptable français ?

Quelle organisation aux Etats-Unis pour les experts-comptables ?

Les experts-comptables et professionnels comptables américains sont regroupés sous l’appellation de CPA « Certified Public Accountants », quelles que soient les prestations qu’ils exercent. Ainsi, la principale caractéristique de la profession comptable américaine réside dans l’absence de distinction entre commissaires aux comptes et experts-comptables. Les CPA sont plus de 664 000. L’organisation américaine repose sur l’affiliation des professionnels à des associations qui organisent la profession, l’AICPA « American Institute of Certified Public Accountants » est la plus importante avec près de 418 000 membres.

Alors que les experts-comptables français peuvent participer chaque année au congrès de l’Ordre sur des thèmes métiers, les institutions américaines ont pris un angle résolument numérique.

Pour quelles raisons l’AICPA a créée CPA Digital (DCPA), événement spécifique consacré au numérique pour les CPA américains ?


L’AICPA c’est un business, et l’offre doit s’adapter aux besoins et à la demande. Lors du congrès DCPA, il y a des focus sur la comptabilité des associations, du secteur médical, du secteur industriel et la transformation digitale.
A noter que lors du DCPA, une place importante est réservée à la conduite du changement et aux formations « leadership » dans le management, preuve que là-bas non plus ce n’est pas une évidence.

Comment le numérique impacte la profession comptable aux USA ?


Ce qui est frappant, c’est de voir que le sujet de la transition numérique est le même aux USA qu’en France. Il s’agit de voir l’automatisation de certaines tâches comme une opportunité pour se positionner sur des missions ou des tâches à plus fortes valeur ajoutée. « Change » et « chance » sont les deux mots clés de cette transition.

Quelles sont les nouvelles missions que les CPA américains développent à l’aide du numérique ?

Ce principe de « CAS : Client Accounting Services » ou « services d’externalisation complète de comptabilité » qu’on pourrait rapprocher des missions de full service imaginées par le CSOEC semble incroyablement dynamique. Attention, c’est là encore une approche très business : on étudie l’entreprise, on évalue les personnels administratifs présents et on fait une offre en se substituant complètement à l’équipe en place. Les experts-comptables américains sont aidés par une législation plus souple leur permettant de se substituer aux comptables d’entreprise dans toutes les prestations y compris les mouvements de fonds « règlements clients » ou les appels d’offre. Pour ce qui est du « CAAS : Client Accounting Advisory Services », la partie « Advisory » va la aussi très loin, car ce que l’on pourrait appeler le DAF externalisé participe à la définition de la stratégie d’entreprise. Des profils venant des directions financières d’entreprise sont très recherchés pour diriger les équipes intervenant chez ce type de client.

Reste à savoir si la profession comptable française évoluera un jour dans ce sens.

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner