Logiciel SaaS

L’expert-comptable, expert RH de l’entreprise

Retour aux ressources

Expertise Comptable

20 décembre 2021

Au cours des dernières décennies l’implication de l’expert-comptable dans la gestion des flux de données paie et RH de ses clients s’est considérablement accentuée. La crise sanitaire a contribué à accélérer cette évolution, en démontrant la capacité de l’expert-comptable à répondre en urgence aux demandes des entreprises dans ce domaine. Aujourd’hui, les TPE-PME, qui ne disposent généralement pas de département RH structuré, ont plus que jamais besoin d’outils et d’accompagnement pour faire face aux transformations du monde du travail : digitalisation, travail hybride, nouvelles attentes des collaborateurs… Face à ces changements de culture d’entreprise, l’expert-comptable est particulièrement bien positionné pour répondre à cette demande, à condition de s’en donner les moyens.

6 min

Les TPE-PME dans la transformation RH

La crise sanitaire a d’abord été une crise RH : les entreprises ont été contraintes du jour au lendemain de mettre en œuvre le télétravail pour freiner la Covid, de gérer des dispositifs nouveaux (ou rénovés) comme l’activité partielle, de reporter des sessions de formation… Toutes ces problématiques face à ces nouvelles formes de travail avaient en commun un lien avec la paie, plongeant l’expert-comptable dans une mission structurante de conseil auprès des entreprises.

 

Le rôle de la dématérialisation

La DSN, généralisée dans les PME dès 2017, avait déjà transformé la situation de l’expert-comptable dans l’entreprise. Le cabinet d’expertise comptable centralise désormais systématiquement les flux de données et de justificatifs RH des salariés de ses clients.

La dématérialisation des procédures déclaratives est conçue, par les autorités, comme une simplification pour les entreprises. Encore faut-il que les entreprises, en particulier les TPE-PME, soient équipées des outils digitaux nécessaires pour en tirer tout le profit possible.

 

Les experts-comptables, médiateurs de complexité juridico-technique

C’est là qu’interviennent les experts-comptables. Sans leur concours, il est probable que bien des entreprises auraient dû renoncer à nombre des dispositifs d’urgence mis en place au cours de la crise sanitaire. Et aujourd’hui, leur capacité à traduire administrativement les grands changements RH et les nouveaux dispositifs compte parmi les atouts indispensables des entreprises qui font confiance à leurs services.

À l’issue de la crise, un nouvel équilibre se met en place dans les entreprises.

Au carrefour de la gestion humaine, juridique, administrative et financière, l’expert-comptable est bien placé pour accompagner les entreprises dans une transformation RH à la fois ambitieuse et réaliste.

 

Sous la paie, les RH

Par l’intermédiaire de la paie, l’expert-comptable joue donc un rôle d’expert RH auprès de l’entreprise, qu’il lui appartient de valoriser. Les domaines d’intervention sont nombreux : du recrutement (conseil sur les contrats, solutions d’automatisation) au pilotage RH (via les indicateurs et les tableaux de bord) en passant par la gestion des temps, la mise en œuvre du télétravail et du travail hybride, la gestion des compétences… Surtout, l’expert-comptable se tient aux côtés de l’entrepreneur pour l’aider chaque jour à tirer tout le profit possible des dispositifs mis en œuvre par les pouvoirs publics.

 

Les aléas de l’activité partielle

L’activité partielle est un bon exemple : en mars 2020, les autorités ont assoupli les conditions de l’activité partielle et permis aux entreprises de conserver leurs effectifs en prenant le relais financier de la rémunération des salariés dont le niveau d’activité était affecté. Essentiel pour les entreprises, ce dispositif présentait cependant quelques difficultés de mise en œuvre. Les formalités, même simplifiées, devaient être respectées, ce qui supposait une certaine habitude des textes et des interfaces.

