7 clés de réussite pour les experts-comptables en 2021

Par Myriam Hetier, Product Marketing Manager profession comptable, Cegid

Plus que jamais occupés à aider les chefs d‘entreprise à franchir au mieux la crise, les experts-comptables doivent aussi penser à eux. Leur chiffre d’affaires et leur rentabilité sont en danger – la profession anticipe un chiffre d’affaire en baisse de 2% en 2022 et la défaillance de 15% des clients. De nouvelles offres low-cost 100% en ligne les concurrencent sur les missions de base. Dans ces conditions, comment réussir en 2021 ?
Les 7 clés de succès des cabinets d’aujourd’hui.

-1- Accompagnement

L’accompagnement des dirigeants va continuer de demander beaucoup d’attentions. Sauver leur activité ou se redéployer, se préparer à l’après-Covid, profiter des opportunités de croissance externe, trouver des financements ou, malheureusement, fermer en protégeant leurs biens et leurs salariés, les chefs d’entreprises n’auront jamais eu autant besoin de leur expert-comptable.

Longtemps invoquée, longtemps repoussée, la nécessité pour les cabinets de vendre davantage leurs conseils rencontre donc son marché. Cette dimension n’est plus limitée à des circonstances particulières. Elle est entrée dans le domaine du quotidien, et réclame un suivi en temps réel : 75% des entrepreneurs trouvent que les informations fournies par leur cabinet sur leur situation financière ne sont pas assez fréquentes et à jour pour leur permettre de réagir rapidement .

Les associés seuls ne peuvent pas assurer cette lourde tâche. Il leur faudra former davantage de collaborateurs à accompagner, écouter, comparer, proposer… et vendre ces missions à leur juste prix.

-2- Distanciel

Le mot n’est pas très joli – pas plus que son antonyme « présentiel » du reste, mais il s’inscrit à l’évidence dans l’actualité. Les nécessités de la crise sanitaire rejoignent un mouvement entamé ces dix dernières années : le télétravail. A condition de conserver des proportions raisonnables – deux jours par semaine étant souvent cité comme le bon équilibre, le télétravail apparait à beaucoup comme une évidence . Le refuser signifie se priver de talents dont on pourrait avoir bien besoin…

Bien travailler à distance nécessite de disposer des outils adaptés, mais aussi de revoir son mode de management. Côté outils, le Cloud constitue le premier étage de la solution, en ce qu’il permet à l’équipe de travailler ensemble en toute sécurité où que se situent ses membres : au cabinet, chez un client, ou chez eux. Côté management, il s’agit de nouvelles habitudes à prendre et de nouvelles pratiques à installer.

Le distanciel implique de travailler sur la culture de son cabinet, tant au niveau professionnel que sur les dimensions personnelles. L’esprit d’équipe n’est pas un vain mot.

-3- Collaboratif

Passée une certaine taille, les silos ont tendance à s’installer dans toutes les organisations. Les cabinets n’en sont pas exempts : compta, social, juridique, constituent des spécialités (souvent équipées avec des solutions logicielles qui leur sont propres) qui ne communiquent pas toujours idéalement entre elles.

La situation évolue au fur et à mesure que les missions se diversifient et que les progrès technologiques se déploient pour mieux servir les clients d’aujourd’hui. Un outil comme Teams de Microsoft est vite adopté et délivre rapidement ses bénéfices : les équipes collaborent pour aider leurs clients à réussir, tout en évitant toute redondance et toute perte d’information. Le client peut voir la mission avancer. Et le manager dispose d’un regard permanent sur l’avancée des travaux.

L’outil de visioconférence intégré dans Teams constitue souvent la porte d’entrée au collaboratif ; au-delà, l’étendue de ses possibilités permet au travail collaboratif de monter en puissance au rythme souhaité.

-4- Ecosystème

Un cabinet qui réussit a su générer un écosystème autour de lui. Des partenaires spécialisés l’aident à proposer une offre plus complète – par exemple avec un cabinet d’avocat, un huissier de justice, des notaires, des agents immobiliers spécialisés, des banquiers d’affaires, etc. Autant d’alliés qui constituent aussi des sources potentielles de nouveaux clients, en démultipliant ce bouche-à-oreille si important dans le développement commercial.

Mais cette notion d’écosystème s’est élargie. La qualité des données, la fluidité de leur transmission ou, mieux encore, leur intégration dans un référentiel unique, sont devenues clés dans la productivité d’un cabinet. Pour être connecté avec toutes les parties prenantes, c’est donc au tour des applications métier d’être capables de travailler ensemble.

