Experts-Comptables

Experts-comptables : comment doper l’attractivité RH de votre cabinet ?

10 Fév 2020

Alors que la majorité des experts-comptables a plus de 50 ans et que la profession peine à recruter de jeunes diplômés, la question du renouvellement des générations est plus que jamais d’actualité. Pour booster leur attractivité RH et s’adapter aux attentes des futurs collaborateurs, les cabinets innovent. Recours aux outils numériques, valorisation des activités de conseil, souplesse du management : autant d’atouts pour attirer et retenir les collaborateurs.

La profession comptable ne déroge pas aux autres professions, l’arrivée des nouvelles générations Y et Z bouleverse le marché du recrutement. Loin de l’ancien modèle du cabinet hiérarchisé, où la rémunération est fixe et les possibilités d’évolution restreintes, les collaborateurs réclament aujourd’hui du sens, une vision globale de leur métier, et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Comment alors moderniser son cabinet pour le rendre plus attractif ?

L’IA pour libérer les collaborateurs des tâches à faible valeur ajoutée

Grâce aux outils numériques, nous avons pu libérer un quart du temps de travail auparavant dévolu à la saisie comptable

se félicite Kevin Leroy, fondateur du cabinet NOVACEA à Nice.

L’automatisation d’une grande partie de la production comptable libère du temps pour se consacrer au conseil juridique, fiscal et social. « De plus, outils et données étant désormais accessibles 24 h/24 sur tous les écrans, pour les collaborateurs comme les clients, nous nous déplaçons plus facilement et donc plus souvent chez le client », confirme Kevin Leroy avant de poursuivre ; « Nous avons le temps de nous poser les bonnes questions : le client a-t-il atteint ses objectifs de rentabilité ? Comment pouvons-nous optimiser sa fiscalité ? Sa stratégie est-elle adaptée ? », poursuit l’expert-comptable.

Une aubaine aussi bien pour les entreprises, demandeuses de conseil et d’accompagnement dans un contexte d’inflation des textes législatifs et réglementaires, que pour les experts-comptables et leurs collaborateurs qui voient ainsi leur travail s’enrichir et se diversifier.

Pour aller plus loin : L’IA en cabinet quésako ?

Les salariés expérimentés et le virage numérique

Si l’utilisation d’outils numériques est la condition sine qua non pour s’adapter à un marché concurrentiel et séduire les jeunes diplômés, comment s’en emparent ceux qui ont plus d’ancienneté ? « Ils sont accompagnés et le logiciel étant intuitif et fonctionnel, beaucoup ont réussi leur transition », assure Kevin Leroy, avant d’ajouter : « Certains étaient quelque peu réfractaires au changement car habitués au papier de la même façon que leurs clients continuent de leur apporter leur compta dans une boîte à chaussures. Mais la majorité d’entre eux ont vite compris qu’ils passaient à côté de quelque chose ! ».

Lire aussi : Management des cabinets : relever les défis de l’intergénérationnel

Restent deux points très concrets à adresser pour emporter l’adhésion des équipes aux nouveaux outils. D’abord une ergonomie sans faille des applications : interfaces claires (et en français), rapidité d’exécution, confort visuel, documentation et assistance technique (toujours en français !)… Ensuite une véritable formation, non seulement sur la suite logicielle choisie, mais aussi sur l’informatique en général. On constate en effet une nette amélioration de la productivité après des formations, même sur  des connaissances de bases en systèmes d’information (jargon, standards et conventions ergonomiques…). Une évaluation des compétences vis-à-vis de l’outil de production permet également de confirmer ou ajuster des connaissances et bonnes pratiques souvent apprises sur le tas ou par un collègue lors de la prise de poste.

Moderniser l’organisation du travail

Au-delà des outils, le futur collaborateur s’intéresse à l’organisation de son travail : autonomie dans la gestion de son temps, possibilité de télétravail, ou encore responsabilités étendues sont des arguments de poids. Finie la hiérarchie verticale, aujourd’hui beaucoup de cabinets fonctionnent en mode projet :

Le collaborateur suit ses projets de A à Z, même en dehors de ses compétences techniques, ce qui lui permet de mieux comprendre l’utilité globale de son action

explique Kevin Leroy.

Lire aussi : Comment retenir un collaborateur précieux

Encore faut-il que ce suivi de projet soit pratique et efficient. Là encore la réponse est à la fois technologique et humaine avec des outils de gestion de projet collaborative qui permettent d’optimiser le travail d’équipe grâce à des plateformes collaboratives. OfficeTM 365 par exemple (intégrée à Cegid Loop), offre une variété de services, tels que des conversations instantanées, des logiciels de communication vidéo, l’intervention simultanée sur un document ou encore un planificateur de tâches.

Misez sur la QVT

Dernière gageure : instaurer une ambiance de travail agréable. « Pour que le salarié soit efficace dans la durée, il faut qu’il se sente bien dans son entreprise », témoigne l’expert-comptable. La démarche QVT (Qualité de Vie au Travail) devant par essence être adaptée à chaque secteur et entreprise, il revient aux experts-comptables de s’organiser pour répondre précisément aux attentes (souvent non exprimées spontanément…) de leur collaborateurs en gardant en tête le triptyque :

  • Lieux : salle de pause, stationnement…
  • Relations humaines : culture de travail, respect (charte), évènements conviviaux…
  • Organisation de bon sens : horaires assouplis et personnalisés, co-voiturage…

Certains cabinets offrent ainsi le petit déjeuner sur place, ou mettent à disposition des salles de sport, de jeux, ou encore des espaces de détente où il est possible de rencontrer ses collègues dans un autre cadre.

C’est d’ailleurs souvent dans ces lieux-là que des idées ou des projets innovants apparaissent

note Kevin Leroy.

Enfin, pour achever de convaincre l’employé 3.0, séminaires d’accueil, séances de team building ou encore cadeaux offerts à l’issue de la période fiscale, peuvent également participer à la qualité de vie au travail.

C’est donc en mixant technologie, humain, et bon sens que les cabinets pourront retrouver l’attractivité qu’ils méritent auprès de la nouvelle génération de collaborateurs. Une bonne nouvelle car c’est exactement ce qu’attendent… les clients !

Développez votre image différenciante

Comment construire son image, être présent sur les réseaux sociaux, avoir un blog ?