« Dès le premier jour », racontait, peu après les faits, Olivier Arnoult, expert-comptable, « il a été impossible de se connecter alors que le délai de déclaration était fixé à 48 heures. Au moment de l’annonce d’un délai de 30 jours, j’ai fait une mini vidéo pour aider mes clients à créer leurs comptes respectifs. J’ai aussi créé un groupe via un outil de messagerie instantanée pour pouvoir échanger en flux constant avec mes clients. Aujourd’hui, nous avons pu faire des demandes de codes d’accès au site chez tout le monde sans passer par l’espace dédié aux experts-comptables… » L’expérience et la multi-compétence des cabinets d’expert-comptable aura ainsi souvent permis aux entreprises de déléguer entièrement cette source de stress, en une période qui n’en manquait pas…

 

Accompagner l’instabilité réglementaire RH

Mais l’activité partielle découlant de cette période pose encore d’autres questions aujourd’hui. Ces points problématiques proviennent surtout des changements réguliers des paramètres (secteurs concernés, conditions, taux de remboursement, pourcentage minimal du salaire à régler…). En allant chercher l’information au plus vite, l’expert-comptable a souvent été en mesure d’aider l’entreprise à planifier, autant que possible, les mois à venir et la sortie de crise – parfois à l’aide de l’activité partielle de longue durée, dispositif complexe qui permet de « lisser » sur 2 ans le passage de l’activité réduite au « plein régime », et qui requiert une triple expertise juridique, sociale et RH. Là encore, les experts-comptables ont été, sont et seront dans leur rôle.

L’actualité RH ne se limite pas à la gestion de crise ; elle se caractérise aussi par une grande instabilité juridique, avec des textes souvent conçus pour les grandes entreprises. Début 2021, les sociétés de moins de 50 salariés devaient ainsi s’empresser de produire leur propre index d’égalité salariale, en intégrant le fait que certains étaient en activité partielle… Un calcul délicat pour lequel les experts-comptables pouvaient être d’une grande aide à leurs clients. Mais l’accès à ces données peut également permettre à l’expert-comptable d’éclairer l’entrepreneur dans sa future politique d’égalité femmes hommes !

 

Se préparer aux nouvelles expertises

Pour être en mesure d’assumer et de valoriser son rôle d’expert RH auprès des dirigeants et des entrepreneurs, le cabinet d’expertise comptable ne peut pas se permettre d’improviser. Il est indispensable d’investir, dans au moins 3 directions : automatisation, digitalisation, formation.

  • L’automatisation des traitements et de la saisie, la dématérialisation des procédures sont indispensables pour dégager les ressources financières et humaines nécessaires à développer l’accompagnement RH des clients. Le Think Tank Les Moulins a évalué à -38% l’impact de l’automatisation de la tenue et de l’établissement des comptes annuels et de la liasse fiscale sur les effectifs. Et ce chiffre ne tient pas compte des bénéfices de l’automatisation et de la dématérialisation de la paie. Ces économies peuvent être redéployées sur les nouvelles missions RH.
  • La digitalisation des échanges. Avec les outils collaboratifs, l’expert-comptable peut aller directement au contact des salariés : ceux-ci peuvent parfois saisir eux-mêmes leurs données RH dans l’interface de paie (congés, absences, maladie, mise à jour des données personnelles…). Yannick Pierrat, expert-comptable au cabinet CFGS à Épinal, explique comment la mise en place d’une solution collaborative de gestion RH « va nous permettre de franchir un cap supérieur, nous allons pouvoir intégrer notre client et le salarié de notre client à nos processus de production et de conseil. On augmente encore la relation de confiance avec toujours cette idée de réponse immédiate ».
  • La formation des collaborateurs du cabinet s’impose, au-delà de la maîtrise des solutions mises en place : le conseil en gestion RH ne s’improvise pas ! Il peut être intéressant de spécialiser les conseillers et les experts-comptables en grands domaines RH, afin de disposer d’une palette plus large de compétences maîtrisées en profondeur : gestion des temps, droit social, dialogue social, recrutement (contrats), formation…

 

Avec le conseil RH, les experts-comptables disposent d’une marge importante de développement de leur offre. L’objectif est avant tout de fidéliser la clientèle, en se spécialisant dans un ou plusieurs domaines des ressources humaines, et en devenant le premier interlocuteur de l’entrepreneur sur les questions qu’il se pose sur sa culture d’entreprise. Pour investir à bon escient dans ces nouveaux services, les cabinets doivent avant tout être à l’écoute des attentes de leur clientèle. La réactivité et l’agilité sont, avec l’expertise elle-même, ce qui fera la différence auprès des entreprises.

Comment bien manager avec l’automatisation ?

Manager son cabinet à l’heure de l’intelligence artificielle :

  • Transformer son cabinet étape par étape
  • Dépasser les craintes et apprendre à travailler avec un robot
  • Attirer de nouveaux collaborateurs et garder les meilleurs
Télécharger l'ebook