Engagement collaborateur et télétravail : quels moyens mettre en œuvre ?

Depuis son apparition au début de l’année 2020, la pandémie de Covid-19 a accentué le télétravail à travers le monde. En France, 18%[1] des salariés étaient en télétravail à 100% en novembre 2020, et 18%1 alternaient entre télétravail et travail en présentiel. Ces chiffres sont en hausse : en 2017, seuls 3% des actifs français télétravaillaient régulièrement ! Quels moyens mettre en œuvre pour manager à distance et préserver l’engagement collaborateur ?

Mettre en place une organisation claire

L’engagement collaborateur, c’est le sentiment d’attachement à l’entreprise, le niveau d’implication personnelle dans la réussite de la société ou encore le degré d’enthousiasme vis-à-vis des missions à effectuer. Comment maintenir cet engagement à distance ?

  • Structurer le travail: rien de pire que de laisser un collaborateur dans le flou ! Il est important de mettre en place un rythme de travail, de donner du sens aux missions à effectuer et de clarifier le rôle de chacun s’il s’agit d’un projet à réaliser en équipe.
  • Etablir des objectifs: indispensables, les deadlines peuvent être ajustées en fonction de l’avancée des missions. Un travail livrable toutes les semaines peut s’avérer pertinent pour éviter les confusions, les tâches qui s’éternisent, les retards, etc.
  • Définir un planning adapté et réaliste, qui ne doit ni surcharger le salarié, ni le laisser livré à lui-même, sans rien à faire chez lui !

Briefing clair, agenda partagé, utilisation de logiciels de travail collaboratif… choisissez les bons outils, sans pour autant les multiplier !

 

Quelle attitude adopter vis-à-vis des salariés ?

D’abord, il est primordial d’instaurer une confiance et de responsabiliser les collaborateurs. Proposer des missions intéressantes qui apportent de la valeur ajoutée, suggérer des possibilités d’évolution, se montrer présent pour répondre aux éventuelles interrogations, ne pas hésiter à déléguer le travail… les solutions sont variées.

La reconnaissance et l’empathie sont également importantes. Remercier, féliciter, encourager… aux managers de trouver les bons mots pour montrer leur satisfaction aux salariés et pour éviter toute déshumanisation qui pourrait être liée à l’éloignement géographique caractéristique du télétravail.

Enfin, l’entreprise se doit de prôner la transparence avec ses collaborateurs. Même si les collaborateurs sont en télétravail, ils doivent rester informés de ce qu’il se passe au sein de leur société.

 

Comment suivre l’évolution du travail des collaborateurs ?

Pour trouver un juste milieu entre autonomie et suivi du travail des salariés, le manager doit se montrer disponible. La clé ? La communication !

  • Les missions à effectuer sont-elles bien comprises ?
  • Le travail attendu pourra-t-il être rendu à temps ?
  • Le salarié rencontre-t-il des difficultés dans ses missions ? Au contraire, a-t-il besoin de moins de temps que prévu ?

Là encore, le digital est incontournable. Pour répondre à ces questions, des feedbacks réguliers (formels ou informels) sont nécessaires. Privilégiez :

  • Le mail, pour les briefs courts, les réponses rapides à des questions simples, les validations, les rappels, les comptes-rendus de réunion, les demandes de disponibilité, etc.
  • L’appel téléphonique, pour une demande d’information rapide ou pour expliquer brièvement une mission.
  • La visioconférence, pour expliquer un projet ou un nouveau dossier, échanger sur une thématique, présenter un logiciel, etc.
  • Le live chat de l’entreprise pour obtenir une réponse immédiate (si le collaborateur est connecté) ou poursuivre une conversation.

Le micro-management, à savoir le contrôle excessif des faits et gestes des salariés, est à éviter ! Au contraire, la flexibilité et la capacité d’adaptation sont de mise.

 

Maintenir un sentiment d’appartenance et une proximité sociale  

Qui dit télétravail dit nécessaire maintien de la connexion entre les salariés. Cela passe par la mise en place d’un environnement social bienveillant ! Pourquoi ne pas proposer une ou deux heures (par semaine, par mois…) pour réunir en visioconférence :

  • L’ensemble des collaborateurs de la société,
  • L’ensemble d’un service (financier, RH, communication…),
  • Une équipe de travail,
  • Un manager et son équipe,

Bien évidemment, tout dépend de la taille de l’entreprise et du nombre de salariés ! Les objectifs ? Resserrer les liens, éviter l’isolement, booster le travail collaboratif, encourager le travail d’équipe…

Enfin, il est important de continuer à impliquer les collaborateurs dans la vie de l’entreprise, même à distance. Plusieurs solutions existent :

  • Donner la parole aux salariés sur les réseaux sociaux de la société, par exemple via des portraits.
  • Proposer à certains d’entre eux de devenir ambassadeurs (programme d’employee advocacy) de la société sur les réseaux sociaux, par exemple en relayant les contenus de l’entreprise et en prenant la parole de façon ponctuelle.
  • Mettre en place un réseau social d’entreprise pour que chaque salarié puisse s’exprimer et se tenir informé des projets à venir.

 

 

[1] Etude menée par Harris Interactive et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion en novembre 2020 – Activité professionnelle des Français pendant le confinement

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/rapportharris_activite-professionnelle-des-francais-pendant-le-confinement.pdf


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.