Le full-web constitue aujourd’hui la base d’un écosystème logiciel souple et puissant. Connectées en direct sans nécessiter de lourds développements informatiques, ces applications évitent les ressaisies et font gagner beaucoup de temps au quotidien.

Comment inventer une nouvelle relation client ?

Découvrez nos conseils pour réussir son passage au cabinet connecté et inventer une nouvelle relation client :

-5- Intelligence artificielle

Dématérialisation, robotisation, automatisation… les progrès technologiques secouent le monde de l’expertise-comptable. L’intelligence artificielle a fait craindre la disparition du métier ? L’expérience montre qu’au contraire elle rend les humains plus… intelligents, tant en les libérant des tâches routinières qu’en les aidant à conduire plus rapidement de nouvelles missions.

Qui regrette le « bon vieux temps » des boîtes à chaussures et des petits tickets à saisir un par un ? La déclaration de TVA constitue-t-elle un idéal professionnel ? Pas en tous cas pour les centaines de cabinets qui ont déjà fait le choix de l’IA – par exemple avec Cegid Loop. Ils constatent que l’IA est une « machine apprenante », qui progresse au fur et à mesure de son expérience (et de ses erreurs), tout comme un être humain – mais sans jamais rien oublier !

L’IA n’est ni plus ni moins que le collaborateur du collaborateur. Elle a quitté le mode expérimental, et s’impose à tout cabinet qui veut améliorer sa productivité et, au final… sa rentabilité.

L’IA au service des cabinets d’expertise-comptable

Un cabinet plus efficace fait les collaborateurs plus disponibles… qui font des clients plus satisfaits ! Découvrez ce que l’IA peut vous apporter dans notre nouvel eBook .

-6- Multi-services

Souvent comparé au médecin urgentiste, l’expert-comptable est le premier interlocuteur du dirigeant. En toute confiance , ce dernier veut pouvoir compter sur lui pour des conseils et des missions de toute nature, bien au-delà des obligations règlementaires. Pour être à la hauteur de ses attentes, le cabinet dépasse aujourd’hui la notion de « comptable » et assure des prestations bien plus diversifiées – dont beaucoup rendues possibles par la loi PACTE.

Parmi les services les plus demandés figurent le suivi de la trésorerie, les tableaux de bord, le montage des dossiers de financement, la gestion des notes de frais, celle du compte clients (de la facturation au règlement), le paiement en ligne, l’assurance-crédit… Il y a de quoi faire, mais comment s’y prendre ? Comment s’assurer de leur rentabilité pour le cabinet ?

Un portail multi-services comme le Cloud Cegid Experts-Comptables permet de s’appuyer sur les ressources de l’éditeur et les partenariats qu’il a mis en place pour bénéficier de solutions industrialisées, customisables, à un coût d’abonnement maitrisé.

-7- Prédictif

Gouverner c’est prévoir, mais longtemps la comptabilité a donné une image du passé plutôt qu’une vision de l’avenir. Le Big Data, rendu possible par l’usage du Cloud et le développement de l’intelligence artificielle, est en train de changer la donne. Le prédictif apporte une nouvelle compréhension des données, comparative et projective.

Quel chef d’entreprise ne cherche pas à savoir s’il est meilleur – ou pire – que ses concurrents ?

Achète-t-il mieux ? Vend-il assez cher ? Et ses salariés, sont-ils bien ou mal payés ? Qui dans son équipe présente des risques de départ ?

Avec le prédictif, l’expert-comptable va disposer de benchmarks[1], de références auxquelles il pourra aisément comparer son client. Il recevra des alertes avancées sur une situation anormale ou qui peut devenir anormale, et conseillera son client pour la résoudre.

Le prédictif rapprochera encore le client de son expert-comptable, en apportant des éléments tangibles pour que le dirigeant puisse prendre la meilleure décision. Et ce n’est pas de la science-fiction – il deviendra accessible à tous les cabinets d’ici la fin de l’année !

[1] Enquête UMI réalisée en Novembre 2020 pour Cegid

[2] Selon le cabinet de conseil RH Kronos, 71 % des travailleurs français se déclarent favorables au télétravail. 96 % y voient même une source de bien-être.

[3] 91% des dirigeants font confiance à leur expert-comptable, selon le Baromètre OpinionWay/Cegid, Novembre 2020

[4] comparaison par taille, par activité, par zone géographique, etc.

Rentabilité, les experts-comptables en danger ?

Comprendre les freins à l’efficacité et connaître les nouvelles opportunités pour créer de la valeur
– Le point sur les facteurs de risques
– 8 leviers pour restaurer ses marges
– 7 urgences et priorités pour préserver ou rétablir votre compétitivité


Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner