Êtes-vous prêt à améliorer « l’expérience collaborateur » ?

Les éléments qui attirent et retiennent le mieux les talents sont intangibles. Il s’agit de la cohésion d’équipe, des perspectives de développement, du rôle de l’entreprise dans la société... Cette « expérience collaborateur », gage de performance, se travaille tout comme l’expérience client.

En tant que consommateur, vous appréciez un beau produit, vendu dans un emballage soigné, par un vendeur aimable dans un magasin où il est agréable de circuler. Les entreprises ont depuis longtemps compris l’intérêt d’offrir une « expérience client » impeccable pour fidéliser et vendre plus. Et si, en tant que responsable des ressources humaines, vous considériez chaque salarié comme un « client » des RH ? C’est le principe de « l’expérience collaborateur », visant à garantir le bien-être de chacun dans le but d’attirer et de garder les meilleurs éléments.

Lorsque l’expérience collaborateur est bonne, la qualité du travail de l’employé est au rendez-vous et donc la performance de l’entreprise aussi. Première étape : réussir son intégration. Un « onboarding » qui donne envie de rester et de s’investir doit répondre à un plan conçu en fonction du poste, de l’équipe concernée, du lieu et des outils à maîtriser pour travailler. 60 % des entreprises s’appuient sur une solution logicielle pour assurer la qualité de cette phase d’intégration. En faites-vous partie ? La suite de gestion des talents de Cegid Talent aide ainsi les nouveaux arrivants à tisser des relations de qualité avec leurs nouveaux collègues. Elle les invite par exemple à interagir via un portail dédié aux différentes communautés internes.

Ôter les cailloux de la chaussure du collaborateur

Indispensable, mais il y a plus. Le collaborateur doit avoir l’impression qu’il compte pour son entreprise. Le manager devra donc régulièrement effectuer avec lui des points sur ses objectifs et ses missions, le pousser à évoluer professionnellement. Les moins de 30 ans se montrent particulièrement sensibles à cette forme d’accompagnement. Le module Performance et Compétences vise à formaliser ces objectifs et à créer des évaluations de la performance sur-mesure. Il vous laisse implémenter les processus qui seront en accord avec vos propres standards de développement et de gestion du capital humain. Son intégration avec le module Formation et Développement vous assure ensuite de pouvoir bâtir des programmes d’apprentissage personnalisés. Effectivement, vous pourriez découvrir vos intrapreneurs en laissant à vos collaborateurs la flexibilité d’exprimer leurs idées de projets et d’initiatives. Ces derniers peuvent inscrire soit dans l’évaluation continue ou annuelle, leurs objectifs de projet, tout en restant en lien avec les objectifs de l’entreprise. Lors de la rencontre, aujourd’hui virtuelle, entre le collaborateur et son manager, si un besoin d’accompagnement et de développement se fait sentir, ce dernier pourrait sélectionner, ou même, créer un plan de développement concret, en ayant la possibilité de modéliser un parcours de formation spécifique à son collaborateur via les activités du catalogue de formation, ou tout simplement identifier le besoin de mentorat pour accompagner son collaborateur au bout de ses idées.

Pour aller plus loin dans cette logique de bien-être des collaborateurs, il est aussi recommandé de faire le point régulièrement sur les « cailloux dans leurs chaussures », ces points faibles dans l’organisation qui rendent leur travail plus compliqué au quotidien. Il peut s’agir de questions d’ergonomie, de communication interne, de difficultés à répondre rapidement à des besoins des clients… Bien traités, ces aspects amélioreront la productivité de toute l’entreprise.

Cette capacité à challenger les pratiques de l’entreprise fait écho à celle, pour l’entreprise, de faire évoluer la société dans son ensemble. Or, la question du sens, de la raison d’être de l’organisation et de son impact demeure, avant le package salarial, le premier motif de fierté et d’engagement de ses membres. Réfléchir à la qualité de l’expérience collaborateur, c’est donc en réalité amorcer un cercle vertueux qui bénéficie au collaborateur, à l’employeur ainsi qu’à tout son écosystème. Alors, commençons par le commencement. Et vous, où en êtes-vous de vos méthodes d’« onboarding » ?


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.