Logiciel SaaS

L’expert-comptable, le meilleur allié des startups ?

Retour aux ressources

Expertise Comptable

09 décembre 2022

Les startups représentent une part grandissante des clients des experts-comptables, et elles présentent des besoins particuliers. De leur côté, nombre de cabinets ont décidé de fonctionner eux-mêmes en mode startup… Mettez un coup de starter pour être au cœur de cet écosystème d’avenir !

4 min

« Les jeunes entrepreneurs sont curieux, connectés, ouverts. Et ils veulent comprendre pour décider », résume Thomas Charbonnier, expert-comptable à Dijon, qui a développé une clientèle de startups. Pourtant, dans l’imaginaire collectif, quoi de plus éloignés qu’un startuper et un expert-comptable ?

Sans même parler des clichés habituels, « brûler le cash » n’est pas exactement un principe de bonne gestion, si ? C’est pourtant un modèle largement répandu, tant l’innovation est porteuse de valeur. Spécialistes de la croissance et du soutien à la création de cette valeur, les professionnels du chiffre constituent les partenaires naturels des startups et autres scale-ups, voire des licornes … dont certaines le seront devenues avec le concours actif de leur expert-comptable.

Prenant acte de cette dynamique porteuse, le Conseil national de l’Ordre des experts-comptables s’est lancé il y a déjà longtemps dans l’accompagnement des entreprises de croissance, notamment via un comité dédié aux Jeunes Entreprises Innovantes. En juin 2022, le CNOEC a organisé sa première « Journée de l’Innovation » autour du bagage nécessaire pour accompagner le plus efficacement possible les startups.

 

Expert-comptable : ADN startup

Outils fiscaux, cadres juridiques, optimisation du financement, reporting, etc., nombre de compétences et de leviers cruciaux doivent être maîtrisés pour guider utilement les startups, cette clientèle pas comme les autres. Sans oublier que l’écosystème comptable est lui-même riche de startups très inventives et à haut potentiel de développement.

Lionel Canesi, président du CNOEC, soulignait à l’occasion de la Journée de l’Innovation l’importance des enjeux en présence. « Chaque expert-comptable de France doit être en capacité d’accompagner les startups, être capable de discuter avec ces clients. Il est important que notre profession soit au cœur de l’innovation », a-t-il martelé.

Ce n’est pas Cyril Degrilart qui le contredira.

 

Cultiver l’esprit startup

Expert-comptable 3.0 et chef de projet du Lab50 – l’observatoire de l’avenir de la profession créé en 2019 par le CROEC et la CRCC de Paris -, ce spécialiste du pilotage de la transformation numérique des flux comptables de ses clients a « l’esprit startup » chevillé au corps :

« J’ai orienté mon activité vers le secteur du e-commerce et des startups, souvent des entrepreneurs en pointe côté technologie, car j’adore le numérique. Le mix entrepreneuriat et informatique fait partie de mon ADN ! », s’exclame ce professionnel enthousiaste qui incarne la frange la plus innovante de la profession, et la mieux à même de se frotter aux problématiques particulières des startups : réactivité, capacité à « pivoter » rapidement, capacité à opérer des levées de fonds, gouvernance agile, etc.

C’est pour aiguiser cet esprit startup qu’a été lancé en 2020 l’accélérateur Innest, ou, plus récemment, le programme d’incubation Cegid Data Lab.

 

Les startups, une clientèle aux besoins spécifiques

« Les startups se caractérisent par trois dimensions, rappelle Thomas Charbonnier, qui a consacré son mémoire de DEC au sujet : une idée innovante, un fort potentiel de développement, et d’importants besoins de financement ». De fait, ces jeunes pousses ont naturellement des besoins et des modes de fonctionnement très différents des TPE classiques ou des artisans traditionnels. Elles obéissent à des logiques économiques très éloignées des commerçants ou des consultants, et reposent aussi le plus souvent sur un management jeune, direct, exigeant, voire impatient. Il faut savoir composer avec cette dimension humaine !

L’intégration automatisée en temps réel des écritures en comptabilité, la révision assistée, s’avèrent rapidement indispensables, pour pouvoir répondre instantanément aux questions du quotidien.

Mais parce qu’elles sont financées, les startups doivent aussi « rendre des comptes » très fréquemment à leurs partenaires. Lesquels ont peu de temps pour se faire une idée… d’où la nécessité de disposer d’éléments visuels forts au moment de chaque présentation et de chaque reporting.

Le plus important reste la maîtrise de l’ensemble des aspects techniques liés à la création et au développement d’une telle entreprise. Mentionnons 6 fondamentaux parmi les plus importants.

 

6 fondamentaux pour accompagner une startup : 

  1. Expertise sur les spécificités financièresjuridiques et fiscales du lancement d’une startup
  2. Calcul et maîtrise des coûts de revient et des prix de vente
  3. Recherche et gestion des aides au développement: fiscales (Crédit Impôt Recherche, jeune entreprise innovante), sociales (exonération de charges), ou financières (Bpi, prêts pour l’innovation, subventions régionales…). Il existe de multiples mécanismes qu’il n’est pas aisé de maîtriser
  4. Le financement d’une startup obéit à des règles particulières tout au long de son cycle de vie. Si le « love money » ou le financement bancaire sont les voies classiques de l’amorçage du projet, très vite le financement externe intervient, sous forme de recours à des fonds d’investissement ou au crowdfunding. Les startups « brûlent » beaucoup de cash et nécessitent un suivi très vigilant à ce niveau. Or, l’expert-comptable est idéalement placé pour exercer cette mission : gestion et optimisation de la trésorerie, levées de fonds, entrées au capital, filialisations, rachats d’entités extérieures, cession, éventuel IPO… voire émission de crypto-monnaie !
  5. Reporting, indicateurs de performance et de suivi de l’activité permettant de comparer l’analyse des résultats au business plan, data visualisation
  6. Communication financière

S’il dispose d’une vision toujours à jour et du temps que lui fait gagner l’automatisation du réglementaire, l’expert-comptable est définitivement le mieux placé pour valider les modèles économiques et accompagner en temps réel l’activité des startups en consolidant ainsi leur pérennité et leur prospérité. Il lui restera à développer son offre et ses capacités au fur et à mesure que la société grandira.

La nouvelle campagne de communication du CNOEC ne dit pas autre chose ; les conseils des experts-comptables « sauvent les fesses » des uns et « mettent le feu » aux autres ! Décidément, on compte sur eux pour booster les startups et les faire grandir en allumant la mèche de la créativité… et de la gestion.

[Webinar] Quel nouveau modèle de création de valeur pour les experts-comptables ?

De la valeur des missions à la définition du business model

Visionner le replay