Logiciel SaaS

Big data : 74 % des acteurs de l’industrie souhaitent investir davantage

Retour aux ressources

ERP Moyennes entreprises

10 août 2018

3 min

D’après le Baromètre CGI 2018, réalisé auprès des décideurs du secteur industriel, 74 % des entreprises affirment faire de leur priorité numéro 1 : le big data. Concrètement, elles souhaitent investir davantage sur l’analyse des données et l’analyse prédictive. L’objectif ? Obtenir des informations fiables et en temps réel pour améliorer la prise de décision et, si possible, proposer de nouveaux services.

 

Big data : instantanéité de l’information et gains de productivité

Pour rester compétitives, les PMI n’ont plus le choix : la mise en place d’une collecte et d’une analyse performante de la data au sein de l’usine s’impose. Responsables de production, commerciaux, fournisseurs… à tous les niveaux, les acteurs industriels peuvent tirer profit d’un accès instantané à des informations précises extrêmement variées : niveaux des stocks, localisation et disponibilité des composants, planning de production, etc.

 

Le business model industriel vers une logique servicielle

Plus encore, le traitement de données en volumes très importants (ou big data) et l’analyse prédictive ouvrent de nouveaux horizons. « Le rêve de toute entreprise manufacturière, est de devenir une entreprise de service », estime ainsi le Président fondateur de la start-up Ffly4u, Olivier Pagès. Dans l’ensemble des secteurs industriels, les fabricants se préoccupent de plus en plus de la filière avale, jusqu’aux clients finaux. L’enjeu : utiliser les données externes comme internes (issues de la supply chain par exemple) pour créer des services à haute valeur ajoutée et obtenir une vision omnicanale.

 

Proposer de nouveaux services grâce à la data : la preuve par l’exemple

Prenons de nouveau l’exemple de Fly4u. La start-up a mis au point une solution permettant au fabricant de fils électriques industriels Nexans de tracer des supports de câble. Ce que l’on appelle les “tourets” étaient dotés de capteurs capables de transmettre des informations sur le transport et leur localisation. Ce n’est que dans un second temps que le spécialiste de la vente de câble a compris que ces données pouvaient aussi intéresser ses propres clients. En plus de la fourniture de câble, Nexans a donc mis en place un service complémentaire pour donner accès à des informations précieuses en temps réel : arrivée et sortie d’une commande sur un chantier, longueur de câble restant, etc.
Dans un contexte ouvert et digitalisé, le passage de la vente d’un produit à la vente de son usage marque une mutation profonde du secteur industriel. Ainsi, selon le baromètre CGI 2018, 60 % des décideurs considèrent la conception et la prestation de nouveaux services comme prioritaires. Avec le développement des objets connectés – et donc de la croissance exponentielle de la data associée -, nul doute que les industriels ne feront pas l’impasse sur cette source de revenus complémentaires.

« Comment évoluer sereinement votre ERP vers le Cloud ? »

DÉCOUVREZ NOTRE LIVRE BLANC