Cegid ouvre un data center SaaS en Chine pour mieux servir les marques retail

Si la Chine représente le plus grand marché du retail & du luxe au monde, c’est aussi un marché très complexe. La Chine renforce constamment ses lois en matière de protection, sécurité & stockage de données [Cyber Security Law]. Pour y répondre, Cegid vient d’ouvrir un nouveau POD (Point Of Delivery) à Shanghai.

Le but : aider les retailers ayant des magasins en Chine ou projets d’en ouvrir, à se conformer à la législation locale en bénéficiant des avantages du SaaS.

Deux maisons de luxe ont déjà choisi de déployer la solution Cegid Retail en SaaS sur ce POD. Désormais toutes les données critiques sont protégées, sécurisées et hébergées localement. C’est la garantie d’opérer sereinement leurs activités en Chine.

Répondre à l’exception chinoise.

Comme plusieurs pays, la Chine a structuré le traitement des données. L’administration chinoise impose en effet une loi relative à la protection des données personnelles, la Cybersecurity Law, entrée en vigueur progressivement depuis le 1er juin 2017. Ce texte législatif centré sur les données personnelles et critiques comporte également une partie à destination des entreprises : le stockage des données est encadré, tout comme leur transfert hors du territoire. Pour les retailers, le casse-tête débute pour se mettre en conformité…

Pour les marques, c’est l’assurance d’opérer leurs magasins en Chine en toute sérénité, tout en simplifiant fortement les contraintes règlementaires imposées.

Olivier Chiono,

Head of Retail Product Management

 

Un savoir-faire dans l’élaboration d’un Point of Delivery SaaS

En la matière, Cegid bénéficie déjà d’un savoir-faire solide.

Précurseur en matière de solutions en mode SaaS, Cegid a signé, il y trois ans, un partenariat avec la plateforme Microsoft Azure afin de lancer leur cloud public à l’échelle mondiale. Objectif de cet accord : permettre aux marques d’utiliser l’ensemble des solutions Cegid Retail en mode SaaS à travers une offre d’abonnement – dans le monde entier.

De cette alliance a résulté l’ouverture d’un premier data center (POD), localisé en Irlande. Celui-ci permet aux clients Cegid dont les magasins sont basés majoritairement en Europe d’utiliser la solution SaaS et les aide ainsi à se conformer au Règlement Général de Protection des Données (RGPD). Un deuxième POD a ensuite vu le jour aux Etats-Unis, suivi par l’ouverture du POD à Singapour pour couvrir les besoins des marques en Asie… exception faite de la Chine, du fait de la spécificité de son cadre législatif.

Pour y remédier, Cegid s’est attelé, en 2020, à la création d’un POD en Chine en collaboration avec le Groupe 21 Vianet, le partenaire de Microsoft Azure en Chine. La réalisation de ce POD, a également été rendue possible grâce aux partenariats certifiés qui ont été noués avec des partenaires locaux.

 

Si les solutions de Cegid Retail étaient bien sûr déjà localisées et utilisées en Chine en mode on premise, tous nos clients et enseignes peuvent dès à présent profiter du SaaS, et s’affranchir de la complexité des sujets techniques, d’infrastructure et des sujets de compliance comme la protection de données critiques.

Olivier Chiono,

Head of Retail Product Management

 

Cette opportunité s’avère d’autant plus pertinente que les pratiques locales du retail de ce pays sont bien loin des codes occidentaux.

 

S’adapter aux codes du commerce chinois

Trois caractéristiques majeures sont à appréhender pour bien comprendre les spécificités du commerce chinois :

  • Contrairement aux pays occidentaux, les sites internet des marques sont des vitrines digitales mais ne représentent pas un canal de vente e-commerce significatif. Dans l’Empire du Milieu, les ventes en ligne s’effectuent essentiellement sur des marketplaces comme Tmall, appartenant au géant Alibaba, ou encore JD.com, et de plus en plus en mode Social Commerce via les mini-programmes Wechat. Les enseignes disposent ici d’espaces virtuels, en plus de la vente, ils communiquent sur leurs services, valorisent leurs contenus, etc.
  • La puissance de l’e-commerce et du digital se déverse sur le commerce physique. Aujourd’hui, en Chine, plusieurs maisons de Luxe l’assurent : la quasi-intégralité de leurs visites en magasin est amorcée en amont par le digital.
  • Le paiement sans contact est la norme en Chine. Aussi, Alipay (Alibaba) et Wechat Payment concentrent 50 % des paiements du pays, ce pourcentage s’élevant à 70 % dans les grandes métropoles.

Autant d’activités qui génèrent et permettent de récolter des données. La plateforme de commerce unifié Cegid Retail est en capacité de s’intégrer à cet écosystème local et vous permet de proposer à vos clients une expérience shopping fluide et cohérente.

Un marché retail plein de promesses

La question n’est plus celle du pourquoi mais du comment. Le potentiel de la Chine est énorme, Etam, Longchamp, L’Occitane, les groupes LVMH, SMCP (Sandro Maje Claudie Pierlot): les grandes griffes européennes déjà implantées en Chine le savent.

Premier élément en sa faveur, ce pays représente à lui seul près d’1,4 milliard d’habitants, soit plus que tous les pays européens réunis ! Cette cible importante et attractive raffole, de surcroît, des produits occidentaux.

« La Chine est devenue le plus grand marché de la mode & du luxe. Selon le cabinet Bain&Company les ventes du luxe ont bondi de 48 % en 2020 », souligne Olivier Chiono.

Le contexte du Covid a en plus eu un effet bénéfique pour ces acteurs déjà sur place. En effet, les touristes chinois coutumiers des escapades à l’étranger ont reporté leurs achats à l’intérieur du pays.


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.