Comment les enseignes optimisent leur système d’information retail et leurs coûts

A l’ère du new retail, la mise en place de services de « ship from store », click & collect, de vente à distance, visio ou SMS place les magasins au cœur de la machine de guerre. Les enseignes font face à de nombreuses questions sur le rôle de leurs boutiques et l’optimisation de leur système d’information.

L’optimisation des systèmes d’informations et de leurs coûts devient un enjeu majeur.

Pour Sylvain Jauze, Directeur des Operations Internationales de Cegid, le sujet de l’optimisation des systèmes et notamment de leurs coûts est devenu le sujet récurrent – avec l’exemple récent d’une enseignes de mode gérant des magasins en Europe et aux USA. « Ils ont décidé récemment que tous leurs magasins américains se connecteraient sur l’environnement européen, pour réduire les coûts et avoir un SI unique au niveau mondial » indique Sylvain Jauze.

Des magasins couteaux-suisses.

Selon Alexis de Seze, Secrétaire Général du Groupe ID Kids, la question actuellement est la suivante : comment dois-je utiliser mon magasin ? Ce n’est pas seulement un enjeu IT ou e-commerce…on sent qu’il y a un sujet très complexe à harmoniser autour du triptyque livraison, fiabilité des stocks et IT sans couture »

Les questions sont en effet nombreuses : Faut-il que je surstocke mon magasin pour qu’il serve d’entrepôt ? Comment gérer les retours ? Comment optimiser les délais et les coûts de livraison ? Si une commande est incomplète, le vendeur doit-il appeler un autre magasin pendant sa pause, pour trouver le produit de substitution ? Ou bien l’IT doit-il donner la main de façon automatique à un autre magasin pour compléter la commande ? A quel moment faut-il informer le client que sa commande est incomplète ? Ceci implique de définir de nouveaux seuils de rentabilité et KPIs pour les boutiques.

L’optimisation des coûts des systèmes d’information devient un enjeu majeur.

C’est le cas pour cette enseigne spécialisée gérant des magasins en Europe et aux USA. « Ils ont décidé récemment que tous leurs magasins américains se connecteraient sur l’environnement européen, pour réduire les coûts et avoir un seul SI au niveau mondial, indique Sylvain Jauze de Cegid.
Les retailers veulent être plus efficaces sur l’uniformisation des systèmes d’information. Dans le passé, ils ont parfois laissé aux filiales la possibilité de choisir leurs propres solutions, et se sont rendu compte qu’ils avaient perdu le contrôle sur les flux, les stocks et les clients… Aujourd’hui, dans la grande majorité des cas, ils demandent une solution unique, qui soit agnostique en termes d’intégration et de système opérateur. Ils demandent aussi plus d’ouverture et une transparence totale pour la maison mère ».

outil_mobile_vendeur_magasin_retail

 

A l’international, l’enjeu de financement des systèmes d’information prend aussi une autre tournure.

« Nos franchisés sont des structures familiales dans la plupart des pays, c’est rare qu’ils aient plus de 3 magasins, ajoute Vincent Delmarre de Jacadi. Sur 30 partenaires franchisés, seulement 3 avaient une solution e-commerce en 2020. En 2021, ce sera 100 % ». Si beaucoup de marques proposent une plateforme Web commune, l’enjeu est de bien accompagner ses franchisés car l’investissement est moins rentable que d’ouvrir un nouveau magasin.

Localisation des systèmes d’information

« Un retailer présent sur plusieurs continents est confronté à un grand nombre de spécificités locales propres à chaque pays (fiscalité, paiement, protection des données, pratiques retail), résume Emmanuel Costa, Senior Product Manager chez Cegid. Cela représente un gros challenge pour une enseigne. En Chine par exemple, il existe une nouvelle règlementation indiquant que toute donnée transactionnelle ne doit pas quitter la Chine. A ce titre, nous avons ouvert un nouveau Point Of Delivery Cloud en Chine. La solution Cegid Retail est conforme avec les spécificités locales dans 69 pays, et ce durablement, quelles que soient les évolutions ».

 


Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner