Logiciel SaaS

Des idées pour relancer son entreprise… avec agilité !

Retour aux ressources

ERP Grandes entreprises

03 juin 2020

Cette crise du Covid-19 est difficile à appréhender, pour tout le monde. Son impact, global, est sans précédent. Pour les entreprises, imaginer « l’après » est compliqué : difficultés à se projeter financièrement dans les mois à venir ; impuissance à bâtir des plans d’actions réalistes ; impossibilité de savoir si leurs idées fonctionneront, etc. Et si la solution était le fonctionnement agile. D’ailleurs, les équipes l’expérimentent largement en ces temps de confinement. Demain, ce mode de pensée et d’action souple sera sans doute l’une des conditions de la réussite des entreprises innovantes et performantes !

5 min

Vers la sortie de crise : de nouveaux repères ?

La crise que nous vivons aujourd’hui était imprévisible. Pour cette raison, les réactions des acteurs institutionnels ou économiques sont inédites : par exemple, le financement par l’Etat français du chômage partiel ou encore la solidarité d’entreprises qui ont « outrepassé » leur business model pour apporter des solutions « de secours » aux citoyens. On peut ainsi citer LVMH qui a montré un bel exemple d’agilité en se mettant à produire immédiatement du gel hydroalcoolique pour le personnel soignant : sa production a même été plus rapide que certaines organisations pourtant spécialisées dans ce domaine.

Mais l’impact de cette crise promet d’être profond et les entreprises devront être plus agiles pour en tirer parti et s’améliorer. Dans un contexte de contraction du chiffre d’affaires (baisse globale de la consommation et réduction du niveau d’activité économique), il pourrait s’agir de se concentrer sur la réduction des coûts. Par exemple, la dématérialisation des factures ou l’automatisation de tâches liées à la facturation constitueraient des pistes pour préserver sa trésorerie à moyen terme. D’autres changements, encore plus importants, pourraient s’avérer incontournables. Le constructeur automobile français, Renault, a ainsi annoncé son intention de fermer ses usines chinoises. Son challenge, désormais, va consister à bâtir de nouveaux circuits d’approvisionnement et de production. Serez-vous prêt.e à prendre des décisions radicales pour relancer et pérenniser votre activité ?

L’agilité d’une entreprise se concevra encore dans sa capacité à anticiper les tendances. Avec la mondialisation et l’hyper-concurrence, la nécessité était déjà grande de chercher de nouveaux leviers de croissance. Cette quête d’innovation deviendra encore plus fondamentale dans un contexte de relance d’activité. Il conviendra d’embarquer tous les talents de votre organisation (peu importe le niveau hiérarchique, le service ou l’âge) pour détecter ces tendances et explorer de nouveaux leviers.

Et si vous passiez au mode agile ?

  • Identification des activités critiques

Soyez agile d’abord en acceptant de vous relancer de façon dégradée ou, autrement dit, en vous focalisant sur vos activités critiques. Vous devez prioriser la valeur, qu’il s’agisse de la valeur « client », de la valeur « produit » ou de la valeur « talent ». En concentrant vos efforts, et donc en mobilisant vos équipes dans une direction précise, vous augmenterez vos chances sur vos différents marchés.

  • Collaborations étroites

« Demain » sera le temps de la collaboration. Et d’une collaboration toujours plus intégrée. De plus en plus, la certitude selon laquelle il est possible de réussir tout seul va réduire comme peau de chagrin. On le remarque dès à présent avec les acteurs de la grande distribution confrontés à une hausse phénoménale des achats en ligne (livraison ou drive). Certains acteurs français ont pris la décision de s’associer avec des start-up de livraison de repas pour faire face à la demande croissante. D’autres, comme le groupe Fnac Darty, se sont rapprochés de leurs fournisseurs pour élaborer un plan d’achats tactiques afin d’assurer une meilleure disponibilité des produits les plus demandés.

  • Quick wins

Tout risque d’aller beaucoup plus vite. Une entreprise agile devra être en mesure de proposer de nouvelles offres (produits ou services) pour répondre à des besoins éphémères ou périodiques, mais qui pourraient lui ouvrir de nouveaux horizons. S’inspirer des contraintes du moment et capter les changements de comportements constituent des opportunités pour lancer des nouvelles prestations et revoir son offre commerciale en profondeur.

Nos 5 conseils pour relancer votre entreprise en mode agile

N°1 : Assurez-vous de l’évolutivité des compétences internes

Vous aurez besoin de vos équipes durant les mois à venir. Il est donc essentiel de créer ou réunir les conditions nécessaires à leur montée en compétences dans les domaines requis. Créez un environnement fertile à l’apprentissage grâce aux outils digitaux afin que chaque collaborateur soit rapidement en mesure d’adopter de nouvelles méthodes de travail ou d’évoluer sur un périmètre différent.

N°2 : Privilégiez des processus ou systèmes modernes

Si l’humain doit savoir évoluer, quid de votre système d’information ? Lui aussi doit pouvoir facilement « bouger » et faire l’objet d’ajustements sans que cela ne soit trop compliqué ou chronophage. Pour que la technologie soit réellement au service de vos équipes, appuyez-vous sur un S.I interopérable et évolutif. Il est impératif que vos outils informatiques répondent à vos exigences actuelles et à venir de manière fluide et agile.

N°3 : Testez les hypothèses avant de vous engager

L’innovation sera de plus en plus naturelle ; le « test and learn » deviendra monnaie courante. Dans un monde où tout évolue très rapidement, pour le meilleur et pour le pire, vous pourrez ainsi prendre l’habitude de travailler sur des projets en mode agile, via des « sprints », soit des périodes itératives courtes qui permettent de lancer une expérimentation et d’en mesurer son impact le plus rapidement possible : faut-il amplifier ? Corriger ? Reprioriser ?

Habituellement réservées aux domaines informatiques ou scientifiques, ces méthodologies agiles pourraient s’étendre aux autres domaines de l’organisation, comme par exemple les ventes, le marketing ou le support clients.

N°4 : Créez une « War Room »

Les War Rooms existent déjà au sein de nombreuses directions. Elles consistent à regrouper les principaux représentants de la Direction autour de projets de transformation majeurs (préparation d’une croissance externe, plan d’accélération ou P.C.A) Et si c’était le moment de généraliser le concept de « War Room » à différents services ou équipes de l’entreprise, pour leur confier le pilotage de certains projets stratégiques qui touchent à leurs domaines de compétences ou qui vont les impacter à court ou moyen terme. Pour les aider dans cette tâche, dotez vos collaborateurs d’outils de reporting et de Business Intelligence efficaces,  et partagez avec eux des indicateurs quantitatifs et qualitatifs, orientés vers les enjeux business et processus clés. Ils prendront ainsi des décisions basées sur des faits et des hypothèses vérifiées.

N°5 : Préparez-vous à un monde nouveau

La nouvelle ère vers laquelle nous nous dirigeons sera de plus en plus digitale. Et les entreprises à la maturité numérique la plus avancée seront davantage capables de réussir que les autres. Elles offriront l’expérience utilisateur la plus adaptée à leurs talents, délivreront plus rapidement leurs produits ou services, utiliseront mieux leurs données pour comprendre les besoins de leurs différents marchés et écosystèmes…

Les enjeux de demain ne sont pas encore tous connus ni maîtrisés mais pour chaque entreprise, explorer déjà son potentiel d’amélioration et d’optimisation, lui fera gagner du temps et de la compétitivité sur le long terme. Le digital est sans conteste un moyen central pour se préparer efficacement au « jour d’après ».

Saviez-vous que les DSI ont activement préparé les conditions de la reprise ?

Cela m'intéresse