Le Cloud, parce que la croissance n’attend pas

Le Cloud facilite la vie des cabinets en croissance, en leur apportant le temps gagné, la souplesse et la sécurité dont ils ont besoin. Mais une croissance pérenne passe par l’innovation, et dans ce domaine le Cloud leur ouvre de nouvelles perspectives.

Depuis quelques années, la croissance est très inégalement répartie parmi les cabinets d’expertise-comptable. Tandis que certains peinent à maintenir leur chiffre, d’autres enregistrent une solide progression de 20% par an. La profession se concentre : aujourd’hui les Big 4 facturent plus de 40% des travaux comptables1, et les 53 premiers cabinets représentent désormais plus de 50% du marché2.

Il y a de nombreuses raisons pour rechercher la croissance. La possibilité d’économies d’échelle. L’attractivité d’un cabinet plus grand pour des clients plus grands. La recherche d’une taille critique pour passer à l’étape suivante. Et aussi, point particulièrement crucial en ce moment : offrir plus de perspectives à des candidats qu’on voudrait voir renforcer les effectifs.

La croissance externe a longtemps été privilégiée, du fait de la pyramide des âges et d’un taux de fidélité des clients très correct en général, le repreneur réussissant souvent à relancer l’activité en employant des méthodes modernes. Mais la donne évoluera encore, au fur et à mesure de la montée en puissance des nouveaux services et d’une différenciation plus marquée d’un cabinet à un autre.

 

Que veulent les cabinets en croissance ? De quoi ont-ils besoin ?

Qu’est ce qui caractérise toutes les entreprises en croissance, cabinets comptables y compris ? L’ambition bien sûr, mais aussi le fait de réfléchir tout en avançant : les méthodes Agile y sont largement utilisées. Pour réussir, ils auront beaucoup à faire : délivrer un service de qualité satisfaisante, chercher et négocier des cabinets à reprendre, recruter et gérer leurs ressources humaines, communiquer à l’externe comme à l’interne… C’est à l’architecture informatique de se mettre à leur service, et non l’inverse. Il s’agit pour elle d’apporter :

  • du temps, pour développer, rationaliser, manager, imaginer ;
  • de la souplesse, pour être réactif, s’adapter, rester mobile ;
  • de la sécurité, pour avoir l’esprit libre ;
  • de l’ouverture sur les nouveaux services à la clientèle – ceux que l’on connait, et ceux que l’on ne connait pas encore !

Si les cabinets en croissance ont pratiquement tous opté pour le Cloud aujourd’hui, c’est à l’évidence qu’ils y ont trouvé la réponse à ces besoins.

 

Le Cloud au service de la croissance des cabinets

Le Cloud est d’un grand intérêt lors d’un rachat ou d’une fusion : il n’y a qu’un curseur à bouger pour ajouter des utilisateurs. Pas besoin de redéployer des serveurs. Passer de 200 à 550 utilisateurs n’entraîne aucune manœuvre informatique : c’est à l’éditeur d’allouer les ressources. Il est ainsi bien plus facile de grandir

Christophe Gérard

DSI, Expertis CFE, 200 et bientôt 550 salariés

 

Le temps

Gérer un ou plusieurs serveurs, même externalisés dans un datacenter, ça n’est pas une petite affaire. Des problèmes de volumétrie et de performances se posent un jour ou l’autre. Et il faut en gérer la sécurité. Par ailleurs, sans le Cloud, les mises à jour des logiciels métiers doivent être effectuées par l’informaticien maison ou par l’expert-comptable lui-même… Beaucoup de temps consommé à des activités guère créatrices de valeur.

Pour moi qui commençais seule, le mode SaaS présentait de sérieux avantages immédiats. Je voulais garder du temps pour travailler au développement du cabinet et faire du commercial

Delphine Loyseau

Cabinet Loyseau à Lille – Aujourd’hui 5 collaborateurs

La souplesse

Avec le Cloud, la mobilité constitue une option par défaut. Les collaborateurs peuvent travailler de n’importe où, ce qui permet de constituer des groupes de travail distants. L’expert-comptable aussi : hors confinements, il est toujours en déplacement. Et quand le cabinet grandit, il lui faut passer du temps dans les nouveaux bureaux : connaître son ou ses nouveaux associés, comprendre les pratiques depuis l’intérieur, rencontrer les clients.

La souplesse touche au premier chef les collaborateurs : si un nouveau arrive une semaine plus que tôt que prévu, il n’aura pas à attendre la configuration de son PC, l’installation d’un VPN, etc. Sa connexion sécurisée sera instantanée, il sera opérationnel immédiatement. La souplesse s’apprécie aussi dans la puissance de calcul, on-demand, et sur le stockage, illimité.

La sécurité

2020 a vu se multiplier les cyberattaques, dans les administrations, les entreprises, les laboratoires, les hôpitaux… et chez les experts-comptables. L’Anssi a révélé le 4 septembre dernier que le nombre d’attaques par ransomwares avait explosé ; selon une autre étude3, pas moins de 90% des entreprises françaises ont connu sur les 12 derniers mois au moins une cyber-attaque impactant leur activité. Des recherches suggèrent que le travail à distance est devenu la source de 20 % des incidents.

Le Cloud déporte chez l’éditeur et son hébergeur les problématiques de sécurité. En mutualisant ainsi les ressources, ils réalisent des investissements auxquels un cabinet ne pourrait pas consentir. Ajouté à la gestion automatique des sauvegardes, le Cloud permet d’assurer la conformité RGPD. De quoi penser à autre chose.

Le Cloud Cegid nous apporte une sécurité accrue

Christophe Tallot

DSI, Mazars France – 1000 collaborateurs en compta

 

L’ouverture

Le Cloud ouvre les portes du travail collaboratif. Avec le client, qui bénéficie d’un portail d’échange de pièces et de données à travers un simple navigateur. Mais aussi entre les collaborateurs, et mieux encore quand le cabinet met en place une solution comme Microsoft Teams.

La performance des outils est clé dans le confort de travail. Les clients accèdent aux informations via un portail, et tout le monde gagne du temps

Sébastien Jonquière

associé du cabinet Midi Compta

 

L’ouverture, c’est aussi l’innovation. La possibilité de connecter son application avec n’importe quelle autre qui fonctionne en full web, sans devoir développer des API aussi coûteuses que peu pérennes. De passer à l’intelligence artificielle. Ou de développer de nouvelles offres, par exemple en profitant de la plate-forme de services proposée par un grand éditeur. Tout passe par le Cloud !

Oui, le Cloud facilite la vie des cabinets en croissance, pour lesquels il est devenu un modèle de travail souple et ouvert sur l’innovation. Mais pour se développer, il faut des talents, il faut des collaborateurs. Leur donner des perspectives, les encourager à l’initiative, et veiller à leurs attentes d’utilisateurs. Peut-on encore recruter un bon élément si l’on n’est pas dans le Cloud aujourd’hui ?

L’IA au service des cabinets d’expertise-comptable

Comment utiliser ce potentiel ?
Quelles sont ses conséquences pratiques ?
Par où commencer ?
Comment gérer la transformation ?
Autant de questions auxquelles nous avons souhaité apporter notre éclairage et celui de cabinets déjà passés à l’IA.


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.