Paie & Ressources Humaines

Égalité salariale Femme / Homme : 5 pratiques à instaurer en entreprise pour une politique de rémunération équitable entre femmes et hommes

25 Mar 2019

Votée au cours de l’été 2018, la Loi « Avenir Professionnel » prévoit plusieurs mesures pour promouvoir l’égalité entre femmes et hommes. Parmi celles-ci, figure notamment un index d’égalité évaluant les écarts de traitement et auquel sont associées d’éventuelles sanctions en cas de score inférieur à 75 points sur 100. Voici 5 bonnes pratiques pour améliorer l’égalité hommes / femmes et par conséquent le score de votre entreprise à cet index d’égalité et réduire les différences entre vos collaborateurs.

Égalité salariale Femme / Homme  : 5 pratiques à instaurer en entreprise pour une politique de rémunération équitable entre femmes et hommes

1. Organiser des formations

Des organismes de formation proposent des programmes pédagogiques dédiés à la sensibilisation aux inégalités femmes-hommes. Principalement destinés aux managers, ils leur permettent de développer des connaissances juridiques et économiques sur un sujet souvent complexe. Également, les managers peuvent augmenter leurs aptitudes à prévenir le harcèlement au travail et améliorer leur compréhension des stéréotypes de genre.

 

2. Adopter la transparence

La publication des chiffres de l’égalité femmes-hommes dans l’entreprise et de leur évolution est un facteur motivant qui influe sur l’application réelle des mesures pour l’égalité. Au Danemark, la transparence des salaires a été rendue obligatoire par une loi de 2006. Deux ans plus tard, cette loi avait permis de faire passer les différences de rémunération entre hommes et femmes à poste égal de 18,9% à 17,5%.

 

3. Établir des critères de recrutement objectifs et précis

A l’insu même des recruteurs, certains stéréotypes de genre leur font préférer les hommes aux femmes sur des postes à responsabilités ou particulièrement exigeants techniquement. La définition de critères de recrutement objectifs et précis et la rationalisation des recrutements en fonction de ces critères permettent de neutraliser ces stéréotypes de genre. Pour garantir la transformation de votre processus de recrutement, impliquez le plus de monde possible et parvenez ainsi à construire des référentiels partagés par tous.
Petite astuce : pour convaincre les plus réticents, n’hésitez pas à partager les chiffres d’études qui établissent que les entreprises intégrant davantage de femmes cadres sont plus performantes que les autres.

 

4. Veiller au respect de la parité dans les promotions

Le meilleur moyen d’atteindre la parité aux postes à forte responsabilité est d’imposer l’égalité parfaite dans l’attribution des promotions. Au-delà de l’imposition de quotas, l’adoption de critères objectifs peut constituer un outil déterminant pour dépasser les stéréotypes de genre. Également, le cas des promotions internes permet d’influer sur le nombre de candidatures féminines en encourageant les femmes à dépasser leur autocensure et à oser candidater.

 

5. Mettre en place des procédures de prévention du harcèlement

L’égalité de traitement entre femmes et hommes n’est pas qu’un problème économique, elle demande également de prévenir le harcèlement moral et sexuel qui touche majoritairement les femmes. La définition d’un interlocuteur ou, au mieux, d’une interlocutrice dédiée permet notamment aux personnes victimes de ces comportements de savoir plus facilement vers qui se tourner pour y mettre fin. Des campagnes de sensibilisation régulières et des procédures d’enquête interne peuvent également être mises en place pour prévenir de tels phénomènes et les sanctionner efficacement.