Consolidation des données RH ou le sens de la transformation digitale

Avec la consolidation des données RH, les professionnels RH se donnent les moyens de réaliser des reportings fiables et s’offrent une vue d’ensemble de l’entreprise. L’analyse d’une data de qualité aide la fonction RH à poser les bons diagnostics et à décider quelles actions mettre en place en cohérence avec la stratégie globale.

Data et entreprise, les nouvelles opportunités

Nouvel or noir, nouvel eldorado ou encore richesse du 21e siècle, les éditorialistes ne manquent pas d’images lorsqu’il s’agit de nommer les données au sein des entreprises. Leur but, faire prendre conscience au plus grand nombre de la valeur de ces informations. Pourtant, des données, force est de constater qu’il y en a toujours eu dans les organisations, et ce, tous secteurs confondus. Alors, qu’est-ce qui a changé ? Leur volume ainsi que leur diversité ! Associées à de puissants algorithmes, les données se mettent (enfin) à parler et laissent entrevoir des opportunités inédites en matière de business. Les entreprises se révèlent plus à même de cerner leurs clients, mais aussi leurs besoins et d’anticiper leurs comportements.

Et les opportunités concernent aussi la gestion du capital humain. En effet, au même titre que la data révolutionne l’expérience client, elle transforme aussi désormais en profondeur l’expérience collaborateur. Derrière le marketing RH se jouent des enjeux de personnalisation de la relation employeur-collaborateur, de motivation, d’engagement et in fine de performance. A condition de traiter des données correctes et mises à jour en temps réel.

Qualité et fiabilité des données RH au premier plan

Or, traditionnellement, la fonction RH repose sur une organisation en silos, les données se trouvant ainsi dispatchées entre les services recrutement, formation, carrière et mobilité, paie, etc. Réparties au sein de diverses solutions dédiées, les données ne sont pas exploitées à leur juste valeur. En effet, la fonction RH manipule des doublons, des informations susceptibles de comprendre des erreurs liées à des saisies répétées, mais aussi des données mises à jour partiellement, faussant de facto reportings et projections. La fonction RH s’empêche également de croiser simplement et avec efficacité les données RH, ce qui lui permettrait pourtant d’en extraire toute leur richesse.

Fiabiliser les données RH apparaît donc comme un enjeu majeur. Le portail en self-service contribue à traiter des informations de meilleure qualité. Et pour cause, les collaborateurs sont invités à renseigner eux-mêmes les différents éléments dont l’entreprise a besoin, de la phase de recrutement jusqu’à l’offboarding, en clair tout au long de leur cycle de vie dans l’entreprise. Par la suite, ils ont la possibilité de corriger leurs informations (adresse, coordonnées bancaires, situation familiale…) sans risquer que leurs modifications soient prises en compte tardivement ou qu’elles soient mal saisies.

Données RH : de solutions dédiées à la consolidation

Cette approche permet aux professionnels RH de gagner du temps et de simplifier leur quotidien, notamment s’ils peuvent accéder aux informations dont ils ont besoin pour réaliser leurs mission à partir d’un seul et même outil. Un avantage certain à l’heure de la transformation digitale des organisations, puisque la fonction RH se doit d’avoir une vision globale, unifiée et consolidée des données RH afin de mener une politique cohérente et efficiente. Une réalité d’autant plus cruciale pour les entreprises multi-sites ou ayant des ambitions à l’international. Le Core RH répond à ces enjeux stratégiques en homogénéisant les processus RH et en centralisant les données, tout en tenant compte des spécificités locales.

La fonction RH peut ainsi exploiter les données RH au niveau global en s’appuyant sur des indicateurs pertinents : le taux d’absentéisme et de turn over, le taux de salariés en situation de handicap, l’index d’égalité professionnelle femmes/ hommes, etc. L’analyse des indicateurs a un impact sur les actions à mener pour améliorer les performances de l’entreprise. La fonction RH se révèle alors en capacité de mieux gérer la montée en compétence, d’organiser la formation selon les besoins de l’entreprise mais également les attentes des collaborateurs, d’anticiper les recrutements au regard de la pyramide des âges, d’optimiser la politique de rémunération…

La consolidation des données RH apparaît comme la première marche vers la personnalisation du parcours du collaborateur dans l’entreprise, mais également vers la prédiction RH. C’est en s’appuyant sur des données correctes que les professionnels RH seront à même d’éprouver leur expertise et de s’imposer comme levier de performance globale.

Dématérialisation RH : DRH, quels bénéfices pouvez-vous en tirer ?